retour en haut de page
Les Nouveaux chemins de la connaissance

Les Nouveaux chemins de la connaissance

Syndiquer le contenu par Adèle Van Reeth Le site de l'émission
Emission Les Nouveaux chemins de la connaissance

du lundi au vendredi de 10h à 10h50

Ecoutez l'émission 49 minutes

Sacré Saint Augustin (2/4) : Qu’est-ce que le temps ? 13

17.09.2013 - 10:00 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Mydia Portis-Guérin

Lectures : Georges Claisse

 

 

Didier Ottaviani MC © Radio France

 

Deuxième temps de notre série sur Augustin, le philosophe qui invente l’autobiographie le jour où il rencontre Dieu. Après l’amour divin, hier, avec Dominique Salin, avant le chemin de la conversion, mercredi, avec Marie-Anne Vannier, et la Cité de Dieu, jeudi, avec Benoit Beyer de Ryke, j’ai le plaisir de recevoir aujourd’hui Didier Ottaviani pour aborder la question redoutable du temps dans les Confessions.

 

 

 

 

 

 

Références musicales:

-Bernard Parmigiani, Conjugaison du timbre

- Philippe Hersant, Deuxième lettre d'Orient

- Louis Sauvat, Je suis en retard (extrait du disque Dysney melodies)

- Maria Callas, Air de Norma, Casta Diva, acte I

- Arthur "Dooley" Wilson, As time goes by

 

Lectures:

- Saint Augustin, Les Confessions, (398) Livre XI, XIV, 17,( Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1998)

- Saint Augustin, Les Confessions, (398) Livre XI, XXVIII, 38, (Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1998) 

 

Extraits:

- Entretien avec Lucien Jerphagnon, Le temps chez Saint-Augustin, (Entretiens avec Raphaël Enthoven, 2009, coédition INA/Radio France)

- Vladimir Jankélévitch à propos du temps ( émission "L'avenir du futur" du 10/03/1975)

 

 

 

"Deux minutes papillon" par Géraldine Mosna-Savoye : qu'est-ce que le temps ?

Le temps, est-ce que c'est de l'argent ? Ou est-ce que c'est plus large que ça ? Pour Ariane Monteil, philosophe et théologienne, il ne faut pas chercher à le définir, mais à le transformer. 

Lecture
 
Partager
 

 

Invité(s) :
Didier Ottaviani, maître de conférences à l'École Normale Supérieure de Lyon

Thème(s) : Idées| Philosophie| Saint Augustin

13 commentaires

Portrait de Anonyme Alain Muller17.09.2013

Les "Confessions" de St Augustin ne sont pas du tout des confessions ! Ou alors c’est cela des « confessions » ! : une confession de l’Eternité DANS le TEMPS ! (rien à voir avec la confession des "péchés", bien que, sous un un certain angle, ce soit ça aussi...).
Ce qui est important ici, c’est pas l’Eternité, mais le TEMPS, le « DANS le TEMPS » ! Car c’est en cela que réside l’originalité, la spécificité, la différence du CHRISTIANISME : c'est une religion « HISTORIQUE »! Les "Confes-sions" de St. Augustin, c’est une philosophie PLOTINIENNE "greffée" sur une théologie CHRETIENNE! Qu’apporte-elle de plus ? Le TEMPS et l’HISTOIRE ! Ou, plutôt, - puisque Plotin aussi parle du temps et dans un cadre ontologique semblable à celui de St. Augustin -, la VALORISATION du temporel, l’ACCENT mis sur le Temps et l’Histoire ! La différence entre la PHILOSOPHIE ploti-nienne et la THEOLOGIE augustinienne n’est pas une question de fond, mais de forme ! Le christianisme, c’est, en son fond, aussi de la MYSTIQUE, mais c’est une mystique qui a pris une forme « HISTORIQUE » !
Nous sommes EN PLEIN DEDANS !
Nous croyons que l’HISTOIRE de l’Eglise est MARGINALE et s’est de plus en plus MARGINALISEE ! En vérité, nous sommes EN PLEIN DEDANS !
Et c’est St. Augustin qui nous l’assure !
Il ne parle pas pour les murs (qui n’ont pas d’oreilles !) !
Il n’écrit pas pour des prunes, mais POUR NOUS !
Bien-entendu il ne le savait pas !
Mais c’est Dieu qui l’A FAIT PARLER ! Et, en le faisant parler à travers Sa Parole ETERNELLE, l’ECHO de sa parole temporelle RESONNE encore jusqu’à nous!, car nous sommes encore DANS LE TEMPS, et notre parole est donc irré-médiablement TEMPORELLE ! (contrairement à celle de Dieu !). Mais, précisé-ment, nous devons TRANSMETTRE la (bonne) PAROLE (éternelle) à travers nos paroles (temporelles et imparfaites), car nous sommes les PORTE-PAROLE tem-porels d’une PAROLE éternelle qui ne meurt jamais !
Nous, pauvres MORTELS qui supportons (tant bien que mal) le TEMPS et ses vi-cissitudes, sommes les PORTE-PAROLE et MESSAGERS d’une Parole ETERNELLE et IMMORTELLE !
C’est dans cette SITUATION DIALECTIQUE que nous nous trouvons actuellement !
La PAROLE de St Augustin RESONNE jusqu’à nous ! Surtout que St. Augustin EN-TENDAIT des VOIX (comme Jeanne d’Arc!)! Il nous le dit explicitement dans ses « Confessions » : "... D'où il appert, clair comme le jour et en haut relief, qu'elle sortait cette VOIX, du mouvement, en soi TEMPOREL, d'un objet créé au service de ton éternel vouloir. De ce verbe produit pour UN TEMPS, l'OREILLE EXTERNE a transmis le MESSAGE à la prudente raison dont l'OREILLE INTERNE communique avec ton Verbe éternel, et la RAISON alors com-para ce verbe, sonnant AU COURS du TEMPS, avec ton Verbe en son SILENCE ETER-NEL" ("Confessions", Livre XI, p. 306).

Portrait de Anonyme Landrier18.09.2013

"...De ce verbe produit pour UN TEMPS, l'OREILLE EXTERNE a transmis le MESSAGE à la prudente raison dont l'OREILLE INTERNE communique avec ton Verbe éternel, et la RAISON alors com-para ce verbe, sonnant AU COURS du TEMPS, avec ton Verbe en son SILENCE ETER-NEL" ("Confessions", Livre XI, p. 306)..."
..et c'est ainsi qu'Allah est grand !comme disait un clebre Auvergnat plein de bon sens lui !

Portrait de Jeanne R. Jeanne R.17.09.2013

"Où se situe Dieu ? Où se situe le Temps ?"
Où nous situons-nous dans tout ça ?
Quoi qu'on en pense, la meilleure définition du rapport Temps me paraît être celle énoncée par Saint-Augustin dans "Les confessions" (au livre XI)... tournée de la sorte, elle demeure éternelle ; c'est là une pépite de réflexion qui a sacrément inspiré et inspirera encore...
Jeanne R.

Portrait de Anonyme luroluro1417.09.2013

En lisant Saint Augustin je me suis endormi … J’ai rêvé qu’une multitude de Mondes coexistent dans des dimensions spatio-temporelles infinies (réminiscences de Giordano Bruno ?), que ce qui est le passé des uns est le présent des autres et le futur d’autres encore; que les passerelles entre ces mondes sont des trous de vers et les trous noirs les linceuls d’univers qui disparaissent sans cesse pour renaître ailleurs.
Puis j’ai « vu » que dans l’Instant, l’Espace infini et le Temps annihilé sont un immense Mandala immobile où tout est situé selon son Être.
Le Temps des Mondes ne serait qu’un instant qui s’étalerait sur un Espace infini.
Ainsi les mondes passés présents et futurs coexisteraient en un « instant éternel ».
En conséquence, tout évènement vécu dans une chronologie demeure présent quand bien même je le situerai dans le passé. C’est ce que les Hindous appellent l’Akasha (la mémoire du Monde : http://www.youtube.com/watch?v=P7ISbbkO-Xs). Le futur est une Table Gardée où sont tous « les présents à venir http://www.laplumedelislam.com/quotidien/articles/18.htm»

Il y a d’autant moins de limite à discourir sur le temps qu’il est insaisissable dans son essence puisqu’il n’existe pas dans l’absolu.

Voici deux liens en rapport direct avec l’émission :

1. Le sens du temps chez saint Augustin :
http://www.assomption.org/fr/spiritualite/saint-augustin/revue-itinerair...

2. L’expérience humaine du temps chez Saint Augustin
http://www.assomption.org/fr/spiritualite/saint-augustin/revue-itinerair...

Pour finir : Une réflexion sur « l’abolition du temps » d’un physicien :
http://www.philippeguillemant.com/la-physique-et-le-temps/le-temps-exist...

Bien à vous, L.R

Portrait de Jeanne R. Jeanne R.17.09.2013

Saint-Augustin !
Hier "Saint-Augustin, amour de soi, amour de Dieu" ; amour tout court, avais-je envie de noter à la suite du titre.
Aujourd'hui, "le Temps". Les commentaires sont passionnants pour moi qui n'ai pas encore pu écouter l'émission... le lien sur cette page n'est encore disponible... mais comme le temps peut user de magie, sur "ITunes" l'émission est déjà active... je vais donc l'écouter à présent.
Jeanne R.

Portrait de Anonyme anthony plowright17.09.2013

Speedy mais formidable exposition de la contenu du Livre XI.

Malgre la vitesse dont vous faites preuve je vous en etes reconnaissant.

But Time is Money. La duree de votre emission est comptabilisee. Il vous a fallu condenser, compresser. Vous auriez pu consacre votre semaine St. Augustin a la seule exposition du Livre XI Temps et ainsi meiux elaborer l'imbrication du temps par la voie de la music. A moins que vous nous reservez une telle emission pour plus tard?

Portrait de Anonyme Patrice Tardieu17.09.2013

Je ne suis pas tout à fait d’accord avec certaines affirmations de l’invité. La définition par Platon dans le Timée, 37d, du temps comme « image mobile de l’éternité » n’est pas « extraordinairement vague », elle découle de la théorie précise du démiurge qui prend les Idées éternelles pour modèle afin de façonner le monde, avec la difficulté suivante, dans le devenir, tout était et sera, alors que la réalité éternelle, elle, est. Augustin ne peut évidemment pas accepter ce dieu artiste qui transforme une matière pré-existante, qui n’est donc pas ce Dieu qui donne l’être à toutes choses à partir du néant ( Genèse, I, 1. Confessions, XI, 5 ). Il ne peut pas non plus adhérer à la théorie d’Aristote qui soutient dans sa Physique, IV, que « le temps est la mesure du mouvement, selon la ligne avant/après » car son problème est avant tout théologique: Dieu qui est dans l’éternité et le monde qui est dans le temps.
En ce qui concerne la postérité, Bergson est très proche d’Augustin dans sa théorie de la « durée », contrairement à ce qui a été dit, car précisément Augustin refuse toute conception spatiale du temps ( Confessions, XI, 21 ). Et il y a un absent de marque: c’est Husserl et ses Leçons pour une phénoménologie de la conscience intime du temps et le Sartre de L’Être et le Néant (Deuxième partie, chapitre II, la temporalité, p.150-218, Bibliothèque des idées, Gallimard) son disciple sur ce point.
Patrice Tardieu

Portrait de Anonyme Noëlle17.09.2013

Merci infiniment à vous de nous donner à "entendre", réfléchir, notamment tout à l'heure dans la dimension du Temps.
De quel ouvrage est tiré le texte du début de l'émission de ce matin écrit par Lucien Jerphagnon ?
Un grand merci, Noëlle

Portrait de Anonyme Landrier17.09.2013

Ces interminables discours à la recherche d'une définition du temps selon Augustin me lassent, parce qu'on part de postulat que Dieu a dit, dieu nous dit, dieu a voulu dire ...L'essentiel de ces discours tentent de définir l'indéfinissable Dieu, alors qu'il ne peut être qu’en chacun qui a la foi.Toutes tentatives de définitions où d'explications tombant dans l'organisation de règles absolues de vie issues de l'interprétation de groupes inspirés (plus où moins) .

Portrait de Anonyme Dexter17.09.2013

bonjour et merci pour votre émission.

vous connaissez la blague des jumeaux de Langeven, Louis et Marcel : on prend 2 jumeaux, on laisse Louis sur terre vivant à son rythme et on envoi Marcel tourner très vite dans une capsule autour de la terre et au bout de 30 ans on le fait redescendre sur terre et là on s'aperçoit que les deux jumeaux n'ont plus le même âge, Louis a vieilli de 30 ans (normal) et Marcel (qui entre parenthèses à force de tourner dans sa capsule se tape un énorme mal de crâne mais ce n'est pas le problème) n'a vieilli que de 3 jours.

et là on envoie nos deux jumeaux, Louis et Marcel, rendre visite à Saint Augustin pour lui parler de Dieu et du temps qui passe.
et là vous savez ce que Saint Augustin leur répond ?
je vous le donne en mille ! vous savez ce qu'il leur dit ?
non?
je vous donne pas la réponse, je vous laisse réfléchir pour voir si vous trouvez tout seul.

bien à vous,
un fidèle auditeur.

Portrait de Anonyme luroluro1417.09.2013

De redescendre sur terre pour lire ses oeuvres et bien y réfléchir ?

Portrait de Anonyme luroluro1417.09.2013

Merci pour cette remarquable émission dont le sujet est capital. Merci pour la clarté et la profondeur de vos propos

FRAGMENTS DE VOTRE ENTRETIEN :
L’éternité n’est pas la pérennité

Lieu du temps ?

Le mouvement : il suppose l’antérieur et le postérieur.

Je saisis la mesure du temps mais non son être.

C’est dans le présent que je pense le passé et que j’appréhende le futur.

La montre produit du « temps mesure » arbitraire qui permet une vie en commun, c’est le temps utile qui permet une rythmique de la vie.

Le Maître extérieur nous guide vers le monde intérieur.

Demander à Dieu de montrer le chemin vers lui n’est pas de l’orgueil. Pour Saint Augustin,
Il existe une Herméneutique particulière donnée par les écritures, ce qui suppose un travail pour réaliser le projet divin et comprendre ce que je suis. Il demande simplement à Dieu de comprendre.

Temps : Image mobile de l’Eternité (Platon)

Importance du Rythme et des Cycles et donc du chant et de la musique : http://jesusmarie.free.fr/augustin_musique_traite.html

Bergson dialogue avec Saint Augustin. Il prend le temps de la résonnance (distinguer le temps psychologique du temps mesuré).

Réflexion personnelle inspirée par votre entretien :
Dans l’Instant, l’espace (infini) et le temps (Temps = 0) sont un immense Mandala immobile où tout est situé selon son être.

Bien à vous

Portrait de Anonyme BERTRAND SAINT-SONGE17.09.2013

Justement, le "temps" de passer la journée sur Quimper et de revenir vous écouter en différé, aurais-je vécu ?.. Temps qu'il fait : pluie (kosame breton), temps qui fuit : le présent (à peine monté dans le car, qu'il aurait déjà été...autre, à l'arrivée !)... Quel moment d'éternité ne rêve cependant à demeurer dans l'état amoureux qui ne passe jamais ?.. Long "fleuve tranquille", à vision Tolstoïenne de la vie...Sinon placide, sinon si lent, le temps s'écoule au mieux qu'on (le) vit... aspiré vers l'abîme du rien et du néant, ah le temps 'd'apprendre à vivre, il est déjà trop tard", et moi, je suis jeune il est vrai, mais combien déjà vieux, bon...Je file...Je vous réécouterai...BON TEMPS DE PAROLE...Se donner du temps de parler, c'est en perdre d'écoute. Paradoxalement, ne pas en perdre, c'est le faire fuir bien plus vite !...Ah là là, on n'en sort pas... Augustin : je sais ce qu'il est , mais je ne sais comment le définir (à l'approximative de la citation, comme pressé par le temps horaire (du car à prenfre, justement)... L'auriez-vous trop attendu, ce temps d'en programmer le sujet qu'aujourd'hui ?.. Tournez, manège, c'est le temps du thérapeute !...
Nous allons nous "écouter"...parler.

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.