retour en haut de page
Les Nouveaux chemins de la connaissance

Les Nouveaux chemins de la connaissance | 12-13

Syndiquer le contenu par Adèle Van Reeth, Philippe Petit Le site de l'émission
Emission Les Nouveaux chemins de la connaissance

du lundi au vendredi de 10h à 11h

Ecoutez l'émission 58 minutes

(Dé)penser l'argent (4/4) : L'argent, au-delà de la morale et de l'économie 9

14.02.2013 - 10:00 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Marie-Laure Ciboulet

Lectures Georges Claisse

 

En partenariat avec le magazine Marianne

 

 

 

 

 

 

Fini de rire, après Molière et les comédies du ridicule, argent hier, après aussi Georg Simmel et Aristote et Marx, lundi et Mardi, pour ce dernier temps de notre semaine dépensée en pensant l’argent, aujourd’hui, dans une main, un billet, un chèque, de la monnaie, tout ce qui  ne brille pas forcément mais qui permet d’acheter ou de s’enrichir, de l’autre main, un geste interrogateur : cet argent, si je le donne, si je le garde, si je le dépense, est-ce un bien ou un mal ? Ou bien y a-t-il un moyen de penser le rapport à l’argent qui ne soit pas moral ?

 

Pierre Zaoui MC © Radio France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Références musicales:

- Money note de Camille

- Les faux monnayeurs des Frères Jacques

 

Extraits:

- Discours du Bourget de François Hollande (22 janvier 2012)

- L'argent, film de Robert Bresson (1983)

 

Lecture:

- Léon Bloy, Le sang du pauvre (édition numérique Gallica)

 

 

Invité(s) :
Pierre Zaoui, philosophe, maître de conférences à l'université Paris VII-Diderot,

Thème(s) : Idées| Economie| Morale| Philosophie| argent

Événement(s)

  • Rencontre

    ASSEMBLEE DE NICE

    ASSEMBLEE DE NICE

    "L'argent et l'éthique"14, 15, 16 févrierCentre Universitaire Méditerranéen de NiceUn événement organisé par          Pour comprendre la crise et en sortir, il convient de repenser les termes de cette équation éthique-argent. C'est ce que propose notre nouvelle Assemblée, qui réunit à Nice, pendant trois jours, les principaux acteurs de ce grand débat, les 50 personnalités qui feront ...
    14/02/2013 - 16/02/2013

9 commentaires

Portrait de Anonyme Rodriguez15.02.2013 L'Argent (electrum) est Grec, L'or est Perse ou Gaulois. Accessoirement Incas. Le dollar ne l'est plus depuis qu'il a perdu sa parité. Brettons Wood!!! L'€ est un simili d'or (laiton) & d'argent (nikel) difficilement repérable sur les pavés, il faut se pencher sur sa triste condition pour le repérer. Le fric est in the Bank Central ! Ya!! Frankfurt! Ya! Le pèze est in the Pocket. Le flous est saint. Le RMI est inflammable! Le Yuan, Le Réal, la Roupie sont les larrons de la foire! Le Franc, feu Franc est le dindon de la farce! Conservé en suisse pour le plus grand bien des suisses!
Portrait de Anonyme David foulon14.02.2013 Bonne émission comme d'habitude mais vous auriez pu aussi inviter quelqu'un de plus décapant, un hétérodoxe de la pensée de la monnaie comme Étienne Chouard qui pense la monnaie dans la construction de la vrai démocratie, sur le modèle antique, avec le tirage au sort d'une assemblée constituante neutre pour éviter les abus de pouvoir et le contrôle de la monnaie par le peuple...oui la cela serait un invité à la mesure des ambitions de votre émission. Voyez le site le message.org et aussi le site Plan C
Portrait de Anonyme rené wenger14.02.2013 Là où la richesse existe, elle doit être égalée par la volonté et par les œuvres, sans quoi elle prive celles-ci de leur valeur et de leur crédit devant Dieu. « Ne cherchez pas la richesse mais la sagesse, et voici, les mystères de Dieu vous seront dévoilés, et alors vous deviendrez riches. Voici, celui qui a la vie éternelle est riche.» A cause de la vie éternelle la pauvreté existera toujours sur cette terren car elle produit l’humilité, et la modération qui sont essentielles à la spiritualité et à l’exaltation puisque: « Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d'entrer au royaume de Dieu. » (Le trou d’aiguille est ici le nom d'une porte de la ville de Jérusalem trop étroite et trop basse pour que les chameaux puissent y passer avec leurs chargements.) Et puis, pour ceux qi ont foi et confiance en Dieu : « Regardez les oiseaux du ciel; ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux? Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à sa taille? Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement? Considérez comment croissent les lis des champs; ils ne travaillent ni ne filent; et cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. C’est pourquoi, si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs, qui existe aujourd’hui et qui demain sera jetée au four, de même il vous vêtira, si vous n’êtes pas de peu de foi. Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous? que boirons-nous? de quoi serons-nous vêtus? Car votre Père céleste sait que vous avez besoin de toutes ces choses. Mais cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. À chaque jour suffit sa peine.»
Portrait de Anonyme Philippe14.02.2013 Merci Adèle Van Reeth pour cette série d'émissions fort intéressantes sur l'argent. Il se trouve que ce thème ainsi que les oeuvres de Simmel, Molière et Zola (oublié de vos émissions)constituait le programme des classes préparatoire scientifiques en 2009-2010, dommage que vous arriviez trois ans trop tard... Mais en tant que professeur de lettres en CPGE scientifiques ceci m'amène à vous poser la question suivante : ne serait-ce pas une idée intéressante si les Nouveaux chemins consacraient chaque année une semaine à ce programme? Les thèmes et oeuvres sont susceptibles d'intéresser le public de l'émission, les professeurs y trouveraient leur compte et ça me permetrait de conseiller à mes étudiants d'écouter France Culture. Bien à vous Philippe JOSSELIN
Portrait de Anonyme Florence D.14.02.2013 Félicitations pour ces quatre émissions. Elle ont fait un bon choix des différentes approches du sujet mais leur critiques mêmes renforcent l'idée de fatalité! Anselm Jappe a posé la question dans un article du Monde en Nov. 2011: l'argent est-il devenu obsolète? Il est en tout cas devenu contre productif: constatez ses dégâts sociaux et envidonnementaux. La civilisation de l'argent, c'est "le cercle de la barbarie où plus les profits font de dégâts, plus les dégâts font de profits..." Or nous pouvons aujourd'hui parfaitement nous en passer, et sans recourir au troc (la première idée qui vient!). Une Première Rencontre pour une Civilisation sans argent a donc eu lieu à Lyon le 26 Janvier 2012 Pour en savoir plus sur la possibilité d'abolir l'usage de l'argent, voyez DESARGENCE.ORG et VOTER-A-M
Portrait de Anonyme abscons 14.02.2013 J’étais pas content d'avoir donné mes cents sous. IL y avait ces cent sous entre nous . Ça suffit pour haïr, cent sous, et désirer qu'ils crèvent tous. Pas d'amour à perdre dans ce monde, tant qu'il y aura cent sous . L.F. Céline Voyage au bout de la nuit
Portrait de Jeanne R. Jeanne R.14.02.2013 Moi, l'argent, j'aime en avoir pour justement ne pas avoir à réfléchir mais voilà, intellectuellement parlant, cela ne m'inspire pas plus que cela... C'est pour cela que, pour n'avoir pu le faire avant, je vais écouter et ensuite réécouter votre émission d'hier, celle sur Molière lequel faisait fi de l'argent parce qu'il avait compris que l'intérêt d'une vie se trouvait ailleurs et que ce faire-valoir des riches couverts de mouches, de poudre et de fard rouge était bien pathétique. Jeanne R.
Portrait de Anonyme Antoine Arnoux14.02.2013 1- "Car le salut vient des Juifs", sentence tirée de l'évangile de Jean (IV, 22) et non point de l'évangile de Luc. 2- Dans "ce pauvre Depardieu", l'adjectif antéposé signifie "malheureux" et non pas "nécessiteux, qui manque du nécessaire". Tapez ici vos commentaires
Portrait de Anonyme luroluro14 (anonyme)14.02.2013 Voici un extrait de la 4ème de couverture coécrit par Laurence Duchene et Pierre Zaoui : « Il n'existe pas de bon rapport personnel à l'argent et pas davantage de science exacte de la monnaie - ni de la création monétaire, ni du juste prix, ni de sa juste répartition… L'argent est une abstraction matérielle, un signe vide mais commun surgi du tréfonds de nos corps jouissants et qui détermine l'existence du plus grand nombre tant qu'il n'est pas pensé et pris en charge sans relâche par l'ensemble d'une communauté politique. » J’ai déjà mal à la tête au bout de ces 5 lignes. En outre, le titre de l’émission « L'argent, au-delà de la morale et de l'économie » me gêne considérablement car il exclue d’emblée tout rapport entre l’argent et l’éthique. Pour ma part, je botte donc en touche sur le sujet d’aujourd’hui et je poserai la question suivante, avec M. André Comte-Sponville « Le capitalisme est-il moral ? » (Titre d’un livre paru chez Albin-Michel en 2004). Ce qui sous entend nécessairement celle-ci : « L’argent, tel qu’il est utilisé par le système capitaliste, répond-il à des exigences d’équité que l’on serait en droit d’attendre dans une « démocratie » ? Pour apporter un élément de réponse avant de développe un raisonnement personnel, je citerai l’extrait suivant de ce livre, page 165 : « A force de dire que le capitalisme est amoral, est-ce que vous ne dédouanez pas trop vite les patrons ? Si le capitalisme n’est ni moral ni amoral les patrons sont innocents, y compris quand ils licencient massivement pour faire plaisir aux actionnaires. C’est trop facile ! Allez expliquer ça aux travailleurs licenciés, qui se retrouvent à la rue après dix ou vingt ans d’exploitation ! » (J’ajouterai même après 30 ou 40 ans de bons et loyaux services qui ont contribué aux bénéfices de l’entreprise). Pas plus tard qu’aujourd’hui l’on annonçait le licenciement de salariés d’une entreprise placée sous la Direction d’un Fonds de pension américain alors même que l’entreprise était bénéficiaire. Il faut comprendre que ces fonds de pension (par exemple Carlyle qui est l’un des plus important d’entre eux et qui finance le complexe militaro-industriel des USA) ont seulement pour but de faire des profits à très courts terme en prenant la gouvernance d’entreprises bénéficiaires, mais ayant parfois des soucis de trésorerie que les banquiers ne veulent pas prendre en charge, et dont la technologie pourra être reprise ailleurs dans des conditions plus rentables encore. Aujourd’hui le but des capitalistes n’est pas de faire du profit avec une répartition plus ou moins équitable entre le travail et le capital, mais de faire le maximum de profits au prix d’un sinistre social. Cette attitude donnera raison à Marx, car un tel système n’est pas viable et ne peut que conduire à des conflits de grande ampleur, à des guerres civiles, des révolutions que l’on voit déjà se profiler à l’horizon (en Grèce, en Espagne etc…). Un jour les forces de répression qui sont très importantes (voir les manifs en Grèce, en Espagne et même récemment en France) ne suffiront plus pour endiguer le mécontentement des peuples et cela quelque soit la couleur des gouvernants en place. Lien d’une chanson indémodable pour se détendre un peu : http://www.youtube.com/watch?v=T5WdpSPeQUE Juste une petite question pour finir (et en finir) à votre avis, qui sont les Marquises aujourd’hui ? Tapez ici vos commentaires

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.