retour en haut de page
La Fabrique de l'Histoire

La Fabrique de l'Histoire | 12-13

Syndiquer le contenu par Emmanuel Laurentin Le site de l'émission
Emission La Fabrique de l'Histoire

du lundi au vendredi de 9h06 à 10h

Ecoutez l'émission 53 minutes

Histoire du socialisme 1/4 5

25.02.2013 - 09:06 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Une nouveauté cette semaine puisque nous  la Fabrique et les Nouveaux chemins de la Connaissance se sont alliés pour traiter ensemble d’un même thème : le socialisme .

Jusqu’à jeudi les nouveaux chemins vont s’intéresser à de grands penseurs du socialisme ( Jaurès, Saint Simon ou Marx) tandis que nous-mêmes nous nous attacherons à décrire ce mouvement politique quand il est en prise avec le pouvoir.

Demain le documentaire de Séverine Liatard et Anne Fleury se souviendra que les élections municipales de 1977 furent marquées par la conquête socialiste de villes de l’Ouest, et de Rennes en particulier.

Mercredi nous nous demanderons comment les socialistes de la fin du XIX eme siècle trouvèrent leur place dans la République naissante.

Jeudi nous débattrons des positions socialistes sur la colonisation.

Et ce matin eh bien j’ai le plaisir de recevoir Françoise Gaspard. Françoise Gaspard qui fut élue  en 1977, à 31 ans maire de Dreux. Elle devint députée de l’Eure-et-Loire en 1981 avant d’abandonner progressivement la politique active dans les années 1990, alors qu’elle devenait maitresse de conférence à l’EHESS. Elle a été une des principales actrices de la la lutte pour la parité en politique. Et une des analystes les plus aigues du regard porté par  son mouvement politique sur la place des femmes en politique.

A 9 h 30, elle sera rejointe par son invitée, Janine Mossuz Lavau, politologue, directrice de recherches au CEVIPOF. Et auteur récente de "Pour qui nous prend on ?"  un livre sur les sottises de nos politiques qui fait, entre autres, le compte d’un certain sexisme politique à la française.

 

 

>>> retrouvez ici les Nouveaux chemins de la connaissance consacrés au socialisme

 

Invité(s) :
Françoise Gaspard, sociologue, ancienne maire socialiste de Dreux de 1977 à 1983 et députée d'Eure-et-Loir de 1981 à 1988.
Janine Mossuz-Lavau, directrice de recherche CNRS au CEVIPOF- Sciences Po.

Thème(s) : Histoire| Idéologie| Parti Politique| socialisme

5 commentaires

Portrait de Anonyme Redhouse27.02.2013 Les morts-brutales ont quelque chose d'utile (sans cela, Jaurès aurait fini ministre-de-la-guerre aux côtés de Clémenceau et Péguy vice-président des Croix-de-Feu)
Portrait de Anonyme Anonyme25.02.2013 Très surpris de ne pas avoir entendu de parallèle entre le combat pour la parité et celui, d'actualité brûlante, concernant le cumul des mandats dans lequel une partie des parlementaires socialistes utilise les mêmes arguments que ceux qui ont été évoqués par Françoise Gaspard contre la parité. Françoise Gaspard a évoqué le vieillissement et la professionnalisation des élus, le cumul des mandats est suicidaire puisqu'il écarte de la vie politiques ceux et celles qui sont le cœur de notre société ou du moins ceux qui n'ont pas décidé de faire de la politique un métier et entament la course aux mandats. Au sein des partis, la cooptation précède l'élection ce qui est souvent plus facile que de se mettre en danger dans un entretien d'embauche.
Portrait de Anonyme brasillera25.02.2013 Bonjour manque les coordonnées étal bibliographie de la seconde invitée !!!!! Br.
Portrait de Anonyme MENDIL25.02.2013 Lors de votre émission avec Françoise Gaspard votre intervenante n'a pas mentionné la présence de Marie George BUFFET dans ce combat et également de l'organisation de l'Union des Femmes Française du Parti Communiste Français. Dommage car un certain nombre de nom ont été cité dans l'émmission d'Emmanuel Laurentin
Portrait de L1X L1X25.02.2013 William Morris fonde la ligue socialiste pour sauver l'artisanat menacé par l'arrivée de ce mysticisme au pouvoir qu' est l' industrialisation avec son esclavagisme moderne, son pillage des ressources, son système de collusion, combattre l'asservissement, la pollution, l' exploitation des humains est la fondation égalitaire, totalement disparue dans la version actuelle où les prétendus dépositaire de cette appellation ne sont ils pas de purs et simples usurpateurs qui, en beaux parleurs, oublient les racines du mouvement dont ils squattent les présidences, grâce à l' amnésie construite par la vision réductionniste propagée aux moyens des manuels scolaires où transpire la censure de la souveraineté populaire, Jules Valès, Louise Michel... l' aspiration universelle à la liberté est ligotée par la culture de l' ignorance, le travail de diversion des entreprises à la solde des puissances qui font fortune sur la soumission des peuples, sur la pénalisation de la contestation, là où les collusions sapent la séparation des pouvoirs, et les sociétés d' être livrées aux pleins pouvoirs de l' élite préoccupée à utiliser les postes d' intérêt public au service de l' intérêt privé

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.