retour en haut de page
Place de la toile

Place de la toile | 11-12

Syndiquer le contenu par Xavier de la Porte Le site de l'émission
Emission Place de la toile

le samedi de 18h10 à 19h

Ecoutez l'émission 49 minutes

Web et prostitution / Dennis Ritchie 13

22.10.2011 - 18:10 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lectureaudiovideo

Laurent Mélito Th©Radio France

Nous parlerons de la prostitution sur Internet, donc des sites d’escort girls qui fleurissent. Nous regarderons comment fonctionnent ces sites, ce qu’ils changent, ou pas, à la prostitution.

 

Avec Laurent Mélito, sociologue, ancien éducateur spécialisé, formateur à l'Institut régional du travail social (IRTS / PACA)

 

                                     

 

 

Laurent Mélito a travaillé dans un service social d’accueil de personnes prostituées avant de s’intéresser aux nouvelles formes de prostitution et d’entreprendre un doctorat en sciences sociales à l’Ecole des Hautes études en Sciences Sociales (EHESS) sur le thème des pratiques de l’escorting, en particulier de l'escorting sur Internet.

 

La discussion avec Laurent Mélito se poursuit dans les commentaires ci-dessous.

 

Dennis Ritchie

 

Et puis nous évoquerons une nouvelle disparition dans le monde de l’informatique. Plus discrète que celle de Steve Jobs, mais qui a son importance. Celle de Dennis Ritchie, avec Stéphane Bortzmeyer, ingénieur informaticien à l'AFNIC.

 

Lecture
 
Partager

Dennis Ritchie seenthis.net©

 

==============================================================================

 

Lecture de la semaine sur InternetActu.net 

 

Cyber-attaques ou frappes conventionnelles ?

 

La lecture de la semaine est un article du New York Times qui est à la fois une information et une réflexion intéressante concernant ce qui est devenu un lieu commun : la cyberguerre. Deux jours après la mort du colonel Kadhafi, elle est parfaitement d’actualité. L’article s’intitule “Les Etats-Unis ont envisagé une cyber-attaque sur la Lybie”. On le doit à Eric Schmitt et Thom Shanker.

L’article explique qu’avant les frappes contre la Lybie en mars, l’administration Obama a débattu activement du fait d’ouvrir les hostilités par un nouvel outil tactique : une cyberoffensive destinée à perturber, et même rendre inopérant, le système de défense aérienne de Kadhafi, qui menaçait les avions alliés. [...] Lire la suite

 

==============================================================================

 

Internet Explorer

(Thibault Henneton)

 

Copwatch Watch

 

Vendredi 14 octobre dernier, je me délasse au fil de Twitter. Web neuronal, le docteur Dupagne y va de ses 140 signes : « Il m’a fallu 25 ans pour voir mon premier patient qui se blesse en glissant sur une peau de banane ! » ; je souris, me détourne… jusqu’à cette heure de 17h31 où Jérémie Zimmermann, porte parole de la Quadrature du Net, annonce que le tribunal de Grande Instance vient d’ordonner la censure du site Copwatch suite à la plainte déposée par le Ministère de l’Intérieur, Claude Guéant. [...] Lire et/ou écouter la suite.

 

==============================================================================

 

Près de la machine

(Billy Guidoni)

 

Electric Electric, "Cut", tiré de l'album Sad cities handclappers (2009)

 

Voici ce qu’en dit Billy Guidoni : « Groupe français et contemporain, techno et punk à la fois, mélange donc de rave et pogo en live – la sueur face aux bits »

 

==============================================================================

 

Autres sons

 

Dennis Ritchie, Father of C dies at the age of 70

 

Amy Winehouse, "You know i'm no good", dont la version instrumentale est aussi le générique du Journal intime d'une call girl

 

 

 

 

 

 

Retrouver Place de la Toile - #pdlt

 

 

 

 

 

 

Thème(s) : Information| Internet| Pauvreté| Sexualité| Sociologie| copwatch| dennis ritchie| effet streisand| escort girl| escorting| langage C| marchandise| numérique| police| prostitution| Sexe| unix

Lien(s)

Lecture de la semaine sur InternetActu.netLa lecture de la semaine est un article du New York Times qui est à la fois une information et une réflexion intéressante concernant ce qui est devenu un lieu commun : la cyberguerre. Deux jours après la mort du colonel Kadhafi, elle est parfaitement d’actualité. L’article s’intitule “Les Etats-Unis ont envisagé une cyber-attaque sur la Lybie”. On le doit à Eric Schmitt et Thom Shanker.http://www.internetactu.net/
Interview de Laurent Mélito"L’escorting" : du point de vue du marketing, il s’agit de dire "ceci n’est pas une passe".http://www.prostitutionetsociete.fr
Le blog de Stéphane BortzmeyerCe blog n'a d'autre prétention que de me permettre de mettre à la disposition de tous des petits textes que j'écris. On y parle surtout d'informatique mais d'autres sujets apparaissent parfois.
Dennis RitchieDennis Ritchie, un des hommes qui a le plus changé l’informatique, est mort hier.http://seenthis.net/
Histoire de la policeLa Fabrique de l'Histoire, par Emmanuel Laurentin, évoquait cette semaine l'histoire de la police (4 émissions)http://www.franceculture.fr/
Technologies et prostitutionPrécédente lecture de la semaine : il s’agit d’un article paru dans le numéro de février du magazine américain Wired. On le doit à Sudir Venkatesh, professeur de sociologie de l’université de Columbia, New York. Et l’article s’intitule : “Comment les technologies ont transformé la prostitution à New York ?”http://www.internetactu.net/
La prostitution sur InternetEntre marchandisation de la sexualité et contractualisation de relations affectives. Par Sylvie Bigot.
Prostitution sur internet : l’avenir du proxénétisme ?Rencontre avec Myriam Quéméner, magistrate

13 commentaires

Portrait de Anonyme Wahrheit18.11.2011

Il me semble maintenant comprendre que lorsque vous parlez des "surveillants", vous évoquez les policiers.
Toutefois, il est fondamental de respecter la séparation entre vie professionnelle et vie privée. Cela correspond (même inconsciemment) à une logique de guerre civile que de dénoncer les gens à leur domicile. S'ils doivent être sanctionnés, que ce soit uniquement dans le cadre de leur travail.

Portrait de Th Th18.11.2011

Votre commentaire est l'occasion de vous signaler qu'Antoine Garapon consacrera son prochain "Bien commun" (le 24/11/11) à cette question du Copwatching, vous voilà prévenu en avant-première ! 

D'ailleurs vos propos vont dans le sens de la loi, laquelle dit qu'il est autorisé de filmer les opérations policières qui ont lieu dans l'espace public. Evidemment, dès lors que la personne quitte son uniforme, cela n'est plus valable. Bien à vous.

Portrait de Anonyme edeion02.11.2011

Pour information, John McCarthy, autre grand de l'informatique, créateur notamment du langage Lisp, est décédé le 24 octobre.
http://en.wikipedia.org/wiki/John_McCarthy_%28computer_scientist%29

Portrait de Anonyme Wahrheit31.10.2011

Merci pour votre réponse.
Je note que vous ne défendiez pas une position.
L'idée qu'il y ait ce genre de "surveillants" est extrêmement malsaine. Ils n'ont qu'à se demander s'ils aimeraient être "surveillés" eux-mêmes, avec leur domicile identifié.
Un pays civilisé est basé sur un certain respect de la vie privée (qui garantit également une certaine sécurité et un minimum de tranquillité).

Portrait de Anonyme Wahrheit30.10.2011

Votre journaliste Thibault Henneton considère que Copwatch relève de la "liberté d'expression". Mais si un site d'extrême droite s'amusait à donner son adresse personnelle, aurait-il la même opinion ? Thibault Henneton veut-il d'une société où aussi bien lui-même que des policiers pourraient se faire agresser devant chez eux après avoir été identifiés et localisés sur Internet ? Personnellement, je préfère une société civilisée où chacun peut vivre en paix chez lui, avec sa famille. Mais peut-être suis-je un ennemi de la "liberté d'expression" ?
Je précise que je ne suis pas policier (et pas même fonctionnaire).

Portrait de Th Th30.10.2011

Bonjour, je n'ai pas eu le sentiment de défendre une position, plutôt de rendre compte de ce qui se disait sur Twitter au sujet de Copwatch. Ceci dit, je pense que la question de savoir qui surveillera les surveillants mérite d'être posée.

Portrait de Anonyme Marco28.10.2011

Vous avez aussi cité le site "missive", mais il a été fermé voilà plusieurs mois maintenant.
D'ailleurs, je crois (à vérifier) que c'est par rapport aux nombreuses annonces de prostituées qu'il proposait, et au fait que le site gagnait de l'argent là-dessus.

Portrait de Anonyme WilnocK23.10.2011

En conclusion d'interview, il est fait mention des objectifs et motivations d'aller chercher une escort: récréativité, hygiène, conseils... En fait tout cela est très proche de ce que l'on retrouve dans les publics des maisons closes. De même en Asie (ou je vis), ces mêmes motivations se retrouvent beaucoup. Bien loin des stigmatisations médiatiques.

Merci encore pour cet hommage à Dennis Ritchie

Portrait de Anonyme Mélito Laurent23.10.2011

Isis, il existe effectivement des sites ou des agences qui regroupent ou promeuvent l'accompagnement "sans sexualité" et ce en s'appuyant sur une déontologie professionnelle qui se distingue explicitement de l'escorting "avec sexualité" sur lequel porte mon travail de recherche (Même s'il peut arriver -très rarement- que certaines escortes soient sollicitées pour un accompagnement sans prestation sexuelle). La différence avec les sites d'escort(e)s au sens où j'en parle est sans équivoque dès l'accès. La présentation de soi de chaque accompagnateur(trice) cherche, notamment, à lever les doutes qui pourraient peser sur l'orientation professionnelle des services proposés. Les stratégies graphiques, les photos, les textes cherchent très clairement à ne pas entrer dans ce qui pourrait être lu comme une confusion des genres, de l'équivoque.
Nadine, je dis "elles" parce que mon travail de recherche porte sur les pratiques de l'escorting des escortes girls. Les sites spécialisés auxquels je fais référence lors de cet entretien comportent de nombreuses annonces de personnes travesties et transsexuelles. Sur ces sites, les annonces d'escort boys sont extrêmement minoritaires voire inexistantes. La plupart des escort boys préfèrent s'appuyer directement sur des sites personnels pour faire la publicité de leur activité ou annoncer via des sites généraux comme Vivastreet. Laurent Mélito

Portrait de Anonyme Mélito Laurent23.10.2011

Deux erreurs se sont glissées dans mon propos. Elles n'ont pas d'implication sur le fond mais elles nécessitent d'être rectifiées :
- le site Escort.fr n'est pas domicilié aux Etats-Unis mais en Suisse;
- ce n'est pas le site Niamodel qui est domicilié dans le Delaware mais Escort Rdv.
Laurent Mélito

Portrait de Anonyme nadine favreau22.10.2011

Sites d'escorts: vous dîtes toujours "elles"; N'y a t-il que des filles?
Merci

Portrait de Anonyme isis22.10.2011

je pensais qu'il existait des "escort girls" se limitant à l'accompagnement d'hommes oour des dîners ou soirées, sans aller jusqu'à la prestation sexuelle. Confirmez vous ou infirmez vous?

Portrait de Anonyme Paul22.10.2011

Un des vrais génie de l'informatique.(Turing, Von neumann, Knuth, Kenneth Thompson, etc)
L'esprit et la philosophie (celle dite "Unix") de Dennis Ritchie a vraiment permis l'informatique personnelle par la démocratisation de la programmation par le langage C. C'est grace à lui que des millions de développeurs, roboticiens, généticiens, physiciens, hobbyistes, bidouilleurs ont pu avancer. Cet esprit c'est un peu celui de ce dicton:

"Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour. Si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours." => la révolution digitale que nous vivons.

Pour le parallèle impossible à ne pas faire avec Jobs, souligné par Tristan Nitot sur son blog, à l'aide des déclaration de Wozniak (l'autre fondateur Apple), ou il parle des premiers Apple (les ordinateurs), avec lesquels il donnait toute la documentation technique et les infos, "je distribuais les schémas de l'Apple I, sans copyright ni rien [...] je ne pense pas qu'Apple laisserait [aujourd'hui] sortir un truc avec autant d'informations" ( http://standblog.org/blog/post/2011/10/13/Jobs-vu-par-Wozniak ), dans l'esprit de Dennis et d'autres pionniers de l'informatique. A rapprocher du corollaire du dicton précédent :

"Si tu vends tes poissons à un homme, surtout ne lui apprends pas à pécher, voire interdit la pêche ou la vente de poissons par d'autre." => guerre des brevets, abus de monopoles, drm, canaux de distribution contrôlé, etc. Tout ce qui freine la révolution digitale.