retour en haut de page
 Fictions / Théâtre et Cie

Fictions / Théâtre et Cie | 12-13

Syndiquer le contenu par Blandine Masson (coordination) Le site de l'émission
Dramatique Fictions / Théâtre et Cie

le dimanche de 21h à 23h

Ecoutez l'émission 119 minutes

Antoine et Cléopâtre de William Shakespeare

23.12.2012 - 21:00 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Après Hamlet, enregistré en public et en direct le 14 octobre dernier,  nous avons souhaité poursuivre notre collaboration avec Daniel Mesguich et lui confier la direction et la création pour la radio d’une autre pièce de Shakespeare : Antoine et Cléopatre.
A la veille des fêtes de noël,  nous invitons le public et les auditeurs à découvrir et venir voir ce théâtre pour l’oreille, au cœur de la Maison de la radio, studio 105.

 

Antoine et Cléopâtre de William Shakespeare

en direct et en public, au Studio 105 de la Maison de la radio

 

Traduction de Daniel Mesguich

 

Direction : Daniel Mesguich

 

Réalisation : Jacques Taroni

 

En direct et en public le 23 décembre 2012 studio 105 à la maison de la radio.

 

 

« Il s’agit donc, traversant une mer et quatre siècles, d’arpenter, une fois encore, telle région de ce texte, qui toujours se donne comme essentiellement fardé, costumé, d’aventures romaines, médiévales ou renaissantes, mais dont la lettre, quand on l’ouvre, renvoie inlassablement aux mêmes apories et aux mêmes vertiges.
Antoine et Cléopâtre est une histoire d’amour et de guerre où les deux thèmes entrecroisés sont indémêlables, nourris, permis l’un par l’autre.

C’est l’histoire d’un sujet – Antoine – entre son autre lui-même – César-Octave – et son autre elle-même : Cléopâtre. C’est l’histoire d’une déchirure.

Une histoire d’amour. Mais non, comme dans Roméo et Juliette, une histoire d’aube, et d’adolescence. Antoine et Cléopâtre sont « au seuil de l’automne du corps », comme dit Bonnefoy, leur passion l’un pour l’autre, et leur dépendance l’un de l’autre sont comparables à celles des héros raciniens : elles sont question de vie et de mort. « Être », pour ceux-là, signifie « être aimé ».

Une histoire de guerre, aussi. Ce qui ne veut pas simplement dire de bruit et de fureur, même s’il y en a. Rien de moins chaotique, rien de plus net et de plus calculé, de plus implacable, que ce pendule romain dont la tige, tantôt vers Rome et tantôt vers l’Egypte, finira par écraser l’Egypte et proclamer Rome.

Mais il ne s’agit pas seulement là d’histoire. Peut-être même ne s’agit-il pas là du tout, malgré leur grandeur, de Marc Antoine, de Cléopâtre, de César Octave et de Sextus Pompée, qui ne furent, finalement, qu’eux-mêmes, mais de nous. De la guerre éternelle entre notre Orient et notre Occident. De la guerre, au présent de nous-mêmes, qui toujours se livre entre la part de nous nommée Octave et celle nommée Antoine. Et de la défaite, toujours nécessaire, toujours tragique, de l’« Antoine » en nous. De la victoire, toujours tragique, toujours nécessaire, du Nouveau sur l’Ancien.

Il s’agit donc de donner à lire cette fable, et ses acteurs de chair et de rêve, comme, avant tout le reste, un chatoiement de notre inconscient. »

Daniel Mesguich.

Antoine et Cléopâtre, dans la traduction de Daniel Mesguich,  est publié aux éditions Verdier

Avec :

 

Sarah Gabrielle : Cléopâtre  

William Mesguich : César Octave

Laurent Natrella : Antoine

Daniel Mesguich   : Enobarbus

Catherine Berriane : Octavie

Joëlle Luthi : Iras et Eros

Rebecca Stella : Charmian

Yohan Cuny : Pompée et

Frédéric Souterelle : le Devin et

Yan Richard : l'Eunuque et

Éric Verdin :

Zbig Horoks : Alexas et

Florent Ferrier :

Raphaëlle Saudinos : préface et didascalies

 

Invité(s) :
Daniel Mesguich

Thème(s) : Création Radiophonique| Grands Classiques| Théâtre| histoire d'amour| William Shakespeare