retour en haut de page
Du Grain à moudre

Du Grain à moudre | 12-13

Syndiquer le contenu par Hervé Gardette Le site de l'émission
Emission Du Grain à moudre

du lundi au jeudi de 18h20 à 19h

Ecoutez l'émission 39 minutes

Catalogne, Flandre, Ecosse : les nationalismes menacent-ils l’intégrité européenne ? 3

22.11.2012 - 18:20 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Les sommets européens ne sont jamais de tout repos. Celui qui démarre ce soir à Bruxelles ne dérogera pas à la règle. Car on va parler gros sous entre les 27. Il s’agit de s’entendre sur le niveau du budget communautaire pour la période 2014-2020, et de fixer la répartition des recettes. Acrobatie d’autant plus risquée que le Royaume Uni a choisi de replonger au temps joyeux du thatchérisme, rappelant à ses partenaires que son argent s’appelle « reviens » : I want my money back, et les menaçant même de faire sécession.

Faire sécession : voilà une perspective qui intéresse aussi un certain nombre de riches régions européennes : un désir exacerbé en ces temps de crise économique. Les mieux dotés ont du mal à supporter le fardeau de la solidarité en faveur des plus pauvres.

Antonin Cohen et Mathieu Petithomme J-C F © Radio France

Ainsi la Catalogne, où auront lieu dimanche des élections anticipées, quelques semaines après la manifestation qui a vu défiler dans les rues de Barcelone près d’1/5 de la population de la région, en faveur de l’indépendance. Ainsi la Flandre, où les nationalistes ont remporté mi-octobre les élections municipales, et notamment Anvers, la 2e ville du pays. Ainsi l’Ecosse, qui se prépare à un référendum d’auto-détermination : ce sera en 2014. Bien entendu, ces velléités indépendantistes ne s’expliquent pas seulement par la conjoncture économique. Le terreau culturel et historique est favorable à leur réémergence. L’Ecosse, la Flandre, la Catalogne, sont des nations qui ont toutes eu des relations compliquées avec l’Etat central.

Peut-on en dire autant des rapports que ces régions entretiennent avec l’Union Européenne ? Et que se passerait-il justement si elles devenaient indépendantes : devraient-elles sortir aussi de l’Europe ?

« Catalogne, Ecosse, Flandre : les nationalismes régionaux menacent-ils l'intégrité européenne ? »

 

Suivez-nous aussi sur :

 

 

Invité(s) :
Antonin Cohen, maître de conférence en science politique à l’Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense
Mathieu Petithomme, maître de conférence en science politique à l’IUT de Besançon
Manel Aguilera, journaliste à TV3 à Barcelone (télévision publique catalane)
Jean-Pierre Stroobants, correspondant du Monde à Bruxelles

Thème(s) : Idées| Europe| Institution| Politique| Catalogne| Ecosse| Flandre| nationalisme

Lien(s)

Les nationalismes « régionaux » en Europe, facteur de fragmentation spatiale ?Par Frank Tétart, à lire sur Espace politique, Revue de géographie politique et de géopolitique en ligne
L’avenir du modèle autonomique espagnol, un enjeu européenanalyse de l’Europe des Libertés, un site réalisé par l’équipe « droits de l’homme » de l’Université de Strasbourg
La Catalogne, un nouveau souci pour l’UEArticle d'El País (Espagne - Madrid) traduit sur Presseurop.eu
Indépendance de la Catalogne et euroArticle à lire sur LesEchos.fr
L'heure des souverainetés souplesArticle de La Vanguardia (Espagne - Barcelone), traduit dans sur CourrierInternational.com
UE: Ce qui rapproche les séparatistesArticle du Financial Times Deutschland, traduit dans CourrierInternational.com
Catalonia and Scotland: how they compare to EU nations and Europe's other separatists – interactiveCarte interactive sur les mouvements séparatistes en Europe, sur Guardian.co.uk

3 commentaires

Portrait de Anonyme Rodriguez24.11.2012

Mais sur quel modèle administratif a été bâtie l'€pe? Suivez mon regard...
Les subventions €péennes sont attribuées aux régions même transfrontalières. Ainsi la Slovénie est rattachée à l'Italie du N-E (le Frioul?). Pays de langue germanique... tiens, tiens...
Ne parlons pas des régions yougoslaves, toujours pas reconnues par le nations unies. Quel gâchis.
& il faut dire merci à l'€pe... Quel parti pris.
& il faut continuer dans cette voie étroite... Quelle ineptie.
Consolons nous s'il nous reste la Neustrie, place à l'Austrasie régnant des limes du Danube jusqu'aux marches d'Espagne & même au delà...

Portrait de Anonyme Catalane23.11.2012

Il est vrai que le désir d'indépendance catalan a beaucoup augmenté depuis la crise économique et qu'il est normal que dans des temps de crise ce genre de mouvements apparaissent.
MAIS comme le soulignent les invités de l'émission, ce désir d'indépendance est très ancien et il a été toujours motivé, certes, par des raisons économico-politiques, mais aussi et surtout, par des raisons culturelles et de langue.

J'aimerais donc avec ce commentaire mettre l'accent sur les raisons culturelles et d'identité qui poussent aujourd'hui comme hier les catalans à vouloir être indépendants.
Et si aujourd'hui on le revendique avec plus de force qu'il y a quatre ans, c'est à cause d'un gouvernement espagnol central qui ne respecte pas la langue ni la culture catalane. Quand vont-ils comprendre que l'Espagne est un pays plurinational et que loin d'être un défaut, ceci constitue sa richesse?

Malheureusement, notre langue et culture est méprisée, négligé par les gouvernants et certains médias. Un "bulling" constant qui atteint notre dignité comme peuple. Comment se sentir à l'aise chez soi quand on y est maltraité?

Voilà la vraie et ancienne raison de ce désir... Et c'est bien dommage, car ils nous obligent à choisir entre l'Espagne et la Catalogne, quand beaucoup d'entre nous (et beaucoup de ceux qui était à la manifestation!!) ce qu'ils aimeraient c'est de pouvoir être catalans et espagnols en même temps.
Mais dans la situation actuelle et le mépris que porte l'Espagne vers la Catalogne ce n'est pas possible.
Il vaut mieux se séparer. Dommage.

Portrait de Anonyme marie daniele.23.11.2012

Dans le cas d´une éventuelle independance de la Catalogne, et de sa permanence au sein de l´UE, il est évident qu´elle conservera son acquis communautaire, mais ce qui l´est moins, est le fait qu´elle puisse respecter les critères de Maastrich. Il faut rappeler que son niveau d´endettement est très élevé et que certaines années, lorsque la Generalitat ne peut pas payer les retraites, c´est le gouvernement central qui s´en charge....

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.