retour en haut de page

JEUX VIDÉO ►PLAY AGAIN ! 0

A la croisée de l’esthétique, de la technique et de l’industrie, le jeu vidéo s'inscrit depuis longtemps dans la culture et les nouveaux imaginaires de nos sociétés contemporaines. Si les jeux vidéo sont devenus des objets d’étude, ils investissent de plus en plus les sphères du politique, du marketing ou de la pédagogie. France Culture Plus vous donne quelques clés de compréhension du lexique des pixels.

CC A*A*R*O*N / Flickr

 

Jeux vidéo : addiction ? Induction ? Régulation. Tour à tour présentés comme des vecteurs de divertissement, des innovations technologiques, des médias audiovisuels, voire des biens culturels, les jeux vidéo font l’objet d’un enthousiasme croissant mais suscitent également des inquiétudes. Quelques pistes de réflexion.

SimCity, GTA : les jeux vidéo au coeur d'une lutte des classes ? #POLITIQUE s'intéresse aux jeux vidéo comme espace de lutte politique. Les jeux vidéo mettent en place des algorithmes qui permettent aux joueurs d'expérimenter les rapports de force. Mais parfois le joueur se rebelle contre le système. Immersion dans un imaginaire politique contestataire virtuel, en clics et en sons.

Quels accompagnements associer au Serious Game ? Atteindre les objectifs utilitaires visés au travers d’un Serious game est une affaire complexe. Si la plupart des travaux de recherche actuels visent à optimiser la question de la conception d’un tel objet en proposant des moteurs et des éditeurs dédiés, la complexité de l’affaire ne s’arrête pas là. Il est nécessaire de prendre en compte la question de la diffusion et de l’usage de l’objet dans les écosystèmes auxquels il se destine.

 

Pour aller plus loin...

 

 

 

 

 

Thème(s): Information| Innovation| Multimédia| #Politique| Commissariat général à la stratégie et à la prospective| GTA| political game| Serious game| SimCity| Université de Lyon 1

0 commentaire

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.