retour en haut de page

Anne Frank au pays du manga, webdocumentaire

Au Japon, Le journal d’Anne Frank reste un inusable best-seller. A tel point que son destin tragique est même réinterprété en manga. Que révèle ce succès sur la mémoire de la Seconde Guerre mondiale au sein de la société nippone ?

 

"Il y a un peu plus de deux ans, je partais au Japon à la rencontre du Révérend Makoto Otsuka, « annefrankologue » depuis sa rencontre avec Otto Frank en 1971 et fondateur du HEC, le Holocaust Education Center, ouvert en 1995 dans la préfecture d’Hiroshima. J’y allais pour la Revue XXI et en rapportais de quoi réaliser deux documentaires pour La Fabrique de l’Histoire d’Emmanuel Laurentin. Des pérégrinations qui m’ont conduit, une fois de plus cette année, sur la route d’un Japon soucieux d’enfin se trouver une histoire. Quoi de mieux que le manga pour pénétrer la psyché nipponne ? Je recollais ainsi les morceaux d’une histoire morcelée que l’altérité rendait insaisissable. ARTE et Subreal m’en donnaient les moyens. J’embarquais avec moi Marc Sainsauve, chef opérateur et photographe et Vincent Bourgeau, auteur de BD pour enfants.Le résultat, une BD interactive tout droit sortie du studio de développement Iq12 orchestrée par samuel Pott."

                                                                                                                                                                                    Alain Lewkowicz

Réécoute des deux documentaires pour La Fabrique de l’Histoire d’Emmanuel Laurentin ici:

- Anne Frank au pays du soleil levant

- Extrême droite japonaise ou comment patriotisme rime avec révisionnisme !

 

Thème(s) : Histoire| 20e siècle| Littérature Etrangère| Mémoires| le Journal d'Anne Frank| Mangas| webdocumentaire