retour en haut de page
Planète terre

Planète terre | 13-14

Syndiquer le contenu par Sylvain Kahn Le site de l'émission
Emission Planète terre

le mercredi de 14h à 14h55

Ecoutez l'émission 54 minutes

Les villes géantes vampirisent-elles la planète ? 7

18.06.2014 - 14:00 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Les Nations-Unies définissent les "megacities" comme étant des villes géantes de plus de 10 millions d'habitants. Ces megapoles présentent des spécificités précises en terme de développement urbain, d'architecture, d'environnement et de gestion.  Celles-ci modèlent elles l'ensemble du monde?

 

Shangaï © Wikicommons

 

Santiago du chili © Wikicommons

 

Mumbai © Wikicommons

 

Invité(s) :
Denise Pumain, géographe, Professeur à Université Paris 1
Dominique Lorrain, directeur de recherche au CNRS

Thème(s) : Sciences| Géographie| Ville| mégalopole| mégapole

7 commentaires

Portrait de Anonyme Docmarins19.06.2014

Merci pout cette belle émission.
Une remarque toutefois, nos experts ne marquent pas suffisamment la différence entre ville moyenne, grande ville et mégapole. Il y a là une tendance générale qui attribut à l'urbain tout un tas de défauts et de qualités sans faire de différence en termes démographiques, bien que le style et la qualité de vie ne soient pas les mêmes. En France, beaucoup de VM continuent de croître. Le problème est que les politiques favorisent ces temps-ci la concentration, notamment des moyens publiques, en direction des grandes villes françaises et donc au détriment des autres.

Portrait de Anonyme Phil19.06.2014

" Imaginez la surface qu'occuperait l'urbanisation de Shanghai si ses habitants ne vivaient pas majoritairement dans des tours "

Je suis très amateur de tours (enfin dépend lesquelles) mais il faut avoir en tête que les tours ne sont pas toujours synonyme de densité absolue !!

Paris intramuros (5-6 étages continu) est une des configuration les plus denses du monde.

Portrait de Anonyme Graeme18.06.2014

Voici un lien vers le palmarès des populations des plus grandes métropoles du monde http://www.populationdata.net/index2.php?option=palmares&rid=4&nom=grand...
Avec une carte aussi http://www.populationdata.net/indexcarte.php?option=palmares&lid=4&nom=g...
De quoi enrichir le débat.

Portrait de Anonyme Graeme18.06.2014

Merci M. Kahn ;)
J'ai écouté avec beaucoup d'attention l'émission, passionnante pour toutes celles et ceux qui veulent en savoir plus sur ce phénomène que nous vivons presque tous et dont nous avons souvent du mal à nous rendre compte.
Concernant l'avenir de nos grandes villes, 'entrevois personnellement une occidentalisation excessive des villes, avec un étalement, comme le disait l'un de vos invités, à la mesure des « métriques » en jeu : au lieu de millions de personnes, on assiste à des dizaines de millions de personnes qui s'agglomèrent en quelques dizaines d'années (contre plusieurs siècles auparavant). On devrait donc voir des villes toujours plus grandes, larges, sans frontières ou presque avec les campagnes environnantes. Par exemple Shanghaï, dont il est difficile de voir la fin même quand on prend le tgv local (comme je l'ai fait récemment) pendant 1h à +300km/h pour rejoindre Wuxi par exemple.
La ville ne s'arrêtera plus et la densité augmentera jusque très loin dans les campagnes.
Aux Etats-Unis, le survol des territoires des très grandes villes nous apprend que déjà, il n'y a presque plus d'espace franchement sauvage et « libre » du sud du Maine jusqu'à la Floride. On ne s'en rend pas compte en voiture, mais sur une image satellite...
L'avenir du monde se dirige vers plusieurs villes globales ggantesques qui ne pourront plus être considérées comme des villes avec un centre à proprement parler. Tout un débat ;)

Portrait de Sylvain Kahn Sylvain Kahn18.06.2014

Certes, mais : dans l'ensemble, et pour schématiser, c'est soit l'étalement urbain et des densités urbaines relativement faibles, soit des densités urbaines élevées et peu d'étalement. Je sais que c'est contre-intuitif mais : Shanghai est une ville certes fort étendue, mais peu étalée. Imaginez la surface qu'occuperait l'urbanisation de Shanghai si ses habitants ne vivaient pas majoritairement dans des tours (voir le diaporama). Bien à vous,

Portrait de Sylvain Kahn Sylvain Kahn18.06.2014

Merci d'avoir posté ces liens ici. De mon côté, je les ai posté hier soir sur les réseaux sociaux pour qu'ils puissent être utilisés par les auditeurs avant l'émission. Bien à vous, SK

Portrait de Anonyme Kercoz18.06.2014

Merci de soulever ce sujet.
Un point peu envisagé:
La dynamique globalisante et l' urbanisation collatérale n' a pu être boostée que par l' énergie gratuite.
Il suffit d' être conscient de la fin de cette abondance,du fait que 80% du prix du NPK ( engrais incontournable) est en gaz...etc, pour en tirer la conclusion que l' urbanité est une impasse.
L'évolution économique liée à la contrainte énergétique va recentrer les productions sur les biens essentiels. Les "villes" ne produisent justement que du "non essentiel". Quelle raison justifierait l' empilement d' individus improductifs à subvenir?
De plus les anciennes ceintures vertes alimentaires des villes ont été bétonnées et les lieux de production s'éloignant le surcout énergétique cumulera avec ceux de la production qui ne peut que s'emballer.
Jancovici image tres bien l'impact énergétique en disant qu' on va passer de 150 esclaves ( KW /individu) à 50 ou 30 .
Le modèle sécurisant me semble celui d' une auto-production partielle similaire a celui des années 30/50 .
Seuls les modèles morcelés sont stables ( Prigogine). Le gain de productivité est un leurre. il tue l' humanité en rendant la société fragile.

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.