retour en haut de page
Place de la toile

Place de la toile│09-10

Syndiquer le contenu par Xavier de la Porte Le site de l'émission
Emission Place de la toile

le vendredi de 11h à 12h

La gouvernementalité algorithmique / Breaking 4

21.05.2010 - 11:00

Eli Commins, Antoinette Rouvroy et Thomas Berns Daphné Abgrall©Radio France

 

Invité(s) :
Antoinette Rouvroy, chercheuse au FNRS
Thomas Berns, maître de conférences à l'Université Libre de Bruxelles.
Eli Commins, metteur en scène

Thème(s) : Information| Internet| Technique| gouvernementalité algorithmique

4 commentaires

Portrait de Anonyme nadous26.05.2010

Wouhou! un nouveau site.
Ça faisait longtemps que j'en avais pas tartiné une tranche alors voilà. Déjà, félicitations à Antoinette Rouvroy et Thomas Berns, c'était excellent, ils avaient des voix douces et donnaient à penser, surtout pour ce "rapport d'évitement" qu'entretiendrait cette sphère algorithmico-statistico-gouvernabiliste avec le réel (des individus). Bravo aussi pour la prudence scientifique avec laquelle ils ont manipulé leurs matériaux, déplié leurs résultats, c’était TRÈS bien. En revanche, j'entends parfaitement le "il ne s'agit plus de classifications en fonction du genre, de l'ethnie ou de caractéristiques visuelles [...] on a affaire à plus personne." (A. Rouvroy) mais je suis pas sûr que ça dure encore longtemps. "Si vous pouvez décrire exhaustivement un système sur une feuille de papier, ce système peut être incarné, implémenté, dans un ordinateur." Antoine Schmitt. Je ne sais pas trop comment expliquer ça, mais je suis persuadé que les corps vont réinvestir les écrans et que donc, ces "caractéristiques visuelles" vont devenir compréhensibles pour l'ordinateur. Les écrans tactiles, l'IPad, le projet Natal d'Xbox, les objets sensitifs sont autant de dispositifs qui remettent les corps au centre de l'écran. S'ils s'arrêtent sur des gestes (des déplacements dans l'espace) et pas encore des corps (des présences à l'espace), je le sens pas si lointain ce temps où n'importe quel caméra pourra me dire mon age, mon origine ethnique, mon état de santé rien qu'en scrutant mon corps, mais je ne saurais toujours pas un individu pour la machine, juste la pondération d'un calcul fait à partir d'autres calculs (s'affinant à l'infini). Je ne pense pas que le problème vienne du réel que l'on décide de capturer (un texte, un son, une vidéo ou une image) mais des structures que l'on décide d'y faire émerger. C'est comme ça qu'est né Google, en décidant de ne plus s'intéresser aux mots-clefs, mais aux liens, c'était toujours les mêmes pages Web pourtant... ou la Wii, en décidant de s'intéresser à l'interface de jeu (la Wiimote) plutôt qu'à l'interface du jeu (l'écran). Il y aura toujours de la simulation statistique tant que l'ordinateur ne sera pas nativement quantique (dont l'état sera naturellement une pondération (mais je m'arrête là parce que quand on à la tête en beurre, on s'approche pas du four)). Et pour boucler la boucle : "Il n'est d'autre réel que celui sécrété par les modèles de simulation". Jean Baudrillard, De la séduction, Éditions Galilée, collection Folio / Essais, Paris, 1979, p.23. Ah aussi, award de la meilleure émission pour LIFT de la semaine dernière, c'était aussi très très bien.

Portrait de Anonyme Gilles Dridi23.05.2010

Bonjour,

A l'instar du premier volet de cette émission sur la gouvernance algorithmique, j'aurais voulu vous rappeler que le datamining n'est pas nouveau (milieu des années 1990) et puis il serait bon de s'intéresser au système alternatif ou rétrocomputing comme l'Atari, l'Amiga.
Ce dernier ordinateur a pris un coup de jeune avec un nouvel OS : l'AmigaOS4.1 dont il serait bon de consacrer une partie d'émission.
En effet, l'informatique familiale est dominée auourd'hui par l'accès à Internet plutôt que par le type de machine que l'on veut s'acheter : PC ou Mac dans les années 90, puis InternetExplorer ou FireFox il y a encore 3 ans et maintenant IPhone(OS) ou Android.
L'une des directions de Amiga était de fournir une plateforme pour les smartphones dès le début des années 2000. C'est sur celle-ci que s'est développé ce que nous appelions le Domaine Public ou D.P. voir articles écrits sur :
http://obligement.free.fr/
http://obligement.free.fr/articles/itwfish.php
http://obligement.free.fr/glossaire/d.php
http://obligement.free.fr/articles/domaine_public.php

Ce site contient pas mal de point de vue :
http://obligement.free.fr/pointsdevue.php

Il est très important de s'intéresser au passé pour comprendre l'avenir ...
Et si le futur n'était que la standardisation du matériel... l'IPhone d'Apple, l'IPad sont là pour nous prouver le contraire.
Au contraire, toujours, la renaissance grâce aux technologies de composant reprogrammable "FPGA" d'anciennes machines de jeu ou d'ordinateurs familiaux, par des passionnés d'électronique et d'informatique est là pour nous prouver que le génie (français?) est toujours une valeur, qui plus est le génie est une valeur de contre-culture.

Gilles DRIDI
Technicien de programmation

Portrait de Anonyme alain23.05.2010

Le gouvernement algorythmique pourrait faire froid dans le dos si il était en mesure d'être mis en pratique, ce dont je doute.Excellente émission, Xavier ne prenez pas la porte mais réduisez votre débit!!

Portrait de Anonyme cd22.05.2010

bonjour,
passionnants et passionnés vos deux invités mais honnêtement je n'ai rien compris de leur intervention même après une seconde écoute ce matin. ... vocabulaire et paroles insaisissables ...
une amicale critique qui ne porte pas sur l'intérêt de cette intervention, c'est de les avoir un peu trop laissé "s'auto-animer" selon vote formule, un peu de pédagogie est parfois nécessaire ?

cordialement et merci pour toutes ces découvertes offertes.
cd.