retour en haut de page
Les Enjeux internationaux

Les Enjeux internationaux | 12-13

Syndiquer le contenu par Thierry Garcin, Eric Laurent Le site de l'émission
Emission Les Enjeux internationaux

du lundi au vendredi de 6h45 à 6h57

Ecoutez l'émission 11 minutes

Justice pénale internationale. Le Tribunal sur l’ex-Yougoslavie soulève-t-il des questions dérangeantes ?

22.01.2013 - 06:45 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

 

 Les deux tribunaux ad hoc (ex-Yougoslavie et Rwanda) avaient été créés par le Conseil de sécurité de l’ONU, pour une période précise.

En 1998, furent adoptés les fameux statuts de Rome, instituant la Cour pénale internationale, après le vote d’une résolution des Nations unies, bien que la cour (qui a ouvert ses portes en 2002, à La Haye) soit indépendante.

Elle se proposait de juger les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité, le génocide et les actes d’agression (ces derniers n’ayant pas été définis), si l’État concerné ne le voulait pas ou ne le pouvait pas.

Or, un jugement de novembre dernier portant en appel sur des généraux croates a, une nouvelle fois, provoqué des critiques acerbes sur le caractère supposément universel de cette justice internationale.

 

Pourquoi et comment ?

Et quelles sont les critiques de fond que l’on peut adresser à cette Cour ? 

 

 

Pierre Hazan est maître de conférence à Sciences-Po Paris, chargé de cours à l'Université de Genève, auteur de «Juger la guerre, juger l’histoire»

Thème(s) : Information| Europe| Géopolitique| Guerre| Idéologie| Justice| Albanie| Croatie| Ex-Yougoslavie| Kosovo| Milosevic| Serbie| Tribunal pénal international| Yougoslavie| Pierre Hazan

Lien(s)

PERSPECTIVE MONDE. LE TRIBUNAL PÉNAL INTERNATIONAL POUR L'EX-YOUGOSLAVIE Ses objectifs généraux sont d'intenter un procès aux personnes physiques (et non aux États) présumées responsables de violations graves du droit international humanitaire (DIH) et de rendre justice aux victimes yougoslaves
FRANCE DIPLOMATIE. Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY)A compter du 1er juillet 2013, le TPIY devrait avoir terminé tous les procès de première instance portés devant lui. Les procès en appel devant la Chambre d’appel du TPIY devront être achevés au plus tard fin 2014
LE TEMPS. Le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie s’est dévoyéPierre Hazan, spécialiste de justice internationale, est atterré par les derniers jugements rendus par le TPIY. L’acquittement des généraux croates en Chambre d’appel constitue une tache indélébile sur la crédibilité de cette instance
LA VERITE DES MASQUES. L'inique jugement du Tribunal Pénal International pour l'ex-YougoslavieLes exactions auxquelles ces deux chefs militaires de l’armée croate, alors alliée aux Bosniaques, se livrèrent donc impunément, entre les années 1991 et 1995, sont pourtant à peine moins épouvantables que celles auxquelles s’adonna, par exemple, le tristement célèbre Ratko Mladic...
AMNESTY INTERNATIONAL. Behind the wall. Prosecution of war crimes in CroatiaEn 2010 Amnesty International dénonçait la lenteur et la sélectivité de la justice croate plus de 15 ans après la fin de la guerre et l'absence de volonté politique pour faire face à la période de la guerre – empêchant nombre de victimes d'obtenir justice, de découvrir la vérité et d'obtenir des réparations (document de 77 pages, au format .pdf)