retour en haut de page
Ce qui nous arrive

Ce qui nous arrive sur la toile

Syndiquer le contenu par Xavier de la Porte Le site de l'émission
Emission Ce qui nous arrive sur la toile

du lundi au vendredi de 8h45 à 8h50

Ecoutez l'émission 5 minutes

Jouir de l'abandon informatique 21

25.03.2014 - 08:45 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Hier matin, ici même, Adèle van Reth est venue parler du livre qu’elle cosigne avec Jean-Luc Nancy, ouvrage consacré tout entier à la jouissance. Et depuis hier, une question me turlupine : où est la jouissance numérique ? y a-t-il de la jouissance dans la fréquentation de nos ordinateurs, de nos smartphones ? Une jouissance autre que la fréquentation des sites cochons, qui est  trop évidente, trop facile ?

Oui, cette jouissance informatique existe, et je suis sûr qu’elle revêt des formes très diverses.

En ce qui me concerne, ça a commencé il y a quelques années. Un jour, alors que j’étais en train de travailler dans mon bureau à la Maison de la radio, mon ordinateur a planté. J’ai tenté la manœuvre minimale, l’ai éteint, l’ai rallumé, mais ça n’a rien changé, le problème persistait. Je me suis donc résigné à cette concession humiliante : appeler la hot line du service informatique de Radio France. Une voix de jeune homme m’a répondu, assez avenante - je veux dire par là une voix pas revêche et pas d’emblée exaspéré par ma nullité. Car quand il fallu expliquer le problème, cette nullité est apparue d’elle-même : « ben quand j’essaie de cliquer sur le truc, là, ça fait pas ce que ça fait d’habitude, enfin je veux dire ça ouvre pas l’autre truc et du coup rien, enfin pas complètement rien parce qu’il y a bien un message, mais ça dit « process error » ou un truc dans le genre, enfin voilà ». A ce moment, la voix à l’autre du bout du fil a prononcé une phrase dont je n’ai pas immédiatement compris le caractère magique « donnez-moi votre numéro de machine, je vais prendre le contrôle de votre ordinateur. » Je donne mon numéro de machine. La voix : « Bien, ne touchez plus à rien, ni clavier ni souris, laissez-moi faire ». Je m’exécute. Et là… eh bien… là ça m’a fait quelque chose. Voir la petite flèche se promener toute seul sur le bureau de mon ordinateur, ouvrir des fenêtres, les refermer, cliquer, lancer un petit programme, pendant ce temps farfouiller dans mon disque dur, tout ça avec un mélange de douceur, d’agilité, d’assurance, j’avoue que ça m’a perturbé. Au bout de quelques minutes passées à regarder tous ces mouvements, mon corps figé, les mains moites, ma bouche ouverte et asséchée, je me suis laissé aller à des pensées inimaginables : « oh oui, vas-y, ouvre mon petit dossier, oh s’il te plaît, caresse-moi l’icône, viens fouiller ma corbeille, viens-là, petite flèche, dérouler mon menu…. » oui, me sont venues des pensées comme ça, et d’autres que je dois taire car il est trop tôt. Bref, je m’abandonnais, et c’était bon.

Et puis soudain : « Voilà, ça marche, a dit la voix avec une innocence merveilleuse, bonne journée. » Et paf. C’était fini. Terminé. Sans plus de cérémonie. Me laissant face à mon écran d’ordinateur Gros Jean comme devant. Une fois passée la stupeur, j’ai un peu réfléchi. Parce que bon, j’aime bien les questions numériques mais suis en général assez peu porté sur l’informaticien. Que s’était-il donc passé ? Une jouissance de la domination. D’accord. Jouissance d’une domination particulière, car technique. D’accord. Mais cette domination technique, d’ordinaire, je la déteste. Quand un chauffagiste vient trifouiller dans ma chaudière ou qu’un garagiste plonge dans le moteur de mon scooter, je n’éprouve aucune jouissance. Au contraire. J’ai l’impression d’être humilié, j’ai l’impression d’être à la merci d’un savoir que ce je n’ai pas, d’un savoir que je suspecte. Jamais je ne m’abandonne au garagiste ou au chauffagiste. Alors que là…. Mais pourquoi ?

Soudain, l’évidence m’est apparue. J’ai beau avoir une relation forte avec ma chaudière ou mon scooter, j’ai beau être très dépendants d’eux, ils me sont extérieurs, ils ne sont pas des extensions de moi-même. Tandis que le bureau de mon ordinateur, celui que j’ai organisé comme j’aimerais que le soit mon esprit, tandis que mon disque dur sur lequel sont stockées des années de conducteurs d’émission, de kilomètres de chroniques, des manuscrits, achevés et inachevés, des petites pensées ordinaires et d’autres que j’aimerais foudroyantes, tandis que cette machine, c’est moi. Et voir quelqu’un manipuler tout ça avec une dextérité admirable, voir quelqu’un activer les fonctionnalités ignorées de mon esprit informatique, le faire réagir d’un clic délicat, mais sans même le savoir, avec l’air de ne pas y toucher, comme on dit si joliment et si justement, ça  m’a procuré des sensations inédites.

Mais comment on vit avec ça ? Comment faire quand on découvre cela en soi-même ? Quand on découvre que notre jouissance informatique est là ? Eh bien, de temps en temps, quand le moral est bas ou au contraire quand on a un peu la bêtise, eh bien on s’invente un problème informatique, on appelle la hot line de Radio France on attend la voix qui va dire « je vais prendre le contrôle de votre machine » et on ouvre grand les yeux.

D’ailleurs, je vous laisse parce que depuis ce matin, je ne sais pas pourquoi mais impossible d’ouvrir mon navigateur.

 

Thème(s) : Information| Informatique| Innovation| Internet| Sexualité| Technique| jouissance

21 commentaires

Portrait de Anonyme Lucile27.03.2014

J'm'en fiche, suis en retard... mais c'était si bon de vous entendre.
Si malin, clair et efficace. D'accord pour devenir accro.
Groupie n° 3

Portrait de Xavier Xavier27.03.2014

Réponse collective : merci pour vos messages et de prendre le temps de es écrire. Espérons que ça continue à vous plaire.

Portrait de Anonyme Anonyme27.03.2014

"J’ai connu cette même expérience, mais je l’ai vécue comme un viol" nous dit Jean, et j'ai eu et j'ai encore ce même sentiment quand un technicien vient sur ma boite pro. Ce qui m'a fait me détourner de cette "boîte", considérant qu'elle ne m'appartenait plus. Ce qui ne m'empêche pas, à chaque fois, de ressentir du respect pour les informaticiens capables de dépanner la boîte en cas de besoin.
Je ne situerai pas là la jouissance informatique car je crois,comme vous, Xavier, qu'elle existe. Cette jouissance m'est procurée par et dans la puissance que véhicule l'informatique, c'est-à-dire ce que je peux faire avec cet outil qui multiplie mes capacités relationnelles notamment.
Et ce qui me fait très plaisir, là, tout de suite, c'est de vous faire part, à la suite des autres auditeurs avec qui je partage visiblement cet avis, que j'apprécie, moi aussi beaucoup votre chronique.
Bien amicalement
N.S.

Portrait de Anonyme ATN26.03.2014

Au nom du service dont il est question dans cette chronique : merci ! Il est assez plaisant voire flatteur de voir qu'on arrive à ces résultats inattendus avec nos petits clics ... au plaisir de votre prochain appel !

Portrait de Anonyme galfion25.03.2014

Merci Xavier,

trop bien cette chronique ! me donne du baume au coeur avant de démarrer ma journée au bureau; PS : j'ai du appeler la hotline de mon entreprise (Pôle emploi) après avoir entendu votre billet ... ... impossible de me 'loguer' coincidence ...je peux juste dire que la personne (effectivement un monsieur)à l'autre bout du fil a été efficace cordiale et polie!
bonne continuation avec toute l'équipe de la matinale, vous êtes pertinent et utils à tous ce qui vous écoute!
Encore merci

Portrait de dumache dumache25.03.2014

Cher Xavier, c'est toujours aussi jouissif de vous écouter!
Ne seriez-vous pas un crypto Simondonnien? (Du mode d'existence des objets techniques.....)
A suivre.

Portrait de Anonyme Anonyme25.03.2014

Une saveur toute "desprogienne" pour cette chronique jubilatoire, vos pensées ordinaires ne sont certes pas haineuses mais elles n'en sont pas moins ... jouissives.
Bonne continuation et merci.

Portrait de Anonyme Kercoz25.03.2014

Cher Xavier, connaissant votre bienveillance , je sollicite l' asile Informatique en votre église:
Ne pouvant intervenir pour protester ailleurs ....J' ai eu l' idée de "cliquer" , en page d' accueil de FR. Cult. sur les émissions soisdisant"les plus consultées" (intrigué du fait que je n' retrouvais aucune que je consultais)....Sur la 1ere je trouve une "future" émission de "Réplique"...ce qui anticipait une audience pour le moins virtuelle......Poursuivant l' en-quète ..je m' aperçu ( outre qu' apercevoir ne prend qu' un "p"), que ce podium consultatif consacrait toutes les émission de notre agité pré cité , avec en prime la Messe et en bonus une racine du fiel ( dont je conseille pourtant , malgrès les commentateurs , l' émission sur le TAO ).
J'ai quelque doute sur l' efficacité audiométrique de vos compteurs ....

Portrait de Anonyme Catherine Lelion25.03.2014

... Bien qu'isolée après quelques cliques
... Je suis cette fois rassurée de ne pas être la seule à ne pas avoir compris les errances des "plus consultés" de ces derniers jours.
Je reste curieuse de connaître la/les réponses de la hot line de France Culture.
Merci pour les renseignements.

Portrait de Anonyme Anonyme25.03.2014

Effectivement l'émission sur le Tao était excellente !!..

Portrait de Xavier Xavier25.03.2014

ah ? Je n'ai aucune idée de la manière dont fonctionne ce classement. Si vous voulez je peux me renseigner.

Portrait de Anonyme Marco Morosini25.03.2014

Cher Monsieur de la Porte,

j'apprécie beaucoup vos chroniques.

Je travaille urgemment à un project qui pourrais vous intéresser et concerner.

Svp pourrais-je vous écrire un courriel en privé?

Cordialement,
Marco Morosini

marcomorosini.eu

Portrait de Xavier Xavier25.03.2014

Merci. Vous pouvez écrire à l'adresse xavier.delaporte@radiofrance.com

Portrait de Anonyme Anonyme25.03.2014

Xavier:
J'ai reçu ce matin peu après votre rubrique un appel (no anonyme) avec fort accent indien qui me proposait de régler les problèmes de ma machine liés à des logiciels malveillants alors qu'elle marche très bien. Au nom de "Microsoft Technical" on m'a promené un moment puis proposé de télécharger un logiciel d'administration à distance "ammyy admin". Sur leur site il avertissent que des escrocs essayent de récolter ainsi des données personnelles comme des no de cartes bancaires. Je n'ai pas cédé à la jouissance de l'abandon, ai-je bien fait?
Michel.

Portrait de Anonyme Marie25.03.2014

Flute ! Catherine Perez a déjà écrit ce que je voulais vous dire...
c'est toujours épatant et si sensé (ah le jour où Gilles Carrez était l'invité !!!)
Merci, merci, merci
groopie.2.

Portrait de Anonyme TELYCZKA25.03.2014

Eh bien cher Xavier de la Porte, vous avez à Radio France un " Faciliteur Informatique" dont beaucoup d'entreprises, institutions, administrations ...rêveraient d'avoir à leurs côtés.
Alors, un conseil, prenez-en grand soin !

Portrait de Anonyme jean25.03.2014

J’ai connu cette même expérience, mais je l’ai vécue comme un viol ; cette personne de la hot line avec aucune empathie, se trouvait à l’autre bout de la France, elle a trituré MES fichiers, MES dossiers et a mis le foutoir pendant 5 heures sur 3 jours sur mes paramétrages pour arriver à un résultat nul, enfin pire ; elle m’a laissé avec toutes mes affaires sens dessus dessous, sans rien ranger, et m’a simplement répondu, cette phrase incroyable « c’est hors de mon périmètre !» trahissant son incompétence.
Donc un véritable cauchemar de suivre la souris sur l’écran, cela m’a donné le tournis, la nausée avec un mal de tête et la vision perturbée pendant quelques heures, voir mes fichiers « perso » ouverts par erreur suite à des clics trop rapides, malveillants de cet intrus qui me dit en même temps au téléphone ses commentaires (« mais qu’est que c’est que ce truc ?... »).
Enfin, le jour où j’ai rencontré un excellent technicien qui a résolu mon problème en quelques minutes, cela a été effectivement une vraie jouissance !

Portrait de Anonyme quecho25.03.2014

Voilà c'est exactement ça la jouissance radiophonique.
Monsieur de la Porte, vous êtes irremplaçable, sachez-le !

Portrait de Anonyme Denis Gibert25.03.2014

Bon, je ne voudrais pas paraphraser ce que vient d'écrire votre groopie inconditionnelle, mais je pense tout à fait comme elle !
Retraité depuis peu (donc d'un âge canonique m'exposant davantage que vous à des impasses techniques du genre de celle que vous décrivez avec un talent savoureux) j'ai vraiment partagé votre expérience de cet abandon informatique à une petite souris virtuose et sympa... que la voix, soit, d'ailleurs, féminine ou masculine.
À demain matin, avec un égal bonheur, j'en suis sûr !

Portrait de Anonyme Catherine PEREZ 25.03.2014

Xavier :
Je vous adoooooorre !!!!
Votre chronique est "addictive" ...;-)
Comment faites-vous pour écrire si bien ce que nous avons tant de mal à penser maladroitement...
Merci de nous faire regarder les choses sous des angles divers mais toujours si pertinents :-))

Signée : une groopie inconditionnelle !!!!!

Portrait de Anonyme Anonyme25.03.2014

Quel Don Juan ce Xavier !

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.