retour en haut de page
Les Enjeux internationaux

Les Enjeux internationaux | 12-13

Syndiquer le contenu par Thierry Garcin, Eric Laurent Le site de l'émission
Emission Les Enjeux internationaux

du lundi au vendredi de 6h45 à 6h57

Ecoutez l'émission 11 minutes

Espagne. La question catalane vue de Barcelone et de Madrid

10.12.2012 - 06:45 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Le parti catalan Esquerra milite aussi en faveur du referendum pour l'indépendance de l'Ecosse

 

 

L’Union européenne a volontairement affaibli les pouvoirs centraux pour exalter les particularismes régionalistes et autonomistes. Aujourd’hui, la perspective d’un État européen fédéral s’éloigne à grands pas.

Et s’il existait, il serait sur le modèle économique actuel, c’est-à-dire à l’allemande. Mais restent les poussées indépendantistes : Groenland (indépendance acquise et programmée), Catalogne, Pays basque espagnol, Écosse, plus tous les séparatismes en Europe centrale et orientale, réservoir naturel des minorités tant célébrées par Bruxelles.

En Espagne, la Catalogne rêve d’un État depuis longtemps. Il y a quelques années, elle a voulu voter des lois linguistiquement liberticides et elle a organisé en 2009 un référendum informel sur l’indépendance.

Même si le Tribunal constitutionnel espagnol a refusé la reconnaissance de la « nation catalane » en 2010 et même si les élections régionales de novembre dernier ne sont pas claires en la matière, elle a manifesté massivement pour l’indépendance en septembre dernier. Un référendum est prévu d’ici 2014. Quid de l’unité de l’Espagne ? 

Mathieu Petithomme est spécialiste de la question minoritaire en Espagne, maître de conférences à Besançon

Invité(s) :
Mathieu Petithomme, maître de conférence en science politique à l’IUT de Besançon

Thème(s) : Information| Europe| Géopolitique| Catalogne| Espagne

Lien(s)

FEDERALISME REGIONALISME. L’État espagnol et le financement autonomiqueL’État des communautés autonomes espagnol n’est pas simplement un mode d’organisation institutionnel favorisant la subsidiarité et la décentralisation administrative. L’organisation territoriale du pouvoir au sein d’un système s’inspirant du fédéralisme sans pour autant être pourvu d’un État fédéral révèle aussi des enjeux socio-économiques majeurs
RIA NOVOSTI. La Catalogne vote pour l'indépendance: le début de la fin pour l'Europe ?Le premier ministre catalan Artur Mas, qui a organisé ces élections anticipées suite au refus de Madrid d'accorder l'indépendance fiscale à la Catalogne, avait mis en garde: en cas de victoire inconditionnelle, il organiserait immédiatement un référendum pour quitter l'Espagne. Les partisans plus radicaux de l'indépendance ont réussi à doubler la mise !
LE MONDE. La "diada" catalane : occultée ou encensée par les médiasExtrait du journal télévisé national de la télévision d'état espagnole (RTVE)
24 TCHASSA (Sofia). Les séparatismes ramènent l’Europe au Moyen-Age. Catalans, Ecossais, Flamands… L'Europe de l'Ouest succombe à son tour aux sirènes du séparatismePour l'essayiste bulgare Ivaïlo Ditchev, les nouveaux nationalistes se retranchent tels les seigneurs féodaux derrière leur bien-être économique, sous couvert de défendre leur identité