retour en haut de page
Les Nouveaux chemins de la connaissance

Les Nouveaux chemins de la connaissance | 12-13

Syndiquer le contenu par Adèle Van Reeth, Philippe Petit Le site de l'émission
Emission Les Nouveaux chemins de la connaissance

du lundi au vendredi de 10h à 11h

Ecoutez l'émission 58 minutes

Le Léviathan de Thomas Hobbes (3/4) : De la République (ch. 17 à 30) 2

27.03.2013 - 10:00 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Charlotte Roux

Lectures : Georges Claisse

 

Luc Foisneau AS © Radio France

Troisième temps aujourd'hui de notre semaine consacrée au Leviathan de Hobbes. Puisque les conventions sans l'épée ne sont que des mots et n'ont aucune force pour la sécurité de l'homme, la seule garantie possible contre la guerre pour une multitude d'individus est d'ériger un pouvoir commun capable de les défendre, en réduisant leurs volontés en une seule volonté. Ce monstre mythologique ainsi constitué, ce Leviathan, est-il le modèle de l'autoritarisme absolu, ou le meilleur exemple de l'intelligence des hommes vivant en société ?

 

Après l'anthropologie lundi avec Arnaud Milanese, et le passage de l'état de nature à l'institution de l'Etat par le contrat hier avec Philippe Crignon, c'est aujourd'hui du fonctionnement de l'Etat, c'est-à-dire de la République, que nous allons parler en compagnie de Luc Foisneau qui vient nous aider à déceler le mystère du Leviathan.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chansons:

Jean-Philippe Rameau, "Monstre affreux, monstre redoutable" tiré de Dardanus

Charles Gounod, L'arithmétique

Dean Martin, My rifle my pony and me

 

Lectures:

Thomas HobbesLeviathan (édition Sirey)

 

Extraits:

Cromwell de Ken Hughes (1970)

 

Invité(s) :
Luc Foisneau, philosophe, directeur de recherche au CNRS, membre du CESPRA (Centre d'études sociologiques et politiques Raymond Aron) - EHESS.

Thème(s) : Idées| Philosophie| Thomas Hobbes

2 commentaires

Portrait de Anonyme rené wenger27.03.2013

 Dieu parle par ses vices-dieux - ou lieutenants -ici sur terre, c'est-à-dire par les rois souverains » ou en l'occurrence le Président de la République. De plus, puisque le Souverain est institué par la volonté de tous, et doit faire respecter les lois de nature, qui sont de Dieu, il n'y a pas d'opposition flagrante. Mais, lorsque le souverain, le président ignore les lois supérieures divines, voire les transforme à sa guise (mariage pour tous, adoption pour tous , PMA pour tous, etc.) il ne doit pas s'étonner si la partie la plus clairvoyante du peuple se soulève et que Dieu lui retire sa grâce. Le roi David ignorait la loi divine dans le cas de Bethsabée et bien qu'il s'en soit repenti, Dieu lui promit que le glaive ne quitterait plus sa famille.

Portrait de Anonyme Alain M. 27.03.2013

Vouloir fonder l’ETAT sur la MEFIANCE et la CRAINTE de la MORT, n’est-ce pas envsager la fonction de l’Etat de façon exclusivement NEGATIVE et se condam-ner à ne jamais réussir à y établir dans la société la PAIX, une paix VERITABLE !? ...

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.