retour en haut de page
La Grande Table

La Grande Table (1ère partie) | 12-13

Syndiquer le contenu par Caroline Broué Le site de l'émission
Emission La Grande Table (1ère partie)

du lundi au vendredi de 12h à 12h30

Ecoutez l'émission 28 minutes

La culture du livre, de la Renaissance à l’âge numérique

14.05.2013 - 12:02 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

A partir de deux ouvrages : Quattrocento de Stephen Greenblatt (éditions Flammarion) et Esquisse d’un pendu de Michel Jullien (éditions Verdier)

 

Avec :

Patrick BOUCHERON

Dominique CARDON

Hervé LE TELLIER

 

Patrick Boucheron : « Ce sont deux livres très différents : un livre d’histoire et un livre de littérature. Mais ils se situent tous les deux à l’orée du livre (avant Gutenberg) et pour cette raison nous parlent peut-être de l’après-livre (le moment où nous serions aujourd’hui). Mais ce sont deux livres aussi qui donnent à l’objet-livre le premier rôle. […] Ils ne parlent pas que de Moyen Age mais de ce qui aussi nous intéresse, c’est-à-dire la question numérique. […] Ils nous obligent à penser l’après du livre, c’est-à-dire nous demander au fond si le Moyen Age n’est pas une ressource d’intelligibilité pour comprendre notre monde de dissémination du texte par Internet, d’affaiblissement de la fonction auteur et de bouleversement des modes de lecture. »

 

Dominique Cardon : « Ces deux enquêtes plongent dans l’atelier des copistes du Moyen Age et font écho au contemporain. Cela rejoint une thèse très fréquente et à mon avis très exagérée chez les promoteurs du numérique : l’idée qu’entre le Moyen Age et le livre numérique il y aurait eu une parenthèse malheureuse (de 600 ans), au moment du grand renfermement qu’aurait été le livre imprimé (enfermant dans l’impression à la fois un auteur, un texte, créant des droits de propriété intellectuelle et assignant au lecteur une position passive). […] Le copiste serait un interprète, proche de ceux qui annotent les textes. Tout ce travail de copie et de mise en circulation […] a quelque chose à voir avec la culture du livre « libéré » par le numérique. Mais je pense que cette comparaison avec le Moyen Age et du numérique est quand même très forcée parfois. »

 

Hervé Le Tellier : « Ces deux livres parlent moins finalement de la naissance du livre (puisqu’on se trouve avant la naissance de Gutenberg) que de la découverte de deux textes fondateurs d’Aristote et de Lucrèce. Mais ces deux livres diffèrent par le style. »

 

Sons diffusés :

- Archive de Michel Jullien sur le site Librairie Mollat le 16 janvier 2013

- Archive de Christian Jacob dans l’émission « Les Lundis de l’histoire » le 16 juillet 2012

- Extrait du film « Le Nom de la Rose » de Jean-Jacques Annaud

- Archive de François Bon dans l’émission « Du jour au lendemain » le 24 décembre 2011

- « Folia Rodrigo Martinez » interprété par Jordi Savall

 

Pour poursuivre la discussion, retrouvez ci-dessous les principaux documents et ouvrages évoqués dans l’émission, ou rendez-vous sur la page Facebook et le compte Twitter de La Grande Table. 

 

Pour accéder à la deuxième partie de La Grande Table du 14.05.13  intitulée « Entretien avec René Burri », cliquez ici.

 

Thème(s) : Idées| Internet