retour en haut de page
La Fabrique de l'Histoire

La Fabrique de l'Histoire | 12-13

Syndiquer le contenu par Emmanuel Laurentin Le site de l'émission
Emission La Fabrique de l'Histoire

du lundi au vendredi de 9h06 à 10h

Ecoutez l'émission 53 minutes

Les langues 4/4 4

11.10.2012 - 09:06 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Quatrième et dernier temps de notre semaine sur l’histoire des langues dans la Fabrique de l’histoire.

 

Nous partons ce matin, Perrine Kervran et moi-même sur des terres historiques inconnues pour nous.

 

Nous allons en effet pendant une heure nous poser deux questions conjointes et fort complexes : que sait-on aujourd’hui de la naissance du langage ? Et de la naissance des langues.

 

Nous serons aidés en cela par nos invités, le paléoanthropologue Pascal Picq, maître de conférences au Collège de France et coauteur en 2008 au Seuil de « La plus belle histoire du langage », de Christophe Coupé, directeur de recherches au CNRS au laboratoire « Dynamique du langage » et d’Alain Kihm également directeur de recherches au CNRS au laboratoire de linguistique formelle . Alain Kihm et Christophe Coupé ont participé en 2005, sous la direction de Jean Marie Hombert, à un gros livre collectif publié chez Fayard dont le titre pourrait servir d’étendard à l’émission de ce matin « Aux origines des langues et du langage ».

 

 

Invité(s) :
Pascal Picq, paléoanthropologue
Alain Kihm, directeur de recherches au CNRS au laboratoire de linguistique formelle
Christophe Coupé, directeur de recherches au CNRS au laboratoire dynamique du langage

Thème(s) : Histoire| 20e siècle

4 commentaires

Portrait de Anonyme tina byty14.12.2013

<3

Portrait de Anonyme denis duclos24.01.2013

Dommage que vous n'ayez invité que des gens,certes sympa, mais qui ne parviennent pas à penser le "langage complexe" (le seul qui existe)et son
inséparabilité des langues (il n'y a de langage humain que de langues,celles-ci étant essentiellement dérivantes, et exclusivement dans des actes de parole). En fait,ils ne comprennent rien à ce qu'ils font pourtant en permanence :qu'ils vous parlent. Essayez de lire mon livre et prenez en compte le fait que,pour rester vivants ensemble (au delà du groupe qui n'a pas besoin de parler pour faire de la politique,comme le dit de Waal que ne cite pas Picq...),nous devons nous symboliser nous mêmes,bien avant de dire les ennemis ou les objets. La faculté de raconter des histoires (qui étonne tant les naïfs spécialisés) dérive précisément de ce fait "nécessaire".
(Ce simple commentaire devrait pouvoir servir d'Euréka ou d'E=MC2 pour les esprits
ouverts.Hélas,la science contemporaine est fort encombrée d'apories,àl'abri desquelles les les gens font de petites carrières,et parfois méchantes.

DD

Portrait de Anonyme franck dibouës15.10.2012

Bonjour à tous, quelle émission passionnante ! Merci à toute l'équipe...

Portrait de Anonyme Rougié jean Louis11.10.2012

Agriculteur, je viens d'écrire un livre "La parole de Lascaux" qui va paraître très prochainement aux éditions de la société des écrivains. Dans les peintures pariétales, les hommes ont transmit leurs savoirs et leurs philosophies, ce sont des écrits imagés avec une grammaire et une syntaxe à nous de les décrypter. Pour moi depuis que l'homme est homme, il a parlé et a mis en oeuvre la transmission de son savoir. L'expression cognitive de la création artistique et du langage ne peuvent être séparé. Les animaux communiquent entre eux avec des "cris" pour indiquer un danger, appeler leurs petits. mon chien berger comprend plusieurs mots de commandement. L'homme imitant les bruits naturels a put commencer à créer les premiers mots, d'ailleurs, il en reste dans notre langue: du bruit du claquement ce "cl"ac" indiquant un instantané nous avons éclater, éclipse, éclore, éclampsie, éclairer. Comme pour l'ensemble de l'évolution, c'est une progression très lente vers un langage complexe grammatical et avec une syntaxe.

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.