retour en haut de page
 Rue des écoles

Rue des écoles | 11-12

Syndiquer le contenu par Louise Tourret Le site de l'émission
Emission  Rue des écoles

le mercredi de 15h à 16h

Ecoutez l'émission 59 minutes

L'école telle qu’ils la rêvent (A.Bentolila, N.Geneix) / L’innovation en éducation hier et aujourd’hui. 1

18.01.2012 - 15:00 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

1ère partie : L’école telle qu’ils la rêvent.

- Alain Bentolila, Professeur de linguistique à l'université Paris-Descartes, conseiller scientifique de l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme.

"Au tableau, monsieur le Président : pour une école de la République" 2012 chez Odile jacob

- Nicole Geneix, ex-secrétaire générale du Snuipp (Syndicat national unitaire des instituteurs Professeurs des écoles et des Professeurs d’Enseignement Général de Collège, affilié à la FSU (Fédération Syndicale Unitaire)).

«Et si on aimait enfin l’école» éd. Les petits matins 2012, co-écrit avec Philippe Frémeaux

 

2ème partie : L’innovation en éducation hier et aujourd’hui

Olivier Rey, ingénieur de recherche à l’institut français de l’éducation (ENS Lyon)

Dossier : "Vers une éducation plus innovante et créative". De Olivier Rey et Annie Feyfant (2012).

 

Carte blanche à Benoît Falaize

"L'école idéale, Freinet, et débats contemporains"

L'afev (Association de le Fondation Etudiante de la Ville)

 

Musique : 

"Les amis" interprétée par Aldebert

 

 

Invité(s) :
Alain Bentolila, professeur de linguistique à l'université Paris-V-Descartes
Nicole Geneix
Benoît Falaize

Thème(s) : Information| Education

1 commentaire

Portrait de Anonyme markorel18.01.2012

bonjour,

Le système décrit dans la chronique en fin d'émission me fait penser précisément à ce que vivent mes enfants à l'école Steiner en Belgique (Flandres). Absence de notes, respect des rythmes de l'enfant, valorisation du travail de chacun, encouragements... Les enfants jusqu'à 12 ans jouent et apprennent dans un environnement très positif, qui s'appuie plus sur le pouvoir de l'image et du sentiment que sur celui du pur intellect (qui n'est pas non plus négligé). L'apprentissage de la lecture y est par exemple beaucoup plus long que dans les écoles classique, mais, il me semble, très bien intégré.
Paradoxalement les élèves surdoués s'y trouvent aussi fort bien, de même que certains enfants autistes. Mon expérience est que les enfants qui ont fait leur scolarité dans la pédagogie Steiner sont très épanouis, et ont une pensée très libre et autonome. La valeur artistique y est aussi placée très haut.
Voilà, il me semble que c'est un système qui donne beaucoup d'espoir, un bon sujet d'émission, non?.

marc-aurèle