retour en haut de page
Les Nouveaux chemins de la connaissance

Les Nouveaux chemins de la connaissance | 12-13

Syndiquer le contenu par Adèle Van Reeth, Philippe Petit Le site de l'émission
Emission Les Nouveaux chemins de la connaissance

du lundi au vendredi de 10h à 11h

Ecoutez l'émission 58 minutes

Le Léviathan de Thomas Hobbes (1/4) : l’anthropologie (ch. 1 à 12) 6

25.03.2013 - 10:00 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Charlotte Roux

Lectures : Georges Claisse

 

Emission enregistrée le samedi 23 mars 2013 au Salon du Livre.

 

Comment repenser le savoir sans céder au chant des idoles qui détournent la philosophie de son application pratique ? Comment concilier l'anthropologie mécaniste et la puissance de l'imagination ? Comment établir un contrat entre un peuple et un Etat, dès lors que ces deux entités n'existent que dans et par ce contrat ? Autant de questions soulevées par ce texte fondateur qu'est le Léviathan et que nous allons prendre le temps d'explorer cette semaine en compagnie des meilleurs spécialistes de Hobbes.

 

Demain, Philippe Crignon viendra nous éclairer sur le passage de l'état de nature à l'Etat comme institution. Mercredi, Luc Foisneau réfléchira à la forme et au sens de la république telle qu'elle est présentée dans le Léviathan; et jeudi c'est Franck Lessay qui s'interrogera sur les rapports entre religion et souveraineté.

 

Mais aujourd'hui, premier temps, premier chapitre du Leviathan intitulé "De l'homme". Quelle place pour l'anthropologie dans un texte politique ? C'est le philosophe Arnaud Milanese qui vient nous l'expliquer.

 

 

Au Salon du Livre: Adèle Van Reeth et Arnaud Milanese MC © Radio France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chansons:

Jimmy ScottImagination

Jacques HigelinJe rêver

 

Musiques:
- Hazard, Anemo
- Gel, Les nerfs

 

Lecture:

Thomas HobbesLeviathan (édition Sirey)

 

Extrait:

- Total Recall de Paul Verhoeven (1990)

 

Invité(s) :
Arnaud Milanese

Thème(s) : Idées| Philosophie| Thomas Hobbes

6 commentaires

Portrait de Anonyme kercoz25.03.2013

Qualifier des le début l' anthropologie de "Mécaniste" , c'est dénigrer l' "ennemi "....La philo trop a l' aise dans ses non certitudes a peur de la Sociologie .....qui "elle" peut bénéficier d'apports de la technologie et du modernisme ...
Le rationalisme est une réduction , certe ... mais qd on en est conscient , qd on a compris l' apport des avancées math. et socio de la "complexité" ( entendez th.du Chaos, stabilité des attracteurs , fractales etc ..) ...on regarde d' une autre façon les problèmes de causalité .
Il me semble que les philosophes regardent trop du coté de la psycholologie ...et néglige trop les avancées de l' ethno, de l'anthropo et meme de l'ethologie ........
Les "invariants " comportementaux sur les rites anciens des especes sociales et des groupes humains nous en apprennent plus sur ce que nous devrions etre et sur des bifurcations, déviances , ....que l' on presente comme "progres" et qui ne sont progres que pour un "système" ds le sens organiciste , ... au detriment de l' optimisation de l' individu .

Portrait de Anonyme rené wenger25.03.2013

L’ignorance des causes qui nous déterminent est le drame de l’homme moderne

L'imagination active est l'un des piliers de la pratique de la psychothérapie jungienne, fondée sur la confrontation du sujet avec ses contenus inconscients, dans un dialogue ouvert. Elle repose sur une fonction essentielle de la psyché : la fonction transcendante.
En outre, « les images venues de l'inconscient placent un homme devant une grande responsabilité. Ne pas les comprendre ou fuir la responsabilité éthique le prive de sa totalité et impose un caractère péniblement fragmentaire à sa vie.» Elle devient ainsi « l'expérience solitaire d'un individu libre mis en relation avec lui-même.»

De plus, dès qu’un individu ainsi libéré accède à un parfait équilibre intérieur ou à la paix intérieure, il devient capable d’obtenir des inspirations, voire des révélations personnelles, si, bien sûr, il les recherche activement dans la prière, das la méditation et surtout dans l’expérimentation de l’amour pur, l’union avec l’amour divin. A ce stade il peut même avoir des manifestations de la sphère spirituelle : apparitions, visions, etc..

Le plus grand nombre trouvera plus facilement ce cheminement spirituel par la foi, l’obéissance aux commandements divins, la repentance, le baptême d’eau et de feu, la vie familiale et religieuse, la généalogie (l’Esprit d'Élie, qui tourne le cœur des enfants vers leurs pères et vice-versa) et pour ceux qui y parviennent, la Nouvelle Alliance.

Les sciences et les connaissances modernes étant largement imparfaites il n’y a aucune chance que ceux qui se basent uniquement sur elles puissent un jour développer une meilleure forme de gouvernement des peuples. Celle-ci existait régulièrement dans l’histoire de l’humanité : Hénoch et son peuple qui était si parfait qu’il fut enlevé au Ciel tel quel, les débuts des peuples japonais et chinois, sous Abraham, une partie de l'Égypte antique, en Amérique (par ex. entre l’an 33 et 400 après J.-C.), etc. ; mais toujours en harmonie avec Dieu, qui s’est manifesté à eux !

Portrait de Jeanne R. Jeanne R.25.03.2013

La célèbre formule intemporelle de Hobbes : "L’homme est un loup pour l’homme" est parfaitement bien vu d'autant qu'elle s'adapte à l'individu comme au groupe avec une telle justesse ; oui, politiques ou non, si nous prenons toutes les situations de la vie, même les plus variées, nous constatons aujourd'hui encore combien Hobbes a eu raison de penser cela. Cela veut-il dire que le monde ne change guère ? (guère ou guerre, d'ailleurs !)

Qu'en est-il de Dieu, chez Hobbes ?
Jeanne R.

Portrait de Anonyme Alain M. 25.03.2013

C’est très intéressant que vous commenciez la semaine sur HOBBES par son ANTHROPOLOGIE et sa PHENOMENOLOGIE, sur son Anthropologie COMME Phénoménolo-gie ! Car ceci permet d’emblée de nous DEBARRASSER de tous les PREJUGES que nous avons sur Hobbes et sur sa philosophie POLITIQUE!, sur sa vision parti-culière de l’ETAT ! On réduit généralement cette philosophie à la fameuse formule « l’homme est un LOUP pour l’homme » et à l’idée que, pour Hobbes, l’Etat sert à sortir de l’état de GUERRE de "TOUS contre TOUS" pour accéder à une forme de « guerre » plus civilisée et pacifiée fondée sur la LUTTE des PASSIONS, sur la confrotation, sur la scène sociale, des DESIRS et des RAI-SONS EGOÏSTES et CALCULANTES... Or, si nous nous plaçons d'emblée à ce point de vue PHENOMENOLOGIQUE, alors nous voyons immédiatement que la philosophie POLITIQUE de Hobbes (et donc sa vision de l’Etat!) est beaucoup PLUS que cet-te simple GUERRE édulcorée et "CIVILISEE" de tous contre tous, qu’elle vise, en vérité, beaucoup PLUS HAUT (qu’il n’y paraît !), puisqu'elle s'élabore, en vérité, à partir d'une PHENOMENOLOGIE POLITIQUE qui se fonde sur l'IMA-GINATION COMPUTATIONNELLE, - plutôt que sur la raison calculante et utilitai-re qui ne pense qu'à son propre intérêt égoïste! -, greffée sur un CORPS PEN-SANT !...

Portrait de Anonyme Alain M. 25.03.2013

Pourquoi le désir d’épanouissement d’une PUISSANCE d’AGIR a besoin des au-tres, du DESIR des autres ? Cela ne me paraît pas évident ! Et même contra-dictoire ! Car l’AUTRE est précisément l’OBSTACLE qui EMPÊCHE cette puis-sance d'agir de pouvoir S'EPANOUIR ! …

Portrait de Jeanne R. Jeanne R.25.03.2013

Selon Hobbes, la vie mentale existe sauf que nous ne comprenons pas comment la chose se fait.
Selon Hobbes, le calcul étant de l'ordre du sensible se montre toujours intentionnel.
Selon Hobbes, la raison n'est pas extérieure à l'imagination et la liberté se vit sans libre arbitre.
Selon Hobbes, à l'état de nature, les hommes sont tous égaux puisque la passion d'un homme égale les passions de tous les hommes.
Donc, selon Thomas Hobbes, chaque individu ne vise que le meilleur pour soi d'où les mêmes aspirations, les mêmes affects et les mêmes conflits.
Mais, selon Hobbes, nous demeurons dans l’ignorance des causes qui nous déterminent.
Alors comment faire l'expérience de soi comme celle des autres, en ce cas ?
Jeanne R.

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.