Le son plus populaire en ligne que la vidéo ? (2/2)



25.04.2012

Depuis les débuts de l'Atelier du Son en septembre 2011, et a fortiori depuis les origines des Vendredis Hors-série qui l'ont précédé, l'évolution la plus notable dans le contact avec les artistes sonores, poètes, musiciens bidouilleurs, et tous ceux qui font du "son créatif", tient dans leur présence en ligne.

A la rentrée 2010, il n'était pas rare de devoir en passer par MySpace, pour avoir un premier aperçu des productions. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas (ou alors cela tient d'une rémanence numérique, mauvaise habitude promise à disparition sous le tapis). C'est Soundcloud qui l'a largement supplanté, plus encore depuis six mois. Les artistes l'utilisent comme vitrine pour leurs propres productions, mais aussi comme espace de partage de productions autres, de coups de coeur, de lieu de réflexion illustrée à ciel ouvert.

/
/ Crédits : / - Radio France
Partage : c'est le mot clé. Prescription, écho, essaimage. C'est en cela que Soundcloud a fait mieux que MySpace. Le site acheté jadis par Rupert Murdoch avait une interface graphiquement ratée, une ergonomie qui n'a pas su évoluer, un fonctionnement sans souplesse. Soundcloud semble avoir appris la leçon, en proposant un graphisme relativement épurée et des fonctionnalités de partage très étendues. (Soundcloud aurait aussi supplanté Audioboo, j'avoue que je ne comprends pas aussi bien pourquoi)Dans mon précédent billet, je relayais des propos du cofondateur de Soundcloud, Alexander Ljung. Etienne, commentateur pointu, avait réagi. L'interview n'était pas toute neuve, juste remarque. Et à la lire de plus près, il s'agit essentiellement de présomptions/ incantations. Un chiffre néanmoins surnage : 1 million d'utilisateurs de la plateforme en plus, chaque mois (janvier). Au-delà des mégas, que dit Ljung ? Qu'on pourra bientôt facilement "faire entendre le battement du coeur d'un bébé avec sa photo"... Gadget, sans doute. Il dit que le son est un medium qui permet le "multitâche", chose si répandue en ligne... Mais alors quelle sera l'écoute ? Mais Ljung rappelle aussi quelques expériences de collaborations via Soundcloud (référence à Snoop Dogg) qui ouvrent des perspectives, une vraie nouveauté. Une grande réussite immédiate de Soundcloud est d'ailleurs d'avoir trouvé une forme simple de commentaire s du son, sur la forme d'ondes directement. Si la vidéo est le grand mode de consommation "culturelle" (au sens très large), cela provient sans doute des habitudes hors ligne (la télévision) mais aussi du fait qu'une plateforme comme Youtube, et dans une moindre mesure Dailymotion, a réussi il y a plusieurs années l'expérience "sociale". On partage des vidéos, on "embedd" des vidéos, on charge des vidéos, on commente, on s'envoie... des vidéos. Soundcloud fait le pari de réussir la même chose avec le son. Cela semble bien parti, même si tout cela est fragile. Mais le son n'a pas dit son dernier mot.PS : Soundcloud entretient une communauté d'utilisateurs proches, à travers son blog et des initiatives comme le Global Meet Up Day. Le prochain, à Paris, à Berlin, ailleurs... a lieu le jeudi 17 mai.

Thomas Baumgartner

Ecouter le direct
Le direct