retour en haut de page
Le RenDez-Vous

Le RenDez-Vous | 12-13

Syndiquer le contenu par Laurent Goumarre Le site de l'émission
Emission Le RenDez-Vous

du lundi au vendredi de 19h à 19h54

Ecoutez l'émission 50 minutes

Le RDV 05/12/12 avec David HAMILTON, Hervé DE LUZE, la chronique de Jean-Marc LALANNE et la Session de JACARANDA MUSE 4

05.12.2012 - 19:03 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecturevideo

Le RDV : David HAMILTON Claire MAYOT © Radio France

 

Le RDV : Hervé DE LUZE Claire MAYOT © Radio France

 

 

Au programme du RenDez-Vous sur France Culture ce soir : 2 plateaux pour des invités liés par une certaine idée de l’innocence

 

19H15 => PLATEAU FILTRE avec David HAMILTON, qui signe « Un monde de beauté », exposition d’une nouvelle série de photographies qui met la peinture et le pictorialisme à l’horizon de son style toujours évanescent.

 

19H30 => LA CHRONIQUE CINE « INROCKS » du mercredi de Jean-Marc LALANNE qui met ce soir à son programme le cinéaste Adolfo ARRIETTA.

 

19H35 => PLATEAU MONTAGE avec Hervé de LUZE, à l’occasion de la double re-sortie en salles et en DVD de « Tess » de Roman POLANSKI, dont il est le monteur, retour sur le parcours de celui qui a collaboré avec Alain RESNAIS, Maurice PIALAT, Arnaud DESPLECHIN et Jean YANNE.

 

19H50 => SESSION MUSE  avec JACARANDA MUSE, les invités musicaux de Matthieu CONQUET.

 

 

 

Invité(s) :
David Hamilton, photographe
Hervé de Luze, monteur (cinéma)
Jacaranda Muse, musiciens
La Chronique de Jean-Marc LALANNE

Thème(s) : Arts & Spectacles| Cinéma| Musique| Photographie

Événement(s)

  • Exposition

    David Hamilton : Un monde de beauté

    David Hamilton : Un monde de beauté

    Dès le milieu des années 60, alors qu'il a déjà accompli un solide parcours dans des fonctions artistiques pour des magazines prestigieux à Paris, Londres, New York ainsi qu'au sein des Grands Magasins du Printemps, il décide de se consacrer entièrement à la photographie.  Très vite son style, qu'on appelle désormais du nom de son auteur, caractérisé par ses couleurs pastel, sa lumière ...
    06/12/2012 - 31/01/2013

    Emplacement

    galerie Art Cube - Paris

4 commentaires

Portrait de Anonyme soniatata26.03.2013

la véritable innoncence est celle des corps nus des indiens d'Amérique ou de certaines tribus d'Afrique, entre le rouge et le noir, la blancheur blonde d'Hamilton et son innoncence du nord ressemble à un discours de propagande et nous éloigne de la candeur enfantine....

Portrait de Anonyme sigmund Freud06.12.2012

Nous n'avons pas bien compris ce que monsieur Hamilton david désigne sous le vocable d'"innocence" si ce n'est son motif sexuel. Il nous semble que de mémoire, monsieur Nabokov a eu au moins l'honneteté intellectuelle de faire dire à son personnage Lolita à la fin du bouquin que le narrateur et son rival ont été ses pires cauchemards. Dans le même ordre d'idée, dans notre souvenir, le film Tess est un grand film sur la lâcheté masculine.Il se peut bien sûr que nous nous trompions. Ainsi si pour les garçons candidats au kamikaze pour les causes d'al Quaida il leur est raconté que 700 vierges les attendront dans l'au-delà (un rêve sans doute partagé par monsieur ________), nous ne savons toujours pas ce qui est raconté aux filles : parce qu'il est aisé de comprendre qu'un paradis où les attendraient 700 puceaux ne mobiliseraient guère les troupes, non ?

Portrait de Anonyme Fernand Percival06.12.2012

Oui, votre émission de ce mercredi en aura stupéfait plus d’un(e)…

Auditeur prosélyte de France-Culture depuis quelques décennies, je m’étonne de votre choix d’hier. Pourquoi, diantre, exhumer un David Hamilton (pour s’assurer de quelle paternité ou de quelle filiation ?) quand Paris, de son Mois de la Photo à Paris Photo, croule sous les images d’auteurs aux talents polymorphes ou de jeunes photographes tout simplement prometteurs ?

Et puisque le Magazine Twen a été évoqué, pourquoi n’être pas allé chercher du côté de Will McBride qui, lui, était encore plus sulfureux quand il flirtait avec les amours pré-pubères des seventies. Willy Fleckhaus qui souvent l’invita, aurait pu en témoigner…

Il est vrai que s’il s’agissait d’émoustiller la toute neuve place de Furstemberg, point trop n’en fallait…

Mais je plaide pour qu'on vous pardonne cette nostalgie des petites Suédoises embuées, scotchées à même une tapisserie à fleurs orange signée Prisunic.

Percival,
Directeur artistique

Portrait de kath26 kath2606.12.2012

"Le Nord est plus innocent que le Sud". D. Hamilton l'a dit, France-Culture l'a diffusé sans commentaire, j'en ai été stupéfaite!

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.