retour en haut de page
Du Grain à moudre d'été

Du Grain à moudre d'été | été 13

Syndiquer le contenu par Julie Gacon Le site de l'émission
Emission Du Grain à moudre d'été

du lundi au vendredi de 18h15 à 19h

Ecoutez l'émission 44 minutes

Aéroports, TGV... Y a-t-il des projets "inutiles"? 10

15.08.2013 - 18:15 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Xavier Renou et Guillaume Duval © Radio France

 

 

« Voilà bien de la science, bien des coups de marteau et de lime.

Tout cela pour quoi ? Pour gagner peut-être un quart d’heure sur la durée du voyage entre Paris et Le Havre.

Et que feront-ils, les heureux voyageurs de ce quart d’heure si chèrement acheté ?

Ils l’emploieront à expliquer que ce train met un quart d’heure de moins à faire le parcours. »

 

Quand le philosophe Alain écrit ses Propos sur le bonheur en 1925, personne n’a imaginé connecter un jour Lyon à Turin, pour rapprocher Milan de Paris

L’autoroute A51 n’existe pas encore - donc ses projets d’extension encore moins

Et Notre-Dame-des-landes n’est connue des Bretons que pour ses terres agricoles.

 

Jusqu’à une période encore récente, l’aménagement du territoire s’est fait sans trop de complications pour les pouvoirs publics…

Le chantier de Fos sur Mer, pour « décongestionner le port de Marseille »

Le barrage de Ste Croix qui nécessita d’inonder un village…

Sans compter toute la série de villes, alors dites « nouvelles »

Les résistances existaient, mais ponctuelles, pas toujours très renseignées voire désorganisées.

 

C’est à un tout autre type de contestation qu’ont affaire aujourd’hui élus et ingénieurs

La mobilisation à Notre-Dame-des-landes a inspiré d’autres mouvements, contre d’autres projets,

Au-delà des problématiques purement locales les militants disent défendre une certaine idée de l’intérêt collectif

Leur champ d’action est désormais européen, et chaque projet frappé d’un sceau impitoyable : celui de l’inutilité.

 

« Les grands projets inutiles et imposés », c’est ainsi que les appellent leurs détracteurs

Et voilà l’Europe constellée de pancartes marquées « zones à défendre »

A défendre de quoi ? S’exaspèrent les élus qui rappellent les créations d’emploi, la réindustrialisation, les injonctions de relance…

Et de rappeler, sur l’air d’ "il faudrait savoir", ces milliers d’indignés contre l’austérité.

 

Ces élus peuvent-ils trouver un compromis avec des militants qui ne parlent pas le même langage

Comment concilier développement d’un territoire et développement durable

Inutiles pour qui et pour quoi ?

 

Y a-t-il des projets inutiles? C’est la question que nous posons ce soir dans Du grain à moudre

 

 

 

Invité(s) :
Xavier Renou, membre fondateur du collectif des désobéissants
Guillaume Duval, rédacteur en chef du mensuel Alternatives Economiques
Christian Paul, député PS de la Nièvre

Thème(s) : Information| Débat

10 commentaires

Portrait de Anonyme guy19.08.2013

Attention, certains éléments sont faux (ex : le fait que le permis de construire soit déjà pris à Bure dixit Xavier Renou), à part ça, très bonne émission pour débattre, en laissant un peu plus de temps aux échanges.

Portrait de Anonyme savino19.08.2013

excusez-moi, mais vos questions ne sont pas très pertinentes, vous lassez déblatérer des choses.... bah, comme d'habitude ça tourne autour du pot au lieu de rentrer dans le vif du sujet, vous avez peur de poser les questions qui dérangent... Ah, cela ne m'étonne pas pas pour une radio publique. Il est peut-être temps de casser le schéma de vos fonctionnements aussi, non?

Portrait de Anonyme Anonyme18.08.2013

Notre-Dame des Landes n'était pas connu des Bretons pour ses terres agricoles car personne ne connaissait NDDL et ses terres agricoles ne méritent pas spécialement d'être connues puisqu'on y pratique le pâturage faute de mieux sur ces terres acides...

Portrait de Anonyme Gérard P18.08.2013

Bonjour

Le projet pharaonique (26 milliards d'euros) et sans utilité publique d'une nouvelle ligne ferroviaire dite Lyon-Turin à été plusieurs fois cité dans les échanges, dommage que dans les liens vous n'ayez pas mis de liens vers l'excellent et très documenté article paru dans Alternatives économiques n°325 de juin 2013.

Portrait de Julie Gacon Julie Gacon19.08.2013

Bonjour,

Après vérification, il s'avère que le dossier d'Alternatives économiques auquel vous faites référence, et qui date de juin dernier, n'est plus disponible sur Internet. Nous mettons en revanche en lien ci-dessus d'autres articles susceptibles de vous intéresser.

Bien à vous,

Julie Gacon

Portrait de Anonyme daniel ibanez17.08.2013

Merci pour cette émission qui révèle de nombreux aspects négatifs du lyon turin.

sur le site vous pouvez visionner un court métrage qui en dit long sur ce projet:
http://lyonturin.eu/index.php

Vous pouvez également accéder à tous les documents et analyses.

Merci d'avoir mis en lien, la tribune que j'avais rédigée dans lecercle lesechos.fr

L'arrêt du Lyon Turin n'est pas qu'une question de bon sens devant la diminution des trafics depuis 20 ans, c'est une question de décence que d'utiliser la ligne existante sur laquelle a été investi près d'un milliard d'euro de Dijon au tunnel du Montcenis et qui n'est utilisée qu'à 17 % de sa capacité.

C'est aujourd'hui aussi une question de santé publique que d'utiliser la ligne existante immédiatement.

Portrait de Anonyme sirene2516.08.2013

Un grand merci pour cette émission car il est vraiment temps que le citoyen soit enfin consulté lors de la réalisation de projets dits "d'utilité publique" ! Trop souvent, l'utilité n'est autre que pour l'élu (flatter son égo et marquer "l'histoire" de son nom ? ) et les industriels en charge du projet ; les citoyens sont pour la plupart du temps floués, leurs droits et intérets bafoués et rarement écoutés. ils sont pourtant les "heureux contribuables" qui devront payer les factures sociales, écologiques et sociétales de ces aberrations.

je porte à votre connaissance un autre projet "inutile" porté par le pdt du conseil général du Doubs, M Jannerot, qui , aux grands frais des contribuables , veut imposer une pseudi voie verte (elle n'aura de vert que la couleur de sa peinture !) en dépit du refus total des populations riveraines
diaporama à voir....http://youtu.be/gEhOeDz8las

Une citoyenne franc-comtoise engagée!

Portrait de Anonyme Hélène Nivoix15.08.2013

Bonjour,
Je n'ai pas encore écouté cette émission (demain je l'écouterai en différé), mais je réagis déjà pour abonder dans le sens de Sazanka : ce que cet auditeur(trice ?) décrit c'est exactement le défaut que j'avais relevé ce matin-même (Les matins d'été), au moins une fois lors de l'émission sur l'Egypte. On dirait - parfois, pas toujours mais souvent - que les animateurs du débat n'écoutent pas les réponses des intervenants et s'empressent de poser une autre question. Je sais bien que "la critique est aisée mais l'art est difficile"... Malgré cette petite imperfection, continuez on vous aime !

Portrait de SAZANKA SAZANKA15.08.2013

Dommage que les invités n'aient pas le temps de parler et qu'il faille absolument passer à la suite, poser les questions préparées.. Si un invité a la parole plus de 4 minutes il faut l'interrompre pour poser une question en lointain rapport à un autre invité sans le laisser réagir aux propos précédant... drôle de débats.
Les animateurs sont de qualité, hiver comme été, mais cette pression constante fait que même les sujets intéressants comme ce soir ou la prison avant-hier deviennent inaudibles à mes fragiles oreilles.
Si sur france culture on a plus le temps, même en été ... ? où on va, nous ?

(ce commentaire s'adresse au grain à moudre en général et pas à l'émission de ce soir particulièrement, ni aux autres émissions)

Portrait de Anonyme stéfano19.08.2013

OUI l'animatrice ne cesse d'interrompre pour aller vite...
J'aimerai connaître le nombre de plaintes des auditeurs à propos de ces débats traités à grande vitesse.Des milliers j'en suis sur.Et depuis longtemps.Mais pas assez pour interférer sur les objectifs de cette radio qui fait de la télé.hélas

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.