retour en haut de page
Les Nouveaux chemins de la connaissance

Les Nouveaux chemins de la connaissance | 10-11

Syndiquer le contenu par Raphaël Enthoven Le site de l'émission
Emission Les Nouveaux chemins

du lundi au vendredi de 10h à 11h

Gottfried Wilhelm Leibniz 1/5 : Gilles Deleuze et le Pli. 12

13.09.2010 - 10:00

Normal 0 21 MicrosoftInternetExplorer4

Avec Elie During, maître de conférences en philosophie à l’Université Paris-Ouest, à propos du livre de Gilles Deleuze  Le Pli – Leibniz et le baroque.

 

 

Le journal des Nouveaux Chemins, avec François Dosse, à propos de Renaissance de l'événement (PUF).

 

 

Réalisation : Mydia Portis-Guérin.

Lecture des textes : Anne Brissier.

 

 

Elie During et François Dosse. F. Salmeron©Radio France

Extraits musicaux :

Vivaldi, Concerto en ré mineur RV 540, largo.

Loussier plays Bach, Toccata e fuga in C+.

Daniel Norcombe, Divisions en un thème.

Poème lyrique en éloge à Li Bo.

Lotus émergeant de l'eau.

Invité(s) :
Elie During, maitre de conférences à l'Université de Paris X-Nanterre
François Dosse, historien et philosophe Professeurs des universités à Paris 12 et à l'IEP de Paris.

Thème(s) : Idées| Philosophie

12 commentaires

Portrait de protolapsus protolapsus15.09.2010

Bonjour,
L'émission est intéressante mais brûle parfois les étapes par le recours aux analogies qui semblent dispenser d'une résolution aussi complète que possible des concepts.Je signale à tout hasard que Jacques Bouveresse a consacré deux années de cours à Leibniz au Collège de France(2009-20010);ils sont encore téléchargeables.Je dois reconnaître qu'ils m'ont beaucoup aidé à comprendre certains aspects de Leibniz qui ont été évoqués.Ces cours sont un peu austères mais très enrichissants par leur rigueur et leur honnêteté intellectuelle.

Portrait de Anonyme Kerrcoz15.09.2010

Bonjour .
Je me permets un parallèle avec la "MONADE": la cellule est éternelle qd elle n'est pas "organisée" . En formant un corps organisé , elle se condamne a mort et perd sa liberté , ses potentialités.
Les potentialités des monades et des cellules lui sont extèrieures .
Une autre approche peut etre faite avec les especes animales sociales , notamment humaine, apres des millénaires de socialisation , l'unité minimale , ne serait plus l' in-dividu , mais l'individu et son groupe indi-sociable.

Si l'individu ne peut etre optimisé sans le groupe (modèle) d'avec lequel il a s'est formaté , la tentative actuelle de transformer une structure originellement parcellisée , fractale (archaique et naturelle), dont la gestion est complexe (au sens math),par une structure hypertrophiée et centralisée , a gestion simplifiée linéaire ,...cette tentative ne peut qu'etre vouée a l'instabilité et a l'echec.

Portrait de Anonyme a15.09.2010

Merci pour l'émission.
Pour répondre à gaudin : il s'agissait d'une évocation du roman de science-fiction de Philip K Dick, Le maître du haut château, roman qui se place dans une réalité alternative où les nazis ont gagné la guerre et nous suivons des personnages dans le futur qui en découle.

Portrait de Anonyme Jonathan14.09.2010

Cher Raphaël,
Hier, lors de votre première émission sur Wilhelm Leibniz, vous avez brièvement parlé des "damnés", avançant qu'il était préférable de faire partie des damnées plutôt que d'être victime d'un accident, autrement dit, qu'il valait mieux haïr Dieu et subir une apparente injustice de sa part, que de se retrouver plus ou moins blessé aprés un dérapage. Or, si on s'en tient scrupuleusement à la thèse émise par Leibniz à propos de l'évènement et de ses possibles variations, qui préconise "un déploiement de l'âme" en alternative aux décisions prises selon un intellect largement dépassé par une réalité aussi infinie qu'insondable, il serait plus perspicace d'affirmer qu'il fût simplement souhaitable de se garder à la fois de la damnation et du drame.
Ceci étant dit, je comprends qu'il ne fût pas évident de constater le caractère cocasse de la situation en laquelle vous vous mîtes accidentellement, il n'y a que le philosophe Allemand qui dût en rire depuis le lieu de son repliement. De fait, votre invité en ce lundi matin, Elie During, se fit plutôt expéditif malgré la bonne volonté qu'il semblait afficher, une réflexion étendue aux auditeurs et à vous-même n'était donc pas véritablement envisageable néanmoins, son exposé fut clair et donc, satisfaisant, chose qui n'aurait surement pas été possible sans un conducteur chevronné pour l'y amener.
Je vous ai retrouvé fidèles "au poste", vous et toute votre équipe, et vous entendre travailler "en direct", avec cette diligence qu'on vous connaît bien, concoura à ma joie.

Portrait de Anonyme Séraphin14.09.2010

Bonsoir
L'écoute est très perturbée par la musique, une musique ( je ne sais si puis-je la qualifier ainsi) désagréable à l'oreille, comme ce "son à la 2e minute et 25 sec, bon sang, c'est frustrant comme quand même. A part ça je vous remercier pour cette émission espérant que vous allez remédier à ce problème de "musicalité" si puis-je dire.

Portrait de Anonyme Karl Marx14.09.2010

Le seul vrai lecteur moderne et actuel de Leibniz fut Marx , il n'en est point d'autre . Il n'en sera pas de supérieur tant que son point de vue sera absent de l'histoire effective .

Portrait de Anonyme gaudin14.09.2010

Bonjour,

A un moment vous dites que les allemands ont peut-être gagné la guerre
que voulez-vous dire ?
- dans un autre monde "parallèle" au nôtre ?
- parce que notre monde est régi de manière totalitaire et eugénique etc, ?

Vous allez vous dire qu'on ne retient que la phrase la plus farfelue de tout votre propos, la moins convenue en tout cas... en même temps je sens que ça a un sens profond pour vous de dire ça et pas seulement une blague.

A part ça, et pour vous dire que j'ai essayé de capter autre chose que cette phrase là : je n'entendrai plus jamais la mer de la même manière. Maintenant je vois très bien toutes ces gouttelettes d'on vous avez parlé. D'ailleurs, d'une certaine manière, je me sens gouttelette avec ma liberté de gouttelette dans une mouvement global déterminé et contingent à la fois.

Bien à vous

Portrait de Anonyme Maurice14.09.2010

Epoustouflante modernité de Leibniz, avec le pli, les univers parallèles...Intuition de la théorie des cordes ? Merci pour cette semaine sur ce fascinant personnage !

Portrait de Anonyme Elodie13.09.2010

C'est vrai que la philosophie de Bergson ressemble à de nombreux égards à celle de Leibniz : continuisme, spiritualisme, vitalisme, sans parler de leur compréhension commune du temps comme durée. Ce qui fait leur génie à tous deux, c'est de voir l'univers comme un ensemble dynamique où tout est relié à tout et où la vraie réalité est celle de la pensée...

Portrait de Anonyme Lestrade13.09.2010

Je ne comprends pas pourquoi vous attribuez à Descartes l'opinion que l'âme est en son corps "comme un pilote en son navire". A ma connaissance, Descartes cite deux fois cette comparaison qui n'est pas de lui, qui est un lieu commun traditionnel (dans le "Discours" et dans la Méditation VI), mais dans les deux cas il la cite justement pour dire qu'elle est inadéquate! Pourquoi dites-vous que c'est sa position?

Portrait de Anonyme Kerrcoz13.09.2010

Tres bonne emission .
La multiplicité des mondes possibles est peut etre un leurre . Le déterminisme est a mon avis plus contraignant qu'on ne le pense . Tout on peut devier le cours de la Garonne sur qqs km , il serait pratiquement impossible de la faire "amerrir" en Mediterranée. Et de la meme façon, les Allemands gagnant la guerre, nous en serions plus que probablement societalement au meme point aujourd'hui .(coup d'etat probable et peut etre europe plus rapide)
La Th.du Chaos utilise ces memes termes : attracteurs et Bifurcations dont Prigogine a rendu l'acces facile pour l'irreversibilité du temps et la superiorité des systèmes parcellises auto-organisé (naturels) sur les systèmes linéaires centralisés (humains)

Portrait de Anonyme Katherine VERNHES13.09.2010

Jubilation qu'une semaine sur Leibniz seulement connu des Deleuziens !!! Du grand art...