retour en haut de page
Les Nouveaux chemins de la connaissance

Les Nouveaux chemins de la connaissance | 13-14

Syndiquer le contenu par Adèle Van Reeth Le site de l'émission
Emission Les Nouveaux chemins de la connaissance

du lundi au vendredi de 10h à 10h50

Ecoutez l'émission 49 minutes

La traduction (4/4) : Que faire des concepts intraduisibles ? 11

20.03.2014 - 10:00 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Olivier Guérin

Lectures : Marianne Basler

 

Après Borgès et Ricoeur par Marc de Launay, lundi, Freud et Flaubert, hier, par Anne Dufourmantelle, et Ortega y Gasset avec Jean-René Ladmiral, hier, pour ce dernier temps de notre semaine sur la traduction, nous avons le plaisir d’accueillir la philologue et philosophe Barbara Cassin, à l’initiative d’un Vocabulaire européen des philosophies, paru en 2004, dans lequel est abordée la redoutable question des intraduisibles en philosophie.

Barbara Cassin MC © Radio France

 

Instru:

- Thee Mumusic, Google translator song

 

Chansons:

-  Renaud, It Is Not Because You are 

-  Ray Ventura, Les trois mandarins

 

Extraits:

- Raymond Devos, sketch Parler pour ne rien dire (1979)

- Archive INA, Les ordinateurs traducteurs de langue, 18/09/1967

 

Lecture:

- Alexander von Humboldt,  Fragment de monographie sur les basques , traduction de P. Caussat in La langue source de la nation ( Mardagat, 1999) p.433

 

 

Et les "2 minutes papillon" de Géraldine Mosna-Savoye, à propos de la parution de l'ouvrage de François Jullien Vivre de paysage ou l'impensé de la raison (Gallimard)

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Invité(s) :
Barbara Cassin, philologue et philosophe, directrice de recherches au CNRS

Thème(s) : Idées| Philosophie

11 commentaires

Portrait de Anonyme Brigitte Pellat22.03.2014

Merci pour cette merveilleuse série d'émissions.
Traductrice et poète, je suis ravie.

Traduire

Écrire ce qu’on aime et composer sans trêve,
Traduire par plaisir, porté par le désir ;
Pour l’amour de la poésie, peindre le rêve.

Un monde, un univers au parfum de rotonde ;
Un songe comme un pont qui d’un fleuve profond
Unirait les berges pour les rendre fécondes.

Cheminement d’images au fil de la page –
Les mots que l’on polit avant de les offrir
Séduisent l’esprit sensible au beau ramage.

Maint insensible objet, maint logiciel stérile,
Font d’un langage humain chiffon que l’on confond
Et laissent après eux la coquille imbécile.

Portrait de Anonyme Alain Muller21.03.2014

Pour le dire encore autrement, quand on considère la "MANIERE de VOIR" de la LANGUE CHINOISE comme originale et enrichissante par rapport aux "MANIERES de VOIR" des langues "OCCIDENTALES", on oublie qu'on fait plutôt référence à l'inspiration BOUDDHISTE de la langue CHINOISE et qu'on compare celle-ci aux langues OCCIDENTALES en tant qu'inspirées par la philosophie GRECO-LATINE, alors que, si on voulait COMPARER ce qui est COMPARABLE!, on devrait plutôt comparer la MANIERE de VOIR chinoise à la MANIERE de VOIR des langues EUROPE-ENNES comme inspirées par l'ESPRIT judéo-chrétien! Car,il n'y a pas que dans la philosophie CHINOISE (d'inspiration bouddhiste!) que l'Esprit SOUFFLE... où il veut!, mais aussi dans la Bible JUDEO-CHRETIENNE! Et, dans la Bible, - quintessence de "Tour de Babel" et de "Pentecôte"! -, l'ESPRIT, - "RUAH" en hébreu! -, SOUFFLE dans la Bible autrement PLUS FORT que dans le BOUDDHISME CHNOIS (du "chi") et la PHILOSOPHIE GRECQUE (du "logos") réunis! ...

Autrement dit, c'est parce que dans la Bible le SOUFFLE VITAL("esprit","spi-rit", "chi", "Geist", "pneuma", "ruah"!) d'in-spiration JUDEO-CHRETIENNE a été, pour les besoins de la cause, LATINISé et GRECQUANISé, qu'on a tendance à croire que la PLURALITE des LANGUES est une ouverture et un enrichisse-ment!, alors qu'il faudrait plutôt dire que la LATINISATION et la GRECQUANI-SATION du "RUAH" hébreu fut, dans notre Civilisation judéo-chrétienne, et par rapport aux AUTRES LANGUES (qui sont restées pareilles à elles-mêmes et dans leur état "originel"!), un... APPAUVRISSEMENT!, un relatif appauvrisse-ment, certes, dans la mesure où elle a permis à notre Civilisation de CONQUE-RIR le monde!, mais un APPAUVRISSEMENT quand-même!, car, sous prétexte (pour rendre possible cette conquête!) de troquer l'ESPRIT contre l'ÊTRE et de rendre l'ÊTRE judéo-chrétien plus solide, plus stable et donc plus efficace et performant (en le GRECQUANISANT et en l'"OCCIDENTALISANT" à l'aide du "LO-GOS" GREC!), elle a ETOUFFé l'ESPRIT judéo-chrétien du christianisme et en a scellé son DESTIN et impulsé son DECLIN! C'est l'ETOUFFEMENT de son ESPRIT, de cet Esprit SINGULIER - et non pas l'intrusion de la langue ANGLO-SAXONNE dans les sphères et milieux FRANCOPHONES! -, qui a menacé, - et continue de menacer! -, notre Civilisation EUROPEENNE (d'inspiration JUDEO-CHRETIENNE!) de MONOLINGUISME LOGOLOGIQUE uniformisateur! ...

Portrait de Anonyme Alain Muller20.03.2014

On ne peut qu’approuver la thèse de la nécessté de la PLURALITE des LANGUES, puisqu’effectivement IL Y A des langues!, il y a une PLURALITE des langues ! Ce serait difficile de le nier ! Mais un FAIT expérimental, même si incon-tournable, falsifie-t-il pour autan une THESE philosophique !? Et, d’ail-leurs, la philosophie se nourrit-elle vraiment de « FAITS » et d’ « EXPE-RIENCES » !? ...
Si la philosophie partait du « IL Y A », elle ne ferait pas long FEU !
Car ce qu’IL Y A est forcément toujours IM-PARFAIT et IN-ACHEVé !
Mais ce SENTIMENT d’IM-PERFECTION et d’IN-ACHEVEMENT, ne vient pas des « faits », et est, en toute rigueur, « invérifiable »! Ce n’est pas un « « FAIT » d’ « EXPERENCE », mais c'est une IDEE de l’ESPRIT, d’un esprit vivant qui se sent EN DECALAGE avec le MONDE dans lequel il doit vivre, ECART que le MONDE, aussi... IMPARFAIT soit-il!, ne réussit pas à RESORBER, ni le phi-losophe à s’y résigner ! ...
Pour le dire autrement, le sentiment d’IMPERFECTION et d’INACHEVEMENT que suscite le spectacle d'une PLURALITE des LANGUES est l'obscur objet d'un DESIR, est le produit "objectif" d'un obscur DESIR qui ne s’avoue jamais SATISFAIT ! Si la REALITE collait exactement à ce DESIR, il n’y aurait plus besoin de PHILOSOPHER ! Les JEUX seraient déjà faits et il n’y aurait plus qu’à SE TAIRE! ...
La PAROLE philosophique n’est pas une parole comme les autres, une simple parole, une parole qui SE SUFFIT à elle-même et qui cherche à COLLER à la « réalité », mais c’est une parole qui est profondément DECHIREE par un MAN-QUE,un manque qui la rend toujours INADEQUATE à ce qu’elle DIT et à ce qu’on lui DIT et FAIT DIRE ! Elle SE DE-DIT donc tout le temps !, se dédit dans le MOUVEMENT même de son DIT ! C’est... DIRE que ce n’est pas demain la veille que le philosophe REUSSIRA à DIRE (adéquatement) ce qu’il VEUT DIRE et qu’au contraire il sera toujours CONTRE-DIT par ceux qui, EN SE DE-DISANT, DISENT et se CONTRE-DISENT pour mieux CONTRE-DIRE (et prendre le contre-pied de) ceux qui ne DISENT pas la même chose qu’eux !... C’est un JEU !, un JEU de LANGAGE !, un JEU avec les MOTS ! C’est un jeu SERIEUX qui peut EXPRIMER le REEL, comme il peut NE PAS l’EXPRIMER ! Cela dépend de la FRIVOLITE avec le-quel on JOUE à ce jeu-là ! ...

Portrait de Jeanne R. Jeanne R.20.03.2014

Encore un plaisir d'écoute incroyable, intelligent, enrichissant et tout et tout, ce qui n'est pas rien de le faire savoir. Merci !
Jeanne R.

Portrait de Anonyme Michel BESNIER20.03.2014

Barbara CASSIN est une voix et une voie essentielle(essence-si-elle), pour le pro bono publico, surtout en ces temps de transparence , de performances, d'"engrillagement"par l'évaluation dévaluante de ce qui fonde l'humanité (je parle de la parole), de maltraitance de la langue, d'utilitarisme ,de fonctionalisme, de présentisme, du scientisme ,de défaite de la pensée par la défaite du langage etc... A écouter, lire et surtout à entendre sans modération. Résistons pour que "parler en pure perte" puisse continuer à être.
"Toute mutilation de la langue est une mutilation de l'être." Jacques LACAN
Michel Besnier

Portrait de Anonyme Sabine Maurel20.03.2014

Tapez ici vos commentaires

A Barbara Cassin
Quel bonheur votre intelligence! A vous écouter on se sent, expérience exquise, devenir intelligent!

Portrait de Anonyme Kercoz20.03.2014

Votre invitée a tout a fait "Raison":
La vie ne peut naitre que de l' altérité ....et cette altérité s'épuise quand on s' en sert ...trop vite !
Les structuralistes avaient raison qui voyaient dans le langage le modèle des structures vivantes .....L'espece humaine n' ayant pas d'altérité physiologique comme l' ont les autres especes , ne peut survivre que par l' altérité culturelle ou elle peut puiser un caractère d'adaptabilité aux variations des contingences exogènes.
Ces thèses structurelles démontrent assez clairement l' impasse de la dynamique globalisante .....Seules les structures morcelées , non hypertrophiées , auto-organisées sont stable comme le démontre Prigogine.

Portrait de Anonyme Didier20.03.2014

Connaitre rien du tout est connaitre tout
ou ne rien connaitre du tout
Bon,
Ce n'est que par la différence que l'on peut s'apercevoir.
Que penser de l'envahissement de " l'anglais " ?
On va vers une seule langue, diaboliquement.

Portrait de Anonyme BERTRAND SAINT-SONGE20.03.2014

ouden / RIEN ?... Moins que rien, ah ?... Mais ... L ' E D E N , alors ?..
Aussi feu mon père me dit tout le temps : t'es moins que rien, bon, je m'appelle Ouden, alors... (je l'écris comme je l'écoute, au fait, de ces entrefaites..) BERTRAND SAINT-SONGE

ps : émission déjà entendue, non ?... Il m'a semblé...

Portrait de luroluro luroluro20.03.2014

Il y a des auteurs français qui sont volontairement hermétiques et qu’il est par conséquent très difficiles à traduire « dans leur substantifique moëlle ».
Je mets au défit des traducteurs en langues étrangères de rendre toute la saveur et le sens de ce texte qui reste « obscur » pour un français contemporain.
[Prologue de Rabelais à son ouvrage « La vie tres horrificque du grand Gargantua père de Pantagruel » ».
BEUVEURS tres illustres, et vous, Verolez tres precieux, - car à vous, non à aultres, sont dediez mes escriptz, - Alcibiades, ou dialoge de Platon intitulé Le Bancquet, louant son precepteur Socrates, sans controverse prince des philosophes, entre aultres parolles le dict estre semblable es Silenes. Silenes estoient jadis petites boites, telles que voyons de present es bouticques des apothecaires, pinctes au dessus de figures joyeuses et frivoles, comme de harpies, satyres, oysons bridez, lievres cornuz, canes bastées, boucqs volans, cerfz limonniers et aultres telles pinctures contrefaictes à plaisir pour exciter le monde à rire (quel fut Silene, maistre du bon Bacchus); mais au dedans l'on reservoit les fines drogues comme baulme, ambre gris, amomon , musc, zivette, pierreries et aultres choses precieuses. Tel disoit estre Socrates, parce que, le voyans au dehors et l'estimans par l'exteriore apparence, n'en eussiez donné un coupeau d'oignon, tant laid il estoit de corps et ridicule en son maintien, le nez pointu, le reguard d'un taureau, le visaige d'un fol, simple en meurs, rustiq en vestimens, pauvre de fortune, infortuné en femmes, inepte à tous offices de la republique, tousjours riant, toujours beuvant d'autant à un chascun, tousjours se guabelant, tousjours dissimulant son divin sçavoir; mais, ouvrans ceste boyte, eussiez au dedans trouvé une celeste et impreciable drogue: entendement plus que humain, vertus merveilleuse, couraige invincible, sobresse non pareille, contentement certain, asseurance parfaicte, deprisement incroyable de tout ce pourquoy les humains tant veiglent , courent, travaillent, navigent et bataillent.]
Autres petits exercices :
Il est des expressions qu’il vaut mieux ne pas traduire littéralement :
- La fin des haricots.
- Courir sur le haricot
- Dans l’air du temps
- Tomber dans le panneau
- Ca fait des lustres.
Voir lien « ces mots intraduisibles :
http://cursus.edu/article/20688/ces-mots-intraduisibles/#.UyqrQeSeYS8
Bien à vous, L.R.

Portrait de Anonyme Michel BESNIER20.03.2014

Bonjour à vous,
Je vous remercie pour la publication de ce passage de l'œuvre de RABELAIS. Je le trouve "sçavoureux" en tant que sçavoir. Ceci dit , je suis favorable à la traduction littérale pour les intraduisibles car ils peuvent aussi apporter à la langue d'accueil. Exemple: "Haut comme trois pommes" se dit en allemand "Ein drei Käse hoch" mot à mot "un haut comme trois fromages", c'est aussi intéressant bien que traduisible en cette occurence, me semble-t-il .Bien à vous,
M.B.

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.