retour en haut de page
Les Nouveaux chemins de la connaissance

Les Nouveaux chemins de la connaissance | 12-13

Syndiquer le contenu par Adèle Van Reeth, Philippe Petit Le site de l'émission
Emission Les Nouveaux chemins de la connaissance

du lundi au vendredi de 10h à 11h

Ecoutez l'émission 58 minutes

Simone de Beauvoir (1/4): sa vie 7

18.02.2013 - 10:00 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Mydia Portis-Guérin

Lectures : Marianne Basler

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Simone de Beauvoir est  une femme dont le courage intellectuel n’a d’égal que le combat intérieur contre ce qu’elle n’est plus et pour ce qu’elle voudrait être. Le terrain de cette bataille, c’est l’écriture, à la fois  arme et bouclier.  Beauvoir a passé sa vie à écrire : essais, romans (dont les Mandarins pour lequel elle reçoit le prix Goncourt en 1954), et écriture de soi en abondance, pas moins  de six ouvrages autobiographiques, en quête non pas d’un « je » cohérent,  mais d’une force, dans laquelle elle puisse, dit-elle, se réfugier à tout jamais.  Dans la Nausée,  de Sartre, avec qui elle restera liée jusqu’à la mort par un pacte qui vient sceller leur amour nécessaire, Roquentin, le narrateur, dit qu’entre vivre, ou raconter, il faut choisir. Beauvoir, elle, ne choisit pas, et se dit que sa vie serait une belle histoire qui deviendrait vraie au fur et à mesure qu’elle se la raconterait.

Une semaine avec Simone de Beauvoir donc, surnommée Castor, philosophe, militante, écrivaine, amoureuse, et avant tout, une femme, mais, comme elle aimait à le dire, ça ne l’a jamais gênée.

Demain, Michel Kail viendra vous parler de Beauvoir philosophe,  mercredi, Geneviève Fraisse discutera du féminisme du Castor, et jeudi, Sylvie Le bon Beauvoir vous présentera la romancière à l’œuvre.

Pour l’heure, armez vos machines à écrire,  le Castor s’en va-t-en guerre !

 

Danièle Sallenave MC © Radio France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Références musicales:

- Hubert Rostaing, Sweet Renée

- Jacques Metehen, Machine à écrire swing

- Django Reinhardt, Anouman

- Irène de Trebert, Mademoiselle Swing

- Sidney Bechet, After you've gone

- Jacques Helian, A Saint-Germain-des-Prés

 

Extraits:

- Emission "les Nuits Magnétiques: Simone de Beauvoir" (France Culture29/01/1979)

- Emission "Sartre par lui-même" (ORTF, 21/04/1980)

 

Lectures:

- Simone de Beauvoir, La force des choses (Gallimard, 1963)

- Simone de Beauvoir, Mémoire d'une jeune fille rangée (Gallimard)

- Simone de Beauvoir, Lettres à Sartre (Gallimard, 1990)

Invité(s) :
Danièle Sallenave, auteur de romans et d'essais

Thème(s) : Idées| Philosophie| Simone de Beauvoir

Document(s)

Événement(s)

  • Rencontre

    BAC PHILO: DEUXIEME EDITION !

        Le vendredi 12 avril, les Nouveaux chemins enregistreront quatre émissions pour préparer les élèves de Terminale aux épreuves du bac de philosophie. Nous recherchons quatre professeurs de philosophie qui seraient prêts à jouer le jeu devant un micro, en présence de leurs élèves. Les enregistrements auront lieu à la LIBRAIRIE KLEBER de Strasbourg. Si vous êtes intéressés, merci de nous ...
    12/04/2013

7 commentaires

Portrait de Anonyme Anonyme01.05.2013

Luiza,

Vous pouvez rencontrer le passage de Simone & Sartre dans le livre: Lettres à Nelson Algren

Portrait de Anonyme BERTRAND SAINT-SONGE18.02.2013 On n'a beau voir la guerre en un combat Qu'enchaîne à Sartre la Mémoire (d'une jeune fille rangée) - Phénix noir(e), Je discerne en Beauvoir une femme qu'elle n'est pas (fustigée peut-être par le magazine "Combat" - sous-titré "Le Journal de Paris" en ces temps noirs -là ?)
Portrait de Jeanne R. Jeanne R.18.02.2013 Eux, Beauvoir & Sartre, plus exposés qu'engagés (vu qu'un intellectuel qui choisit de s'exposer autant doit chercher un combat manifeste, l'engagement venant donc après) ont besoin d'un public. Oui, ces deux intellectuels ont besoin des autres, besoin de s'afficher comme d'être en représentation toujours sinon ils n'ont pas d’existence d'où l'existentialisme moderne qu'ils mettront en place en toute conscience, et ce, pour répondre à leur propre désir, celui d'être une unité à deux (un autre pacte, un pacte d'ambition). Les indissociables Beauvoir & Sartre : deux pensées du masculin et du féminin en une ; en somme, deux intellectuels qui n'en sont qu'un. Jeanne R.
Portrait de Jeanne R. Jeanne R.18.02.2013 Simone de Beauvoir, cette intellectuelle, me fait penser à tous ces voyageurs qui prennent mille et une photographies des lieux dans lesquels ils évoluent plutôt que de profiter des instants de la vie, comme s'ils se mettaient volontairement en-dehors du réel ; il n'empêche, vouloir laisser une trace, une trace fabriquée, c'est là leur point commun. Jeanne R.
Portrait de Anonyme luroluro14 (anonyme)18.02.2013 Chère Jeanne, Là encore je vous rejoins. Toutefois, je serai encore plus sévère. Pour moi Simone de Beauvoir et son compagnon Jean-Paul Sartre n’étaient que des philosophes de salon qui aimaient à se faire voir dans les cafés de Saint-Germain des près. Pour ma part, je choisis sans l’ombre d’une hésitation Camus contre Sartre qui a été féroce envers lui. Je ne me souviens d’aucune lecture de Sartre, il ne me reste en mémoire que quelques titres (les mots, les mains sales etc…) et encore moins de Simone de Beauvoir. En revanche le livre « L’étranger » de Camus est celui que j’ai le plus lu et que je relirai volontiers encore, toujours avec admiration. L’existentialisme de Sartre est ainsi défini : « L’existentialisme est un courant philosophique et littéraire qui postule que l'être humain forme l'essence de sa vie par ses propres actions, en opposition à la thèse que ces dernières lui sont prédéterminées par de quelconques doctrines théologiques, philosophiques ou morales. L'existentialisme considère donc chaque personne comme un être unique qui est maître, non seulement, de ses actes et de son destin, mais également, pour le meilleur comme pour le pire, des valeurs qu'il décide d'adopter. » Le problème est « pour le meilleur comme pour le pire », comme si ce dernier avait une égale valeur au regard de la liberté. Nous sommes là devant une totale déconstruction de la « morale » qui nécessite que notre liberté s’arrête là ou commence celle des autres.
Portrait de Jeanne R. Jeanne R.18.02.2013 Simone de Beauvoir, une femme de tête qui n'a de cesse d'écrire sa vie plutôt que de la vivre. Simone de Beauvoir n'a de corps que grâce à l'écriture, mais elle n'a rien sacrifié car c'était là son ambition, son idéal, sa raison d'être. Jeanne R.
Portrait de Anonyme Luiza Nery17.02.2013 J'ai une énorme admiration pour la culture française, j'écoute franceculture tous les jours, "le chemain de la connaissance". J'apprécie beaucoup les oeuvres de de Simone de Beauvoir, donc je voudrais savoir comment je fais pour avoir accès à ses écritures lors de son passage au Brésil à la ville de Manaus, avec son compagnon Jean Paul Sartre. Merci d'avance Luiza

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.