retour en haut de page
 Concordance des temps

Concordance des temps | 12-13

Syndiquer le contenu par Jean-Noël Jeanneney Le site de l'émission
Emission Concordance des temps

le samedi de 10h à 11h

Ecoutez l'émission 58 minutes

Le chômage aux XVI-XIXe siècles : dysfonctionnement ou fatalité ?

15.09.2012 - 10:00 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

On dénombre en France, depuis quelques jours, plus de trois millions de chômeurs. Le ministre du Travail, Michel Sapin, l’a annoncé officiellement. Et quelles que soient les arguties sur les modes de calculs, ce chiffre naturellement a fait choc, tout comme ce fut le cas lors du passage du cap d’un million en 1977, de deux millions et 1982 et déjà de trois millions en 1993. Si le chômage est l’un des problèmes capitaux de nos sociétés contemporaines, violemment ressenti comme tel par l’opinion publique, il a une histoire ancienne qui préexiste largement à sa définition comme catégorie à la fin du XIXe siècle. Il s’agissait alors de dissocier clairement l’inactivité volontaire ou due à des handicaps spécifiques, et d’autre part la privation involontaire de travail. Mais cette dernière remonte évidemment très loin en arrière et la manière dont la société a considéré ce problème et dont les pouvoirs publics se sont efforcés de la traiter, depuis le Moyen-âge jusqu’à la fin dub XIXe siècle, est évidemment dans les temps très rudes que nous vivons un sujet digne de grand intérêt. Mon invité, Yves Zoberman, historien et diplomate, s’en est saisi dans un ouvrage intitulé explicitement Une histoire du chômage. De l’Antiquité à nos jours ». L’économiste Montchrestien, en 1615, parlait de l’oisiveté (le terme prévalait à l’époque) comme d’une « peste fatale pour les États riches et florissants ». Souhaitons donc, sans être franchement rassurés, que la formule ne soit pas trop d’actualité. Jean-Noël Jeanneney

 

Programmation sonore :   

- Chanson « La java du caniveau » d’Éric TOULIS, 2002.

- Lecture d’un extrait de « Gyton et Phédon » dans Les Caractères de Jean de LA BRUYÈRE (1688), par Jacques SEREYS, le 9 mars 1959.

- Extrait du film « Monsieur Vincent » de Maurice CLOCHE (1947), sur un scénario de Jean ANOUILH, avec Pierre FRESNAY dans le rôle de Vincent de PAUL et Pierre DUX dans le rôle du chancelier SÉGUIER.

- Extrait d’un discours d’Henry TORRÈS, le 1er mai 1959.

- Discours de Gaston DOUMERGUE en 1934, extrait des actualités cinématographiques.

 

Bibliographie :

- Yves ZOBERMAN, Une histoire du chômage. De l’Antiquité à nos jours, Perrin, 2011.

- Robert CASTEL, Les métamorphoses de la question sociale, Fayard, 1995, rééd. Gallimard, 1999.

- Robert SALAIS, Nicolas BAVEREZ, Bénédicte REYNAUD, L’invention du chômage, PUF, 1986.

- Karl POLANIY, La grande transformation, Gallimard, 1983.

- Alain CLÉMENT, « La politique sociale de Turgot : entre libéralisme et interventionnisme », in : L’Actualité économique, vol. 81, n° 4, 2005, pp. 725-745.  

 

Invité(s) :
Yves Zoberman

Thème(s) : Histoire| 19e siècle| Ancien Régime | ateliers de charité| chômage| pauvres| Saint Vincent de Paul| Speenhamland Act| Turgot| workhouses