retour en haut de page
Les Nouveaux chemins de la connaissance

Les Nouveaux chemins de la connaissance | 12-13

Syndiquer le contenu par Adèle Van Reeth, Philippe Petit Le site de l'émission
Emission Les Nouveaux chemins de la connaissance

du lundi au vendredi de 10h à 11h

Ecoutez l'émission 58 minutes

La parenté (2/4): de Sophocle à Deleuze, l’Oedipe sans complexe 4

23.04.2013 - 10:00 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Somany Na

Lectures : Clément Bondu

 

Sophocle 

Gilles Deleuze 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après l’anthropologie de la parenté, hier, deuxième temps de notre semaine consacrée à la parenté dans tous ses états. A venir, demain les affinités électives ou y’a-t-il une famille autre que choisie, et jeudi, la paternité folle de Zola envers les Rougon-Macquart, mais de l’anthropologie à la littérature, de Claude Lévi-Strauss à Emile Zola, il en manque un, et pas des moindres : celui qui fut roi avant d’être dans un tombeau, qui quitta la scène pour rentrer dans le cerveau, puis  délaissa les sphères de l’inconscient pour être bafoué en place philosophique :  de Sophocle à Deleuze, d’Œdipe à l’anti-Œdipe.

 

Guillaume Sibertin-Blanc MC © Radio France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Références musicales:

- Martin Tetreault, Dj factory turn crazy

- Luis Mariano, Maman la plus belle du monde

- Nat King Cole, Unforgettable

 

Extraits:

- Archive Deleuze (cours à Vincennes, 1980)

- Un conte de Noël d'Arnaud Desplechin (2008)

 

Invité(s) :
Guillaume Sibertin-Blanc, maître de conférences en Philosophie contemporaine à l'Université de Toulouse - le Mirail, il a participé au dossier critique du Rire de Bergson (Puf - Quadrige, 2007) - Edition sous la direction de Frédéric Worms - Nouvelle édition à paraître le 5 septembre 2012.

Thème(s) : Idées| Philosophie| Gilles Deleuze

4 commentaires

Portrait de Anonyme Rodriguez30.04.2013

Comment pouvez-vous associer au Titan Sophocle, le Mirmidon Deleuze?
Sinon que / la volonté d'introduire le cheval de Troie de la déconfiture de la pensée dans le cénacle de la droiture & de la responsabilité dans la formation du citoyen.
Tôt ou tard, si ce n'est Ajax un Ulysse vous tannera le cuir car vous ne vous plaçez pas sous l'égide de la raison, mais dans les eaux troubles du déconstructivime machinalement désirant...

Portrait de Sam Ten Sam Ten29.04.2013

Je souhaite longue vie à cette émission et aux êtres qui la font exister...

Portrait de Sam Ten Sam Ten29.04.2013

Merci encore à Adèle et à tous ceux qui offrent à penser au plus grand nombre!!!

La seule "petite" lacune (de mon point de vue) dans la façon de traiter les sujets en général et celui-ci en particulier, est cette impression "d'eurocentrisme" dans les sources (philosophiques / scientifiques ...)
J'ai l'impression que nos penseurs et philosophes sont assez "locavores" en étudiant exclusivement les idées du monde occidental, qui est certes très "productif" en terme de concepts et de connaissances depuis l' Antiquité, mais qui ne représente qu'une petite partie de la pensée & philo humaine à l'echelle mondiale !
Presque comme si le reste du monde ne pensait pas, ou pas assez; ou pas bien.?!
Juste Pour l'exemple : la question de l'Oedipe est très bien expliquée dans les textes traditionnels tibétains traitant de la médecine ! Selon la vision bouddhiste (au Tibet au moins et sans doute ailleurs en Asie) "c'est avant même la naissance (au moment de la conception) qu'apparait dans l'esprit du futur embryon un profond désir pour le parent du sexe opposé en même temps qu'un violent rejet pour le parent du même sexe"*...
Ces types de visions nous sembleront sans doute très éloignées de nos concepts ou trop exotiques ... et même suspectées de religiosité, de mysticisme mais n'en demeurent pas moins vivantes et pertinentes pour des millions, voire milliards d'êtres humains!
Nourrir la réflexion en occident avec des apports "exterieurs" devrait sembler évident à l'heure où il est question de Mondialisation ...
Pourquoi ne pas ajouter quelques épices dans la cuisine de papa ?
Je souhaite longue vie à cette émission et aux êtres qui la font exister...

* source dispo si un(e) curieux passe par là et demande !

Portrait de Jeanne R. Jeanne R.23.04.2013

Adèle se pose la question, question produite par le conscient : "De quoi sommes nous malades ?"
"Malades de vivre, peut-être !" ai-je envie de répondre.
Et partant de là, même si la vie se présente à tous comme une maladie incurable, une fois "morts" nous serons tous guéris.
(Bon, je sais , ce n'est pas très gai ; mais qui a dit que la lucidité était chose gaie ? Personne, je crois !!)
Jeanne R.

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.