retour en haut de page
Les Nouveaux chemins de la connaissance

Les Nouveaux chemins de la connaissance | 12-13

Syndiquer le contenu par Adèle Van Reeth, Philippe Petit Le site de l'émission
Emission Les Nouveaux chemins de la connaissance

du lundi au vendredi de 10h à 11h

Ecoutez l'émission 58 minutes

Hegel à Berlin (3/4) : Philosophie de l’histoire 12

01.05.2013 - 10:00 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Après l’itinéraire de la pensée de Hegel à Berlin  et la conversation avec Nietzsche, troisième temps aujourd’hui de notre semaine berlinoise où nous arpentons la pensée de Hegel, et c’est aujourd’hui Denis Thouard et Andreas Arndt qui, depuis la Humboldt Universität nous donne les clés pour comprendre la philosophie de l’histoire hégélienne.

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Mydia Portis-Guérin

A la technique: Thomas Robine

Lectures: Georges Claisse

Traduction: Vincent Von Wroblewky

 

A.Van Reeth et A.Arndt TG © Radio France

A. Van Reeth et A.Arndt TG © Radio France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après l’itinéraire de la pensée de Hegel à Berlin  et la conversation avec Nietzsche, troisième temps aujourd’hui de notre semaine berlinoise où nous arpentons la pensée de Hegel, et c’est aujourd’hui Denis Thouard et Andreas Arndt qui, depuis la Humboldt Universität nous donne les clés pour comprendre la philosophie de l’histoire hégélienne.

 

Invité(s) :
Denis Thouard, directeur de recherche au CNRS, (Centre de recherches interdisciplinaire sur l'Allemagne CRIA-EHESS)
Andreas Arndt, philosophe, professeur à la Humboldt Universität de Berlin

Thème(s) : Idées| Philosophie| Berlin| Georg Wilhelm Friedrich Hegel

12 commentaires

Portrait de Anonyme Anonyme09.05.2013

Bonjour,
J'essaye de télécharger le troisième temps de cette série consacrée à Hegel mais j'obtiens le numéro 3/4 de la semaine Albert Cohen... Petite déception... N'y aurait-il pas un problème à la source?

Portrait de Anonyme Anonyme03.05.2013

J'adore votre émission mais hélas il m'est impossible de la réécouter et sur le MAC et sur l'Ipad, mon mot de passe est systématiquement refusé. que faire? c'est terriblement frustrant.
Encore bravo et merci!

Portrait de Anonyme Alain M. 01.05.2013

Celui qui, en France, a le plus et le mieux mis en évidence cette dimension essentielle de LIBERTE dans la philosophie de Hegel, c'est le philosophe et jésuite Pierre-Jean Labarrière (qui a aussi traduit, avec Gwendolyne Jarc-zyk, la « Science de la Logique » de Hegel, cette dernière ayant écrit un important ouvrage sur Hegel, « Au confluent de la mort. L’UNIVERSEL et le SINGULIER dans la philosophie de Hegel », avec une Postface de Pierre-Jean Labarrière). Ainsi, dans son livre « Dieu aujourd'hui. Cheminement rationnel et Décision de liberté », ouvrage d'inspiration hégélienne, ce philosophe souligne que « La CONTINGENCE, en tant qu’elle se trouve, comme ADVENIR HU-MAIN, identique à la LIBERTE, est le seul lieu où l’homme puisse exister comme HOMME, d’une existence qui soit réalisation de soi, PASSIVE et ACTIVE, créée et créante, prise en charge du FAIT et tension vers le SENS ». Cela dit, pour Pierre-Jean Labarrière, « cette réalisation de soi,à tout le moins dans sa dimension radicale, ne tombe pas au pouvoir de l’homme ». Car ce qu'on essaie ici, c'est « de nous rendre présents à la LIBERTE de l’homme dans sa force déterminante et CREATRICE ». On est donc ici en présence d'une « approche POSITIVE de la contingence » qui implique « la prise en compte d’une DOUBLE FINITUDE essentielle » de l'homme, finitude « qui est, comme condition d’effectivité de la LIBERTE, intimement mêlée au pouvoir POSITIF de détermination » de l'homme : « tout d’abord l’homme exerce une LIBERTE FINIE en tant qu’il n’est pas radicalement MAÎTRE des CONDITIONS de son EXISTENCE LIBRE ». L'homme, ensuite, exerce une liberté FINIE aussi, plus fondamentalement, parce que « dans l’exercice même de son POUVOIR LIMI-Té de détermination, il lui faut mettre en œuvre une attitude qui est à la fois d’ACTIVITE et de PASSIVITE, de diction ou de facture responsables et de consentement au monde ». ("Dieu aujourd'hui", Deuxième Partie. Logique de l’expérience de l’Absolu (ou logique de la contingence), Chapitre Premier. CONTINGENCE et CREATION, §.2. CONTINGENCE et LIBERTE : l’espace d’une RECON-NAISSANCE LIBRE, p. 106-107). ...

Portrait de Anonyme Alain M. 01.05.2013

Je trouve ça bien que le professeur Andreas Arndt ait mis l’accent sur la LIBERTE dans la philosophie de l’HISTOIRE et de l’ETAT de Hegel, car on a tendance à oublier que la philosophie de Hegel est avant tout une philoso-phie de la LIBERTE ! Ce fut un grave CONTRESENS historique de qualifier la philosophie de Hegel de TOTALITAIRE, car c’était faire complètement abstrac-tion du fait qu'au centre de cette philosophie il y a la LIBERTE!,la liberté devenue CONSCIENTE d'elle-même et s'auto-réfléchissant au sein de la TOTA-LITE META-HISTORIQUE!...

Portrait de Anonyme rené wenger01.05.2013

Deus versus Hegel

« Il n’y en a qu’un seul qui m’ait compris - et celui-là non plus, ne m'a pas compris «,
disait Hegel peu avant sa mort !
Ce n’est pas l’homme, mais Dieu, par Ses interventions, qui trace la grande Histoire de l’Humanité. Celle-ci jouit du parfait libre arbitre dans la «petite histoire», mais dès que Dieu fait avancer la grande Histoire, tous ceux qui se trouveront alors à l’opposé de ses ordonnances seront écartés, car incapables de participer à son nouvel ordre. D’ailleurs, les grands prophètes qui sont bien supériurs aux philosophes ont depuis longtemps annoncé ces interventions avec leurs conséquences. Esaïe, parmi les anciens, étant celui qui nous concerne le plus ! Il y eut ceux qui furent enlevés au ciel tels quels avec Hénoch, l’Alliance que Dieu fit avec Abraham, descendant de Noé, la sortie d'Égypte du peuple de l’alliance avec Moïse, la venue de Dieu Lui-même en Jésus-Christ (les grands miracles accomplis, le sacrifice expiatoire et sa résurrection doivent nous le confirmer), la découverte de l’Amérique, une terre promise : «  Et je regardai et vis un homme parmi les Gentils (ceux qui ne sont pas descendants des tribus d’Israël), qui était séparé de la postérité de mes frères par les nombreuses eaux; et je vis que l’Esprit de Dieu descendait et agissait sur cet homme; et il s’en alla sur les nombreuses eaux vers la postérité de mes frères qui était dans la terre promise  » [LM 1Né13:12] et tout ce qui suivit avait été prophétisé ; et enfin, la nouvelle Alliance instaurée (quelle coïncidence peu avant la mort de Hegel) par les puissances célestes dans cette Amérique.
La philosophie, surtout comme on l’entend de nos jours, ne peut être aussi claire et véridique que la religion révélée, car elle ne se base que sur la raison. C’est la foi qui nous rapproche de Dieu et non la raison (à par des cas extrêmement rares) et l’homme naturel est et restera toujours ennemi de Dieu.
Si Dieu a créé l’homme à son image c’est pour que beaucoup reviennent à Lui accomplis et capables de gérer la création matérielle et surtout spirituelle infiniment plus grande avec Lui ; Il ne peut accueillir auprès de Lui ceux qui se sont obstinés dans leur méchanceté, leur entêtement et leur orgueil, ni ceux qui se seront contentés de vivre en hommes naturels, car auprès de Lui règne l’amour pur du Christ. Beaucoup ne pourront jamais quitter notre univers présent, qui n’en est qu’un parmi de nombreux autres, c tout en atteignant avec le temp un certain état de satisfaction, voire de bonheur, mais qui ne peut être comparé avec la félicité sans fin de ceux qui seront exaltés par leur Père éternel.

Portrait de Anonyme minicigar01.05.2013

Les deux pages musicales accompagnant cette émission ont été composées après la mort de Hegel. Le "morceau à 9:19" est le début du Concerto pour piano de Schumann (1845). Le quatuor vocal de la fin (beaucoup plus rare, chanté par l'ensemble Amarcord, me semble-t-il) est "Rastlose liebe", op.33, n°5, du même Schumann (1840), sur un poème de Goethe également mis en musique pour voix seule, vingt-cinq ans plus tôt, par Schubert (D.138, op.5 n°1, 1815).

Portrait de Anonyme Kercoz01.05.2013

Pardon d' etre invasif.
La "Raison" n' a bien sur rien appris de l' histoire ...elle est par trop opportuniste et ne sert qu' un seul maitre , l' individu immédiat ! au dépend des autres nénéficiaires de nos actes et comportements : le groupe , le groupe historique( civilisation), voire l' espece ( mieux protègé par l' instinct).
Si l' on oppose Nature a Raison c'est que la "Nature" ( rites interactifs structuraux), elle , est intègre notre histoire puisqu'elle a sélectionné les comportementaux sur les millions d' années de galères diverses : épidémies , invasions , dérives structurelles , eres glaciaires ....). La rigidité comportementale qu' elle défend contre la raison ,qui parle a notre oreille de bénéficier immédiatement de circonstances favorables, en servant tous les maitres sers aussi notre descendance .

Portrait de Anonyme kercoz01.05.2013

Grand merci de vos emissions .Il faut réécouter celle ci plusieurs fois pour en épuiser les apports .
Les dérapages cognitifs d' Hegel montre a quel point l' apport des travaux modernes de la sociologie, eux memes rendus possibles par la technologie, peuvent mettre en péril sinon en correction le travail des anciens et de la philosophie en générale....tant qu' elle persistera a mépriser les disciplines dont elle devrait tirer sa substance.
Considérer par ex l' "etat" comme un stade plus avancé de l' etre humain et de la "Raison"....c'est poser un a- priori dont on commence a douter.
La thèse organiciste , par ex, peut aisément soutenir que si la "Raison" progresse ...ce n' est peut etre pas la notre , mais celle du système , d' un meta -organisme qui privilégie ses interets ...lesquels ne coincident pas avec les notres .

Portrait de Anonyme Damien01.05.2013

Bonjour,
merci pour vos passionnantes émissions sur Hegel, je crois bien qu'à travers vous Adèle, l'Esprit de la beauté parachève sa réalisation dans l'histoire... de tels yeux, une telle souplesse d'esprit...
Que peut-il arriver de plus maintenant...

Portrait de Anonyme marlène01.05.2013

Bonjour,
Quelle est la référence du morceau à 09:19 ?
Merci beaucoup.

Portrait de Anonyme Anonyme01.05.2013

Bonjour,
quelle est la référence du morceau interprété par un chœur a capella, diffusé à la fin de l'émission?
Merci d'avance !

Portrait de Anonyme ALTMANN01.05.2013

Voici donc d'où Henri Guaino a tiré la matière de son fameux discours de Dakar.
Ah les dangers de l’autodidaxie!

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.