retour en haut de page
Fictions / Drôles de drames

Fictions / Drôles de drames | 12-13

Syndiquer le contenu par Blandine Masson (coordination) Le site de l'émission
Emission Fictions / Drôles de drames

le samedi de 21h à 22h

Ecoutez l'émission 58 minutes

La guerre des mondes, en Direct et en public du Festival Longueur d'ondes de Brest

09.02.2013 - 21:01 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

En direct et en public

Emission spéciale pour les 10 ans du festival  Longueur d’ondes

France Culture rend hommage à Orson Welles  et à La guerre des mondes

Enregistrement en direct et en public du Quartz de Brest

Dans le cadre du Festival Longueurs d’ondes

© Radio France

 

La guerre des mondes , scénario d’Howard Koch suivant les indications d’Orson Welles et de John Houseman

Traduction : Franck Straschitz

 

Recréation et réalisation pour la radio par Alexandre Plank

 

Avec : DDavid Clavel, Olvier Claverie, Charly nelson, Lenka Louptakova

Bruitage : Bertrand Amiel

 

 

 © Radio France

Pour les dix ans du Festival Longueurs d’ondes,  nous avons souhaité cette fois rendre un véritable hommage à la radio – et donc un hommage au festival -  en saluant l’un de ses plus extraordinaires inventeurs : Orson Welles.

Alexandre Plank, réalisateur et producteur, relèvera le défi d’enregistrer une version contemporaine de La Guerre des mondes, cette pièce radiophonique qui jeta dans  les rues et sur les routes  des milliers d’américains paniqués en 1938. Welles, avec son émission en direct,  avait tout simplement fait croire que l’Amérique était envahie par de mystérieux extraterrestres. L’émission fut enregistrée en direct le 30 octobre, veille ...d’Haloween...

Rendre hommage à Orson Welles et à sa troupe le « Mercury theatre on air », c’est saluer l’énergie, l’enthousiasme, l’invention, le jeu, le plaisir et la passion des textes et celle de raconter : tout ce qui fonde la fiction radiophonique. Comme Orson Welles, nous enregistrerons et  diffuserons en direct  à 20h, avec une petite troupe de comédiens et un bruiteur.  Et pour la première fois, la même fiction sera enregistrée deux fois : pour les élèves des écoles le vendredi après-midi  et pour les grandes personnes le samedi soir.

 

Le texte est publié chez Robert Laffont dans l’ouvrage La guerre des monde a-t-elle eu lieu ? de Pierre Lagrange.

 

« Welles l'illustra avec génie : la radio est une porte, aussi petite soit-elle, ouverte sur un imaginaire vertigineux. La diffusion, un soir d'octobre 1938, de quelques mots, de quelques cris et de quelques bruitages aura suffi à édifier un mythe, charpenté de nos cauchemars et révélateurs de nos angoisses les plus primaires. La peur de l'autre, de l'inconnu, de l'au-delà. L'épopée du Mercury Theater et de son invasion radiophonique sont en ce sens une allégorie. Celle de la radio elle-même, de son inestimable pouvoir de suggestion, de sa saisissante capacité à atteindre et à mettre en branle - pour le meilleur comme pour le pire - des territoires intimes et reclus de l'être.

 

En même temps qu'à La Guerre des mondes, mythe radiophonique fondateur, c'est à la radio elle-même que j'aimerais rendre hommage. Le dixième anniversaire d'un festival lui étant consacré me semble être une occasion propice à saluer, aux côtés du génie d'un homme, le génie d'un art. Celui de sa nature subtile et de ses coups d'éclat, de ses artifices et de ses bouts de ficelle, celui de la manière rusée dont il s'adresse au monde. Nous reconstituerons à Brest l'attentat de Welles à travers un ensemble de techniques qui ont fait l'histoire de notre pratique : du bruitage au sampleur, de la bande magnétique aux technologies numériques, nous parcourrons une histoire qui, aussi mouvante soit-elle, s'est voulue depuis son origine capable d'agir et d'influer sur notre imaginaire pour rendre compte et transformer notre réalité. » Alexandre Plank

Equipe de réalisation : Olivier Beurotte
Assistante à la réalisation : Cécile Laffon

 

Invité(s) :
Orson Welles

Thème(s) : Création Radiophonique| Création Sonore| Radio| Science Fiction| Herbert George Wells