retour en haut de page
Cultures monde
Emission Culturesmonde

du lundi au vendredi de 11h à 11h50

Ecoutez l'émission 48 minutes

Monnaie : chacun sa pièce, chacun son billet (1/4) - Locales ou virtuelles, les monnaies alternatives

20.01.2014 - 11:00 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

La principale monnaie complémentaire aujourd’hui est virtuelle: le bitcoin. Mondialisée et dématérialisée, cette monnaie n’a aucune instance de régulation politique; ce qui ne plait pas vraiment ni aux banques centrales, ni aux institutions politiques.

Ce mercredi 15 janvier, la Commission des finances du Sénat français a par exemple effectué une audition "sur les enjeux liés au développement des monnaies virtuelles de type Bitcoin" en présence de plusieurs représentants d'organismes directement concernés: banquiers, économistes, services luttant contre les circuits financiers clandestins. Car cette absence de contrôle fait craindre de nombreux effets pervers au développement de cette monnaie (financement du banditisme, escroquerie, bulle spéculative…).

Mais à côté, se développent d’autres monnaies complémentaires locales, qui contrairement au bitcoin, visent à re-territorialiser l’économie. C’est une forme de réappropriation citoyenne du système monétaire, mais aussi tout simplement une démarche de développement durable pour redonner un sens et une proximité aux échanges marchands. C’est le cas de la livre bristolienne (« Bristol pound ») lancée à Bristol en Angleterre en septembre 2012, avec le soutien de la mairie et du Bristol Credit Union.

Les monnaies complémentaires peuvent même aller plus loin dans l’action de développement social. Au Brésil, une communauté des favelas à Fortaleza, a créé en 1998 sa propre banque, la banque Palmas, et sa propre monnaie en 2002, le Palmas. C’est tout un système intégré et auto-géré qui est mis en place, avec du micro-crédit local, tout spécialement pensé pour les communautés pauvres.

Qu’elles soient virtuelles ou réelles, les monnaies complémentaires sont des monnaies qui circulent en parallèle des monnaies officielles, sur la base du volontariat de leurs utilisateurs. Leur succès aujourd’hui (plus de 5000 dans le monde) montre – peut-être - la défiance croissante envers le système financier et monétaire.

Dans quelle mesure les monnaies complémentaires peuvent-elles constituer une alternative au système financier? Quelles en sont les limites? Quels types de gouvernance et de rapports économiques et sociaux proposent-elles? Faut-il avoir confiance en ces monnaies alternatives?

 

 

 

En complément retrouvez la chronique "#POLITIQUE, citoyens connectés" de Christophe Payet sur France Culture Plus sur les monnaies virtuelles et alternatives.

 

#Politique, une chronique de Christophe Payet sur France Culture Plus © Radio France

 

Invité(s) :
Philippe Herlin, économiste, chargé de cours au Conservatoire national des arts et métiers
Carlos de Freitas, coordinateur de l’Institut Palmas Europe.
Chris Sunderland, directeur de la Bristol Pound Community Interest Company.

Thème(s) : Information| Innovation| Technique| argent| monnaie alternative| monnaie complémentaire| monnaie virtuelle

Lien(s)

FMDV - Fonds Mondial pour le Développement des Villes Fonds Mondial pour le Développement des Villes qui promeut les monnaies locales comme élément levier de développement local pour les villes et leurs populations.