retour en haut de page
La Grande Table

La Grande Table (2ème partie) | 12-13

Syndiquer le contenu par Caroline Broué Le site de l'émission
Emission La Grande Table (2ème partie)

du lundi au vendredi de 12h55 à 13h30

Ecoutez l'émission 33 minutes

Camus et moi, avec Michel Onfray (5/5)

28.12.2012 - 12:56 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

 

A la veille du centenaire de la naissance d'Albert Camus.

 

Avec Michel ONFRAY, philosophe, auteur de L'Ordre libertaire, La vie philosophique d'Albert Camus (Flammarion).   

 

Michel Onfray © Corinne Amar

Il aurait eu cent ans le 7 novembre 2013. L’année sera donc camusienne ou ne sera pas.

Albert Camus jouit aujourd’hui en France d’une reconnaissance unanime, même si les tensions franco-algériennes persistantes n’ont pas permis l’existence d’une grande exposition sur lui au cœur du projet Marseille/Provence 2013.

C’est pour célébrer ce centième anniversaire, avant que les réjouissances ne laissent place à la lassitude puis à la saturation, que nous avons souhaité élaborer une semaine spéciale à La Grande Table, semaine que nous avons intitulée « Camus et moi » dans la mesure où ce sont cinq personnalités, cinq grandes figures qui tout au long de la semaine vont nous parler de leur rapport à l’homme, qu’il fût l’ami, le journaliste, l’écrivain, l’Algérien, ou encore le philosophe.

Lundi, Roger Grenier racontait sa relation avec Camus tout au long de sa vie, depuis la Résistance et l’entrée au journal Combat. Mardi, Jean Daniel témoignait de sa relation confraternelle profonde avec celui qu’il connut d’abord comme journaliste et éditeur, et nous expliquait en quoi Camus est notre contemporain. Mercredi, la militante algérienne et écrivaine Wassyla Tamzali revenait sur l’œuvre littéraire et la désunion entre Camus et son pays natal. Hier, c’est l’historien Benjamin Stora qui évoquait son lien avec l’auteur de L’Etranger à travers l’histoire des rapports compliqués entre la France et l’Algérie.

Aujourd’hui, nous terminons la semaine avec Michel Onfray, auteur de L’Ordre libertaire, une vie philosophique d’Albert Camus. C’est donc Camus philosophe qui est au centre de ce dernier épisode de la série « Camus et moi », de son rapport à Sartre à la théorisation de la violence... et surtout de la non-violence.

 

Pour poursuivre la discussion, retrouvez ci-dessous les principaux documents et ouvrages évoqués dans l’émission, ou rendez-vous sur la page Facebook et le compte Twitter de La Grande Table. 

 

Pour accéder à la première partie de La Grande Table du 28 décembre intitulée « La justice restaurative : quand les victimes rencontrent leurs bourreaux », cliquez ici.

 

 

 

Thème(s) : Arts & Spectacles| Littérature Contemporaine| Philosophie| Albert Camus| Michel Onfray