retour en haut de page
Les Enjeux internationaux

Les Enjeux internationaux

Syndiquer le contenu par Thierry Garcin, Eric Laurent Le site de l'émission
Emission Les Enjeux internationaux

du lundi au vendredi de 6h45 à 6h57

Ecoutez l'émission 11 minutes

Brésil. Les priorités économiques, après six ans de crise internationale

20.01.2014 - 06:45 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Le Brésil est en 3e place, derrière la Chine et l'Inde !

 

Croissance de 1980 à 2016 (estimée)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Brésil est généralement cité comme un pays possédant des atouts et des potentialités remarquables.

À l’inverse, on note souvent qu’il possède une économie à trois étages : des caractéristiques de pays en développement, un statut de pays émergent, une économie industrialisée (avec même des secteurs d’excellence de dimension internationale). Il n’est donc pas toujours facile de comparer, terme à terme, ses forces et ses faiblesses.

D’ailleurs, deviendra-t-il un pays pleinement émergé, et surtout à quelles conditions, compte tenu de quelles réformes souhaitables ?

Pour répondre à ces questions, il faut peut-être regarder comment le Brésil vient de traverser les longues années de crise économique mondialisée ?

Paulo-Roberto de Almeida est diplomate et professeur d’économie politique à l’UNICEUB, de Brasilia

Invité(s) :
Paulo-Roberto de Almeida

Thème(s) : Information| Environnement| Géopolitique| Pauvreté| Sport| Brésil| BRICS| Rio de Janeiro| Sao Paulo| Paulo-Roberto de Almeida

Lien(s)

MARIANNE. La ségrégation habituellement silencieuse qui organise le quotidien au Brésil est désormais sous les projecteurs depuis que la jeunesse défavorisée du pays planifie sur les réseaux sociaux des virées, les «rolezinhos»En cause, la mise en ligne de vidéos montrant la violente répression menée par la police militaire à São Paulo, le 11 janvier dernier lorsque les forces de l’ordre ont délogé 1000 jeunes en les gazant et les visant avec des balles en caoutchouc
WORLD BANK. Brazil has turned into an important voice in the international development debate thanks to its success in combining economic growth with better opportunities for all. From 2003 to 2009, more than 22 million Brazilians emerged from povertyThe country will host the World Cup in 2014 and the Olympic Games in 2016, demanding massive investments in areas such as urban and social development and transport infrastructure...
RTBF. Le géant brésilien, septième économie mondiale, pâtit de son étatisme et doit entreprendre des réformes structurelles, estiment des analystes internationaux. "Le Brésil présente une lourde charge: l'Etat.""Il faut réformer l'Etat et cesser de considérer le secteur privé comme le diable. Un changement de cette nature requiert un vaste processus démocratique. Il doit y avoir un changement total du rôle de l'Etat. Donner la priorité à l'infrastructure du pays plutôt que de contrôler le secteur privé"
LE MONDE. Croissance molle et inflation minent l'économie brésilienne. Hauts niveaux des taux d'intérêt, croissance ralentie, pressions inflationnistes, stagnation du prix des matières premières... Le Brésil, au moins provisoirement, n'est plus ce qu'il était. Il a perdu de sa superbe sur le plan macroéconomique et ses fondamentaux sont moins solides, ce qui accroît la méfiance des investisseurs à son égard
THE ECONOMIST. Has Brazil blown it? A stagnant economy, a bloated state and mass protests mean Dilma Rousseff must change course. There are excuses for the deceleration. All emerging economies have slowedSome of the impulses behind Brazil’s previous boom—the pay-off from ending runaway inflation and opening up to trade, commodity price rises, big increases in credit and consumption—have played themselves out
BRASIL PASSION - blog MEDIAPART. Le bilan des années Lula da Silva (2003-2010) est à bien des égards contradictoires. Deux fois élus avec plus de 60 % des suffrages sur un programme clairement ancré à gauche, Le bilan des années Lula da Silva (2003-2010) est à bien des égards contradictoires. Deux il va malgré tout mener une politique atypique mêlant des éléments de continuité à la politique ultra-libérale initiée par Fernando Henrique Cardoso (1994-2002) tout en innovant une politique sociale d'assistance aux plus démunis d'une redoutable efficacité
PERSPECTIVES INTERNATIONALES. Une radiographie politique et économique du Brésil de 2013. Florissante il y a deux ans à peine, l’économie brésilienne semble aujourd’hui récolter les fruits de sa vigueur passéeOn aime souvent comparer le Brésil à un bateau, moteurs coupés ou presque, qui parviendrait à avancer grâce à sa force d’inertie, héritage d’un passé qui semble aujourd’hui lointain. Il serait cependant erroné de considérer le Brésil sur le même plan économique que les autres pays occidentaux
ACTIVIDADES ECONOMICAS DE BRAZIL. Brasil es la séptima economía más grande del mundo, detrás de Estados Unidos, China, Japón, Alemania, Francia y Reino Unido. Su economía es también la mayor de América LatinaLas actividades primarias de Brasil son una pequeña proporción del agregado total de la producción económica y ocupan a alrededor del 10% de la fuerza laboral del país, calculada en 100 millones
THE ECONOMIST. Brazil’s economy. The deterioration. Slow growth, stubborn inflation and mounting deficitsMs Rousseff will almost certainly run for a second term at a presidential election next October. The needed adjustments to curb inflation and repair the public finances would hurt growth before they started to help, and so they are being put off...