retour en haut de page
Les Passagers de la nuit

Les Passagers de la nuit│10-11

Syndiquer le contenu par Thomas Baumgartner Le site de l'émission
Emission Les Passagers de la nuit

du lundi au vendredi de 23h à 23h30

Vendredi hors série # 27 – Perec in English : What a Man ! 11

06.05.2011 - 23:00 audio

Kaye Mortley, productrice notamment à France Culture (ACR, Surpris par la Nuit, bientôt Les Passagers) partage ce soir avec nous un entretien inédit que Georges Perec lui avait accordé quelques mois avant sa disparition en 1982.

Un entretien en Anglais où Perec parle de son écriture, de ses lecteurs, de Paris, et du Hörspiel…. Kaye Mortley vient nous le présenter, et on traduit les propos de Perec, évidemment. What a man !

 

Thomas Baumgartner (production) Gilles Davidas (réalisation)

 

Vous pouvez écouter l'interview complète en anglais ci-dessous, ces entretiens ont été réalisés en 1981 par Kaye Mortley pour une émission de l'ABC, Australian Broadcasting Corporation.

 

- Perec parle en tant qu'auteur :

Lecture
 

 

 

 

 

- Il explique Oulipo :

Lecture
 

 

 

 


- Oulipo et l'art, le faire de la fiction :

Lecture
 

 

 

 


- Oulipo par rapport au surréalisme :

Lecture
 

 

 

 


- Oulipo encore : l'inconscient qui se manifeste à travers un processus conscient :

Lecture
 

 

 

 


- Perec de l'Oulipo depuis 1966... les années 60 = la fin de la littérature engagée :

Lecture
 

 

 

 

 

- Le rapport de Perec à ses lecteurs :

Lecture
 

 

 

 


- Une définition de la fiction :

Lecture
 

 

 

 

 

- The narrative self / le moi du narrateur / théorie de la narration / le narratème :

Lecture
 

 

 

 

 

- Description de 12 lieux dans Paris :

Lecture
 

 

 

 

 

- Il parle de Je me souviens :

Lecture
 

 

 

 


- Höspiel Ta gstimmen :

Lecture
 

 

 

 

 

Thème(s) : Création Radiophonique| Création Sonore| Oulipo| Georges Perec

11 commentaires

Portrait de Anonyme Olito Nover05.10.2011

On n'arrive pas à écouter les extraits et la traduc est très ennuyeuse.
Pouvez-vous réblir l'écoute de l'anglais intégral?
Merci

Portrait de Thomas Baumgartner Thomas Baumgartner05.10.2011

Pour ma part j'arrive à écouter. Et vous depuis votre commentaire ?

Je comprends que la traduction embête les bilingues, mais merci de penser aux autres.

très cordialement

Portrait de Anonyme Matt Madden20.05.2011

Thanks very much for sharing this, especially the raw English excerpts. Invaluable.

Portrait de Thomas Baumgartner Thomas Baumgartner23.05.2011

That's ok. Thank YOU !

Portrait de Anonyme SophieG12.05.2011

Bonsoir
La grosse flèche rouge en haut de la page fait écouter quelque chose qui n'a, me semble-t-il, rien à voir avec Perec, est-ce normal ?
Merci !
Sophie

Portrait de Thomas Baumgartner Thomas Baumgartner13.05.2011

C'est exact et mal compréhensible. En attendant la réparation de la grosse flèche rouge, voilà un petit lien bleu (?) qui permet d'entendre l'émission ad hoc : http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11190-06.05.2011-ITEMA_20283933-0.mp3

Portrait de lecirk lecirk11.05.2011

merci pour cette mise à disposition de l'interview !!

Portrait de Anonyme Eliane10.05.2011

Impossible d'écouter les extraits.
Messages d'erreur = Une erreur est survenue lors du chargement du fichier. Relancer le chargement.
Pouvez-vous y remédier ?
Merci

Eliane

Portrait de Thomas Baumgartner Thomas Baumgartner11.05.2011

Depuis votre commentaire, les choses ont-elles changé ? de notre côté, en ligne, ça a l'air de fonctionner... très cordialement,

Portrait de Anonyme Éric06.05.2011

Pardon pour la précédente expression un peu crue de ma déception de n'avoir pas pu pleinement profiter de ce superbe document audio, pardon surtout d'en avoir oublié de vous remercier chaleureusement, Thomas Baumgartner et Kaye Mortley. Merci !

Portrait de Anonyme Éric06.05.2011

Quel dommage d'avoir eu à subir la traduction en simultané ; cela gâche beaucoup de l'écoute de Georges Pérec, tant il y avait je pense autant à goûter dans sa façon de s'exprimer, ici rendue quasiment inaudible, que dans son "message" proprement traduisible. Et puis comme l'a dit Thomas B., son accent facilite beaucoup la compréhension ; pour les non-anglophones intégraux, je suis sûr qu'un résumé a posteriori eût largement suffi.