retour en haut de page
 Fictions / Théâtre et Cie

Fictions / Théâtre et Cie | 12-13

Syndiquer le contenu par Blandine Masson (coordination) Le site de l'émission
Dramatique Fictions / Théâtre et Cie

le dimanche de 21h à 23h

Ecoutez l'émission 119 minutes

L'éboulement de Jacques Dupin

02.12.2012 - 21:00 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lectureaudio

Réalisation : Marguerite Gateau

 

 Rediffusion de Juillet 2003

 

 

Pour rendre hommage à Jacques Dupin, disparu le 27 octobre dernier, nous rediffusons sa seule pièce de théâtre, L’éboulement, publiée en 1977 aux éditions Gallilée, et enregistré pour la radio en 2003.

 

L'action se déroule en une seule et même nuit, Thomas, qui a fui son village après avoir tué le père de Gabrielle (mais est-ce vraiment lui, n'est-ce pas plutôt le crime de tout un village qu'il porte seul ?), revient auprès de sa sœur Ottilia qui l'a attendu comme on attend un Ulysse. Le Frère et la sœur ne peuvent vivre sans s'aimer (notamment à travers Gabrielle, sorte de double charnel d'Ottilia) et ne peuvent s'aimer que détruits. De cette contradiction insurmontable naîtra le deuxième départ de Thomas qui rendra Ottilia à sa vie et à son corps, c'est-à-dire à Gabrielle mais aussi à son attente.

Avec Dominique Valadié, Valérie de Dietrich, Antoine Mathieu, Jeanne Vitez, Rodolphe Congé.

 

 

 

Avec : Dominique Valadié, Valérie De Dietrich, Antoine Mathieu, Jeanne Vitez, Rodolphe Congé

 

Bruitages : Sophie Bissantz

 

Jacques Dupin est né en 1927 à Privas, en Ardèche. Il vécut à Paris depuis 1944. Marqué par sa rencontre avec René Char, en 1947, il est l’un des fondateurs de la revue L’Éphémère, en 1966, aux côtés d’André du Bouchet, Yves Bonnefoy, Gaëtan Picon, Louis-René des Forêts, Michel Leiris et Paul Celan. Liés aux plus grands artistes de son temps, Jacques Dupin devient, en 1956, directeur de la galerie Maeght continuée par la galerie Lelong en 1981. Critique d’art, il a consacré de nombreux essais aux peintres contemporains. Sa poésie, sans compromis ni nostalgie, est une profération sans prophétie ni message, un surgissement d’autant plus brutal qu’il ne se soucie pas de ses ravages.

 

Suivie de :

 

Rediffusion de Octobre 2012

Valérie Lang lit des écrits de Alberto Giacometti :

Lecture
 
Partager

 

 

 

Prise de son / montage et mixage : Pierre  minne

Conseillère littéraire : Caroline Ouazana

Chargée de Réalisation : Nathalie Salle et Charlotte Roux

 

Musique : Erik Satie

 

 

"Vous pouvez écouter des poèmes de Jacques Dupin du 3 au 7 décembre à 16h50 dans l'émission Pas la peine de crier" avec ce lien : http://www.franceculture.fr/emission-poeme-du-jour-avec-la-comedie-francaise  

 

"A réécouter, Du jour au lendemain, entretien d'Alain Veinstein avec Jacques Dupin" http://www.franceculture.fr/emission-du-jour-au-lendemain-hommage-a-jacques-dupin-2012-10-30   et

 

"A réécouter également, l'hommage de Sophie Nauleau à Jacques Dupin dans Ca rime à quoi" http://www.franceculture.fr/emission-ca-rime-a-quoi-hommage-a-jacques-dupin-poete-par-contumace-1927-2012-2012-12-02

 

 

Thème(s) : Création Radiophonique| Littérature Contemporaine| passion| Jacques Dupin