retour en haut de page
La Fabrique de l'Histoire

La Fabrique de l'Histoire | 12-13

Syndiquer le contenu par Emmanuel Laurentin Le site de l'émission
Emission La Fabrique de l'Histoire

du lundi au vendredi de 9h06 à 10h

Ecoutez l'émission 53 minutes

Histoire des jardins 1/3 16

15.04.2013 - 09:06 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Premier temps d’une semaine consacrée aux jardins, aujourd'hui entretien avec Alain Corbin pour son essai "La douceur de l'ombre - L'arbre, source d'émotions, de l'Antiquité à nos jours" (éd. Fayard) et son invité Jean Mottet pour la direction de l'ouvrage "L'herbe dans tous ses états" (éd. Champ Vallon).

Invité(s) :
Alain Corbin, professeur émérite de l'université Paris I Panthéon-Sorbonne.
Jean Mottet, professeur émérite d'esthétique du cinéma à l'université Paris 1, Panthéon-Sorbonne

Thème(s) : Histoire| Nature| jardin

16 commentaires

Portrait de Anonyme Francesca27.04.2013

A L'attention de Alain CORBIN
Auprès de nos arbres, vivions-nous heureux?

L'esquisse d'un anthropomorphisme.... voici un extrait de Erri de Luca

"Je pense au châtaignier derrière la maison. Il est dans le champ se disputant avec la foudre. Au cours de ces nuits là, je restais à la fenêtre pour le regarder balayer l'air de son épaisse chevelure tenant en respect les éclairs. Je connais ses souffrances plus nombreuses que les années, plus fortes que le gel. Depuis que je l'ai planté, à chaque saison j'ai remué la terre, j'ai brûlé les feuilles tombées, je l'ai caressé, comblé que j'étais par sa vigueur. Les châtaignier ne poussent pas dans cette région, c'est le seul, le plus haut tronc de la campagne, et je me sens honoré que ce soit arrivé juste dans mon champ. Dix jours par an, les fruits lisses et brillants tombaient, s'échappant de leur bogue mûre. Je ramassais les châtaignes pour moi et mes voisins, je les dégustais grillées sur les braises avec une goutte de miel. Je fus très ému l'année où je ne parvins plus à l'enserrer, il était devenu trop large pour mon étreinte.
Je sais qu'il m'attend dehors, mais je ne sortirai plus à sa rencontre. Ainsi de mon corps: je vois la raideur étendue de mes membres et je dois les abandonner "

EXTRAIT de "Acide, Arc-en-ciel", Erri de Luca, Ed° Rivages,1990, page 32

Portrait de Anonyme Chris18.04.2013

J'ai planté mon arbre il y a 6 ans…il est aussi haut que ma maison aujourd'hui, un merle y a fait son nid cette année, l'arbre est un monde de réflexion, de respect, de vie, de progrés,…de paix.

CM.

Portrait de Anonyme Martine18.04.2013

Vous parlez des arbres centenaires témoins des vies humaines qui passent, témoins de l’Histoire, de la relation entre l’humain et l’arbre. Je songe à l’émotion qui étreint quand on assiste à l’abattage d’un arbre peut-être nécessaire pour la sécurité des gens ou pour l’entretien d’une forêt, mais je suis bouleversée et révoltée devant la photo d’un olivier arraché par un bulldozer de l’armée israélienne et soulevé dans les airs, tout entier avec ses racines, arraché à la terre palestinienne, arraché aux agriculteurs qui l’entretenaient avec soin de génération en génération, pour faire place à la construction d’un mur de séparation de 8m de haut, en béton…

Portrait de Anonyme kid le lion18.04.2013

oui, le croisement des thèmes était bien séduisant et les propos d'Alain Corbin m'ont donné envie de lire son livre. Aurons-nous le plaisir d'entendre Gilles Clément prochainement dans une émission?

Portrait de Anonyme christiane15.04.2013

Je me souviens de l'année 1967 où bloquée des mois dans une chambre de clinique après un accident grave de voiture, je regardais longuement un arbre avec un petit miroir de poche dirigé avec un angle particulier vers la fenêtre éloignée. Chacun d'entre nous devrait avoir semé ou planté un arbre dans sa vie, même dans une vieille malle sur un petit balcon....

Portrait de Anonyme kercoz15.04.2013

Bonjour .
Avec l' espoir que les émissions a venir sortirons des mythes et de la poésie .
L' arbre ou plutot la foret, qui est l'unité complète optimisée métite mieux .
Les usagers des "BRF" , pour imiter la pédogenèse forestiere , savent l' importance du couple lignine/mycélium dans la genèse intiale de l' humus .
Contrairement aux herbacés (monocotylédons ; fumiers , compost )...le ligneux ( docotylédon...) induit un humus plus stable. De plus les ligneux , par l' association sur leur radicelles de mycé ...basydiomachin , ....ne pratiquent pas comme les compost , la bio-accùmulation et ne bnécessitent donc pas de traçabilité .
80% du prix du NPK est du gaz !...les fumiers vont se rarefier comme la nourriture carnée ....a part les " boues Urbaines" ( ou "couches culottes" comme dit Bourguignon) , .....seuls les broyat de branches terminales faiblement lignifiées , pourra nous donner une solution d' humification des sols ....sauf qu' on y pense pour chauffer le blaireau ou faire tourner son 4x4 ...

Portrait de Anonyme Marie-May16.04.2013

Coucou, kercoz, ça fait plaisir de te lire... mais tu es toujours aussi brouillon dans tes exposés...!

Portrait de Anonyme Asso Française Agroforesterie15.04.2013

Sols agricoles d'origine forestière, fertilité, productions : l'arbre, aligné ou isolé, partenaire durable de l'agriculture, est aussi la mémoire des champs et des usages ruraux depuis... le néolithique.

Cinéma, littérature, peinture, jardin... L'émission croise avec bonheur mille supports, mille sujets... La forêt cache de moins en moins l'arbre. L'herbe et l'arbre : vaste sujet. Les animaux d'élevage le disent chaque jour à leur façon.
Intéressantes évocations mémorielles en temps de guerre également. Ajoutons donc sur ce dernier point, les formidables leçons d'adaptation que les arbres hors-forêts sont capables de nous donner. Avant Terence Malick, il y eut en effet Douglas Sirk et c'est impressionnant. Extrait ci-joint.
http://vimeo.com/58412501

Merci
www.agroforesterie.fr

Portrait de Anonyme Beau nez16.04.2013

A écouter aussi, sur le thème de l'arbre, l'émission " Terre à terre " du 31 décembre 2011, où j'ai aimé l'intervention de Ernst Zurcher aux Etats généraux de l'arbre.:
http://www.franceculture.fr/emission-terre-a-terre-etats-generaux-de-l-a...

Portrait de Anonyme laetitia15.04.2013

J’habite une maison, où il y a 100 ans, on a planté... un séquoia, à 15 m de la maison, arbre aujourd’hui classé, un peu encombrant, bien que majestueux , et tout juste adolescent encore...
De l’autre côté de la maison, un tulipier de Virginie, à 4m50, gigantesque aussi.
Alors que fais t-on de cet héritage aujourd’hui ?
N’est-il pas attristant et culpabilisant de couper de telles arbres aussi magnifiques ?...

Il faudrait le dire plus haut et plus fort, quand on plante un arbre, il faut penser aux generations futures !
Car comme le dit monsieur Corbin il y a le propriétaire du XVIII et celui du XXI ème. siècle ...

Portrait de Anonyme Pascal15.04.2013

Il y a aussi les superbes séquences quasi mystiques d'herbes agitées par le vent dans les films de Tarkowski (dans Solaris pas exemple)

Portrait de Anonyme Marie15.04.2013

Le discours érudit, sensible, intelligent d'Alain Corbin nous rassure sur la nature humaine...

Portrait de Anonyme sarah15.04.2013

Bonjour,

En parlant d'arbre, voici une belle idée
http://www.arbredelannee.com

Merci pour vos émissions
Cordialement

Portrait de Anonyme haller15.04.2013

bonjour. dieu que j'aime votre sujet. j'habite sur une île grecque sans arbres, et je désespère de pouvoir m'enfuir pour retrouver leur doux ombrage ! ces paysages sans verticalité me tuent. paysages sans verticalité. j'ai même fondu en larmes, au début de mon installation, sous la frondaison d'un verger de citronniers fleuris. et en dépit du bon sens, dans une île sans eau, j'ai planté une petite forêt petite, pour au moins en avoir près de moi ! ces jours, tous les idéfix auditeurs vous écoutent, vous et vous interlocuteurs, avec grande émotion. bien à vous. shx

Portrait de Anonyme Janique24.04.2013

Moi qui suis une idéfix dans l'âme je vous comprend; je suis heureusement entourée d'arbres dans une petite vallée qui s'appelleProfondeville et je me crispe quand j'entend les bûcherons à l'oeuvre en me demandant toujours s'ils n'en font pas trop! Amitiés à un ami de mes amis,janique

Portrait de Anonyme Marie-May15.04.2013

Quel plaisir de te lire, je suis heureuse de voir que tu es toujours fidèle à ton île. MM

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.