retour en haut de page
La Suite dans les idées

La Suite dans les idées | 12-13

Syndiquer le contenu par Sylvain Bourmeau Le site de l'émission
Emission La Suite dans les idées

le samedi de 13h30 à 13h59

Ecoutez l'émission 28 minutes

Traduire la littérature et les sciences humaines avec Gisèle Sapiro

22.12.2012 - 13:30 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Gisèle Sapiro, sociologue, Directrice de recherches au CNRS et Directrice d'etudes à l'EHESS, elle dirige le Centre européen de sociologie et de sciences politiques.
Elle intervient à propos de cette enquête publiée en septembre dernier sous sa direction "Traduire la littérature et les sciences humaines : conditions et obstacles" (Editions du Ministère de la Culture et de la Communication - Documentation française) - ou bien "Quelles sont les raisons de traduire ou de ne pas traduire une oeuvre ? - Collection "Questions de culture"- Préface de David Fajolles.

Cette étude décrit les fonctions idéologiques, économiques et culturelles de la traduction. Cette dernière constitue une médiation interculturelle portée par de nombreux acteurs et prise en charge par de multiples instances (maisons d'Edition ou représentants officiels). 

L'ouvrage définit également les conditions de l'exercice d'un métier de traducteur fragilisé par un marché du livre mondialisé. 

La traduction d'une oeuvre est un vecteur permettant une meilleure circulation et connaissance de cette oeuvre dans le monde. C'est un échange possible aussi.

Mais la traduction rencontre aussi différents obstacles (politiques, comme la censure qui peut exister dans un pays) ou bien des obstacles économiques et culturels.

Le métier de traducteur a un statut souvent peu reconnu et mal rémunéré. Il faut bcp de temps pour réaliser une bonne traduction, et ce facteur "temps" est rarement pris en compte dans la rémunération du traducteur.

Il y a aussi le risque du "piratage" des oeuvres.

Traduire dans certains pays devient une tâche difficile, comme dans la zone arabophone ou latino-américaine. Par contre en France l'ère francophone centralisée à Paris est plutôt active.

Enfin, il ne suffit pas d'être traduit pour être "reçu". Le rôle des critiques est important aussi dans la réception d'une oeuvre.

Autant de thèmes et de questions qui seront abordés aujourd'hui dans "La suite dans les idées", avec Gisèle Sapiro.

 

Gisèle Sapiro Geneviève Méric © Radio France

 

Invité(s) :
Gisèle Sapiro, sociologue

Thème(s) : Idées| Littérature Contemporaine| Littérature Etrangère| Littérature Française| Sociologie| traduction