retour en haut de page
Les Enjeux internationaux

Les Enjeux internationaux | 12-13

Syndiquer le contenu par Thierry Garcin, Eric Laurent Le site de l'émission
Emission Les Enjeux internationaux

du lundi au vendredi de 6h45 à 6h57

Ecoutez l'émission 11 minutes

Israël vs Turquie. Les relations turques avec Israël peuvent-elles réellement s’améliorer dans un tel contexte ?

09.04.2013 - 06:45 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Turquie : carte des évolutions du territoire ottoman de 1800 à 1925 © naqshband

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les années 90, les relations entre Ankara et Tel Aviv avaient  traversé une lune de miel, célébrée même avec emphase. La coopération était étroite : entraînement d’avions israéliens dans le ciel turc, renseignement, etc.

En revanche, ce fut en mai 2010 que ces relations devinrent détestables, avec l’abordage par les Israéliens d’un navire affrété par des organisations turques pro-palestiniennes, cela dans les eaux internationales (9 morts). Les navires étaient chargés d’apporter du ravitaillement à la population de Gaza, laquelle endure un blocus de longue date.  

Les Turcs réclament le versement de compensations financières pour les familles des victimes ainsi que la levée du blocus et, membres de l’OTAN, mettent leur veto à toute participation d’Israël à des manœuvres militaires avec l’Alliance atlantique.  Lors de sa récente visite en Israël, le président Obama a exhorté Israël et la Turquie à se rapprocher.

Derniers éléments à prendre en compte : le profond désordre irakien, les bouleversements dans le monde arabe, l’éclatement de la guerre civile syrienne en 2011 et la menace israélienne d’attaques contre des installations du programme nucléaire iranien.

Didier Billion est directeur-adjoint de l’Institut de recherches internationales et stratégiques (IRIS)

Thème(s) : Information| Géopolitique| bande de Gaza| Chypre| Cisjordanie| Egypte| Gaza| Israël| Israël et Palestine| Jérusalem| Jordanie| Liban| Sinaï| Syrie| Tel Aviv| Turquie| Didier Billion

Lien(s)

SLATE. La Turquie à nouveau malade Ankara est loin d’être un acteur régional, comme certains veulent bien le direAhmet Davutoglu, le malheureux ministre turc des Affaires étrangères, dont l’avion est généralement le premier à se poser dans une zone de tension, n’a joué qu’un rôle de simple figurant lors des derniers évènements
SLATE. Le voyage d’Obama en Israël est une énorme erreur Netanyahou a insulté le président américain, soutenu Romney et n’a pas fait avancer le processus de paixLa raison pour laquelle la Maison Blanche veut éviter les épineuses disputes israélo-palestiniennes au sujet de Jérusalem, des colonies et des réfugiés est claire. Les présidents précédents y ont consacré un temps et une énergie considérables et ont tous lamentablement échoué
DER SPIEGEL. 'Obama Has Adopted Netanyahu's Course'US President Barack Obama's message was clear as he spoke to hundreds of hand-picked Israeli students at the convention center in Jerusalem. Palestinian and Israeli leaders, he said, will not come to agreement on a peace deal without pressure from below
DER SPIEGEL. Israel Deploys Nuclear Weapons on German-Built SubmarinesA German shipyard has already built three submarines for Israel, and three more are planned. Now SPIEGEL has learned that Israel is arming the submarines with nuclear-tipped cruise missiles. The German government has known about Israel's nuclear weapons program for decades, despite its official denials
LE MONDE. Obama met un terme à la brouille entre la Turquie et IsraëlC'est le succès diplomatique de dernière minute arraché par le président américain Barack Obama lors de sa visite en Israël. Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a présenté ses excuses au chef du gouvernement turc Recep Tayyip Erdogan pour la mort de neuf Turcs à bord d'une flottille pour Gaza en 2010
LE MONDE. Israël et la Turquie définissent les termes de leur rapprochement"Si la situation est calme, le processus consistant à faciliter la vie des résidants de Gaza se poursuivra. S'il y a des tirs, ce mouvement sera ralenti, voire stoppé ou inversé"
VOICE OF AMERICA. Secretary of State John Kerry is to visit Turkey and Israel next week, just days after President Barack Obama's efforts to improve relations between the two nationsLess than two weeks ago, President Obama helped arrange a call from Israel Prime Minister Benjamin Netanyahu to Turkey's Prime Minister Recep Tayyip Erdogan, in which Netanyahu apologized for the deadly flotilla raid. Turkey had demanded an apology as a precondition for restoring ties with Israel.
AFRIQUE ASIE. La Turquie à la croisée des chemins : du « zéro-problème » au maximum d’ennuisLe consensus dans la presse a été général, ou du moins est-ce ce qui parait : la Turquie est imbriquée dans un désordre qui n’est pas de son fait, alors que son « Zéro problème avec les voisins » - un moment la pièce maîtresse de la politique étrangère du Parti de la Justice et du Développement (AKP) - s’est avérée être de peu d’utilité en realpolitik...
UNIVERSITE DE LAVAL. Le repositionnement stratégique de la Turquie : ambitions, calculs et limitesPar Adib Benchérif, auxiliaire de recherche au Programme Paix et sécurité internationales
ALLIANCE GEOSTRATEGIQUE. La Turquie ou le retour de l’Empire ottoman au Proche-OrientLa « Pax Ottomanica », dont le but était d’apporter sécurité et la prospérité, rayonna des Balkans à la péninsule Arabique jusqu’à la première guerre mondiale. C’est cet héritage qui permet à la Turquie d’entretenir aujourd’hui une politique étrangère occidentale et orientale dont l’unique but est de permettre la stabilité et l’essor de son commerce
OBSERVATOIRE DU MOYEN-ORIENT. Turquie: Israël est complice d'Assad qui n'a pas réagi à l'attaque Israélienne Le journal turc Haber publie cette étonnante sortie du ministre des affaires étrangères de la Turquie: si Assad n'a pas réagi à la déstruction d'armes chimiques (et probablement de missiles sol air ) par Israël lors de multiples frappes aériennes c'est qu'il y a un accord secret entre Assad et Israël ! Bref Israël soutient Assad
OBSERVATOIRE DE LA VIE POLITIQUE TURQUE. Le dérapage de Vienne sur le sionisme et les évolutions de la politique étrangère turqueIl est donc clair que, si la Turquie n’a pas tourné le dos aux atouts dont elle bénéficie du fait de ses alliances occidentales, elle n’entend pas pour autant abandonner le discours «néo-tiers-mondiste» et «anti-israélien» qui lui a si bien réussi à la fin des années 2000, une époque où elle proposait une solution au dossier nucléaire iranien...
OBSERVATOIRE DE LA VIE POLITIQUE TURQUE. Après les excuses d’Israël à la Turquie, quelles perspectives pour le Proche-Orient ?On y croyait plus ! A l’issue d’un appel téléphonique de son chef de gouvernement à son homologue turc, le 22 mars dernier, Israël a présenté des excuses officielles à Ankara pour l’arraisonnement meurtrier du Mavi Marmara, et consenti à indemniser les victimes de ce drame qui avait sérieusement compromis les relations entre les deux pays
OBSERVATOIRE DE LA VIE POLITIQUE TURQUE. Savoir pour conquérir : la réappropriation du monde arabe par le savoir turcLa fabrique du savoir turc sur le monde arabe semble osciller entre deux fonctions : juguler l’angoisse collective générée par le contexte régional d’une part, et influer sur une politique étrangère un tantinet égarée entre Occident et Orient d’autre part
DER SPIEGEL. Goldman Sachs' Jim O'Neill: BRICS 'Have Exceeded all Expectations'When I identified Mexico, Indonesia, South Korea and Turkey as new growth markets, somebody suggested calling them "MIST."