retour en haut de page
 Science publique
Emission Science publique

le vendredi de 14h à 14h55

Ecoutez l'émission 54 minutes

La cigarette électronique permet-elle d'arrêter de fumer sans risque? 43

03.01.2014 - 14:00 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecturevideo

Electronic cigarette smoking Michael Dorausch © via Flickr CC

Le vendredi 20 décembre 2013, date à laquelle nous avons enregistré cette émission, est tombé la nouvelle : New York vient d’interdire le vapotage dans les lieux publics. Les arguments utilisés ressemblent beaucoup à ceux que le gouvernement français a déjà lui-même évoqués : vapoter laisserait entendre que fumer n’est pas dangereux. L’Europe, de son coté, cherche désespérément à règlementer un produit qui s’est développé quasi-spontanément  prenant à contre-pied fabricants de cigarettes, buralistes et... législateurs. « Vapoter n’est pas fumer !», scandent ses défenseurs. « Vapoter incite à fumer », répliquent ses adversaires. En ce début de l’année 2014, le moment des bonnes résolutions, dont celle d’arrêter de fumer, Science publique vous propose de faire le point sur l’un des dossiers sanitaire, sociologique et politique les plus passionnants de ces dernières années.

De quoi s’agit-il ? De l’invention d’un pharmacien chinois, Hon Lik, datée de 2003. Moins de dix ans plus tard, en mai 2012, quatre millions d’européens utilisaient la cigarette électronique dont 500 000 en France. Avec une progression d’environ 15% par mois, ce chiffre aurait atteint 1,5 million d’utilisateurs en France en août 2013, selon une enquête publiée par le site lemondedutabac.com. Résultat : la consommation de tabac a chuté de 9% au premier semestre 2013 par rapport au premier semestre 2012 après une baisse de près de 5% en 2012. Des résultats qui devraient réjouir tous ceux qui dénoncent, depuis des années et, en particulier, depuis la loi Evin de 1991, les méfaits du tabac qui tue 73 000 personnes par an en France, soit 200 par jour. A moins que la cigarette électronique ne soit similaire ou pire que le tabac...

- Comment fonctionne ce substitut au tabac ?

- Quels sont les risques sanitaires connus associés au vapotage actif et passif ?

- La nicotine présente dans les liquides utilisés par les vapoteurs est-elle dangereuse ?

- Quelle est la différence entre cigarette électronique et les autres traitements d’aide à l’arrêt du tabac comme les patches ou les chewing-gums dont les ventes ont baissé de 4,9% en 2013 et faut-il considérer la cigarette électronique comme un médicament ?

- Une interdiction de vapoter dans l’espace public en France est-elle justifiée ?

Vidéo: 

 

Invité(s) :
Jean-Yves Nau, journaliste et docteur en médecine, ancien instituteur, Jean-Yves Nau a été en charge de la rubrique médecine du Monde de 1980 à 2009. Il tient le blog Journalisme et santé publique sur le site de l'Ecole des hautes études en santé publique (EHESP).
Philippe Presles, auteur de "La cigarette électronique : Enfin la méthode pour arrêter de fumer facilement" chez Versilio
Jean-François Etter, politologue et professeur de santé publique a la faculté de médecine de Genève. Spécialiste de la dépendance et de la prévention du tabagisme. auteur de "La Vérité sur la cigarette électronique" chez Fayard
Anne Borgne, chef du service d'addictologie du groupe hospitalier des hôpitaux universitaires de la Seine Saint Denis, Présidente du Respadd ( Réseau des établissements de santé pour la prévention des addictions).

Thème(s) : Sciences| Innovation| Médecine| Société| cigarette| Cigarette électronique

Lien(s)

Rapport et avis d'experts sur la cigarette électronique Rapport de l'Office français de prévention du tabagisme remis au ministère de la Santé le 31 mai 2013

43 commentaires

Portrait de Anonyme nicolas22.04.2014

L'e-cigarette d'après mon expérience, et pour de nombreuses connaissances dans mon cercle d'ami un excellent moyen de stopper rapidement la cigarette tabac. Les débuts ont étés un peu intimidant, mais avec de bons conseils on arrive vite a trouver un plaisir égal a la cigarette classique en vapotant. Du matériel de qualité est indispensable pour que cette expérience soit agréable.

Portrait de Anonyme Anonyme17.04.2014

J'ai fumé près de 15 ans et j'avais beaucoup de mal à me défaire de la gestuelle, de ce côté convivial et de détente. La e-cigarette est pour moi une solution idéale car je ne me sens pas du tout privée. Ca été pour moi la seule méthode qui m'a aidé à arrêter le tabac. Je me procure mes e-liquides et mon matériel sur http://www.neovapo.com, je vapotais principalement au départ des goûts tabac et puis petit à petit je me mets à d'autres saveurs gourmandes, c'est là que je me dis que je suis sur la bonne voie et que je ne suis pas prêt de retoucher à une vraie cigarette.

Portrait de Anonyme Viale07.04.2014

Bonjour,
Je viens de tomber sur cet article, je souhaite donc faire part de mon expérience.
Je fume depuis plusieurs années, environ un paquet par jour (mais pas plus). J'ai beaucoup entendu parlé de la cigarette électronique et j'ai décidé de la tester il y a 5 mois, afin de réduire ma consommation et de faire des économies. J'achète à présent 1 paquet pour 1 à 2 semaines, tout en vapotant à côté. L'expérience est donc très positive pour moi.

J'ai pu trouvé le goût et la cigarette électronique qui me correspondaient grâce à de nombreux conseils donnés par "Demain j'arrête..." situé dans le 9ème. En effet, les vendeurs sont très à l'écoute et nous conseillent. De plus, si il y a le moindre problème, ils sont très disponibles pour le régler, je vous le conseille donc!

Portrait de Anonyme Lily5905.04.2014

Je viens d essayer la cigarette electronique avec 16mg de nicotine, je vapote mais j ai toujours envie de fumer ma cigarette, Ma cigarette est achetee au Canada dans un bureau tabac. Tout ceux qui l ont adoptee ont quitte la cigarette traditionnelle mais pas moi, je me demande si vraiment y a de la nicotine dans mon liquide.

Portrait de Anonyme Martino28.03.2014

Désormais, certaines mutuelles remboursent jusqu'à 150 euros par an aux fumeurs qui veulent abandonner les "tueuses". Ce n'est très certainement pas par générosité mais parce que l'économie en santé publique procurée par la e-cig est considérable.
Il est fort à parier que les géants du tabac vont exploiter la manne et proposer à la clientèle, des nouveaux "parfums" pour e-clopes identiques à leurs tueuses.
Merci aux inventeurs chinois d'avoir mis le brevet dans le domaine public.
Il reste à faire la même chose avec le moteur à eau ! ;)

Portrait de Anonyme Vaponetta12.02.2014

Bonjour à tous j'ai fumé pendant 20 ans plus d'un paquet par jour et depuis 3 ans je vapote !!!
J'ai à ce titre voulu partager l'efficacité de mon expérience avec la cigarette électronique et je vous invite à découvrir la boutique en ligne sur vaponetta.com
Pour vapoter de plaisir...

Portrait de Anonyme Pixi30.01.2014

Encadrer, réguler, réglementer, contrôler… et nous foutre la paix, c'est envisageable. Cette infantilisation systématique est devenue insupportable. La santé de tous ? Mais penser que nous puissions y croire est une insulte. Depuis quand les hommes et femmes politiques président aux intérêt des citoyens dans cette Europe ? Industrie du médicament et du tabac marchent mains dans la mains, nos politiques déjeunent, se comprometent avec ces acteurs de l'économique du mal. La cigarette électronique est une révolution. Tenter de la contrôler n'aura pour effet que de la transposer dans d'autres actions. J'en serais !

Portrait de Anonyme Tube23.01.2014

Peut on savoir quel est le site "edus.fr" qui est sité dans le débat sur la communinauté analysant la qualité des produits ? Merci

Portrait de Anonyme Faz31.01.2014

Bonjour,

Le site dont il est question me semble être : http://www.aiduce.fr/

En complément je citerai aussi un autre site de référence : http://www.forum-ecigarette.com/forum.html

Réponse tardive mais je l’espère utile à certains.

Portrait de Anonyme Tristan13.01.2014

Bonjour.

J'ai commence la cigarette a 17 ans. J'ai toujours peu fume, disons 3-5 cigarettes par jours, souvent aucune pendant le week-end. De ce fait je ne me suis jamais senti dependant vis-a-vis de la nicotine. En revanche je suis totalement dependant du rituel de la cigarette, le geste associe, jouer avec la fumee, la relaxation induite par une pause clope...
Certains intervenants l'ont mentionne, mais pas assez a mon avis, c'est bien cet aspect la qui empeche tant de gens d'arreter de fumer. Si la nicotine entraine une dependance physiologique (renforcement negatif), celle-ci s'estompe en quelques jours, tandis que la dependance psychologique (renforcement positif, medie par les circuits neuronaux de la recompense) reste presente des annees apres l'arret de la pratique.

L'apparition d'une solution de remplacement, permettant au fumeur de retrouver tous les aspects comportementaux de la consommation de tabac, en en supprimant l'aspect detrimentiel sur la sante est une aubaine que seul un aveuglement fanatique ou un conflit d'interet peut empecher de reconnaitre.

J'ai saute le pas vers le vapotage le jour meme de votre emission. C'est donc grace a vous que j'ai arrete de fumer du tabac, sans pour autant modifier un comportement qui, consciemment, ne m'apportait que du plaisir.

Il reste cependant a esperer que les vapoteurs sauront adopter un comportement respectueux vis-a-vis de leur entourage, ou du moins comprehensif : les effets nocifs du tabac et du tabagisme passif sont encore bien sur tres vivement ressentis dans notre societe, il est donc normal qu'il y ait une defiance envers la cigarette electronique. Il convient donc pour le vapoteur de s'assurer de l'accord de son entourage lorsqu'il s'adonne a sa pratique dans un lieu public, pendant les beaux jours il n'est pas aberrant d'avoir le reflexe de vapoter en exterieur et il faut bien ne pas hesiter a entamer le dialogue avec ceux qui ignoreraient les aspect sanitaires du vapotage.

Pour terminer, je signalerai un autre aspect de l'e-cig qui n'a pas ete mentionne, c'est l'absence du risque d'incendie (pourvu bien sur que les batteries soient de bonne qualite). On peut desormais vapoter au lit, vapoter dans sa voiture, vapoter pendant que l'on fait le plein de sa voiture, sans risque de finir (au mieux) au service des grands brules.

cordialement,
Tristan.

p.s. desole pour l'absence d'accentuation, j'ecris depuis un clavier qwerty.

Portrait de Anonyme gersen13.01.2014

Je fume depuis mes 19 ans, j'en ai aujourd'hui 37 soit 18 ans de tabagisme (et je ne fumais pas que du tabac ;) )
Je suis passé à la cigarette électronique ce mois ci et je ne touche plus a une clope (ou un bedo) depuis, j'ai tellement accroché que je n'en ressens plus l'envie.
L'aspect psychologique est le critère le + important je pense et comme dit le monsieur dans la vidéo, on garde vraiment la sensation de fumer, sans les inconvénients.
Pour ceux qui hésiterait, sachez que rien n'est pire que la cigarette et que même si vous n'êtes pas dans les 50% qui en meurent, vous aurez forcément des problèmes de santé liés au tabac (amputations, insuffisance respiratoire, avc, j'en passe et des meilleures...).
En tout cas pour moi c'est certain, je ne toucherai plus au tabac de ma vie, j'ai enfin trouvé un moyen efficace d'arrêter :)

Portrait de Anonyme Anonyme09.02.2014

euh de ce qui est de l' utilisation de quelconque apareil électronique dans une pompe essence reste a etudier serieusement, à moins qu' il réponse aux normes adr , c' est a dire isolé completement de toute vapeur d' essence, on peut faire sauter une pompe essence avec la touche d' un portable , regardes plutot ici : http://www.youtube.com/watch?v=wZgfg8hcR8k

Portrait de Anonyme diboues10.01.2014

Excellente émission, excellent plateau, merci à tous...

Portrait de Anonyme Louise LM08.01.2014

J'ajouterai un témoignage à tous ceux qui félicitent France Culture pour cette émission de santé publique: je suis une victime de la campagne contre la cigarette électronique.J'avais commencé à remplacer mes cigarettes par l'e-cigarette. Résultats sur deux ou trois mois : consommation et dépenses en chute libre. Et puis, quand j'ai constaté que certaines personnes commençaient à vouloir m'interdire de vapoter à coté d'eux, l'e-cigarette a perdu pour moi son avantage majeur, et je suis revenue à la cigarette traditionnelle.
Je vais essayer de revenir maintenant à la cigarette électronique avec vos conseils, et le premier qui me fait une remarque aura droit au lien vers votre émission !

Portrait de Anonyme JLD07.01.2014

Belle présentation ouverte, mais peut être pas assez contradictoire. On va dire que c'est plutôt bon pour la e-cigarette. Je m'occupe de coordonner un réseau d'aide à l'arrêt et la majorité des gens impliqués dans cette aide sont en faveur. Quelques explications: même si il existe nombre d'influences pour rentrer dans le tabagisme, on peut dire que le fumeur s'insinue seul dans cette addiction. Seul, le changement de norme au niveau de la société, l'entretien motivationnel sont capables d'être des objectifs préventifs et curatifs. Pour autant le fumeur qui recherche dans une maitrise ambivalente une certaine autonomie, se trouve encouragé de manière assez naturelle pour initier un arrêt personnel, par l'intermédiaire de cette nouvelle présentation, ce nouveau produit. Dans nos études de médecine, même si la faculté a mis du temps à nous enseigner les bienfaits de la prévention en matière de tabacologie, le seul argument convaincant face à un mésusage d'une substance reposait sur sa nocivité sur la santé. A ce jour AUCUNE NOCIVITE pour e-cigarette, donc toute liberté à consommer ( c'est simple), toutefois ce produit n'appartient pas à la pharmacopée , le médecin ne le prescrit donc pas.. cela tombe bien c'est le fumeur qui maîtrise ses prises, c'est ce qu'il recherchait, s'en sortir tout seul! Toute initiative qui vient conforter une tentative de changement de cap doit être encouragée, au corps médical à faire la part des choses en laissant le fumeur, patient maître de son changement de comportement en l'accompagnant( c'est peut être plus subtil)
Une fois de PLUS BRAVO FRANCE CULTURE

Portrait de Anonyme AIRisSWEET06.01.2014

Enfin une émission non seulement positive (il était temps !), mais aussi éclairée, intelligente, et qui remets beaucoup de points (et d'acteurs !) à leur juste place... la pointure des intervenants, les fondements de leur discours(basé sur une connaissance approfondie de la cigarette électronique) et la logique simple et implacable de nombre de leurs arguments ne peuvent laisser planer aucun doute sur la nécessité d'ouverture sur ce produit !

Un grand merci pour cette émission !

Portrait de Anonyme isa05.01.2014

Merci infiniment pour cette émission que je vais transférer à un maximum de mes amis. C'est effectivement un phénomène tout à fait spectaculaire et passionnant, qui prouve que des comportements apparemment très ancrés peuvent être modifiés sans contrainte.
Le seul risque est effectivement de commencer avec des mauvais produits, gras, pas assez dosés, avec de mauvais goûts (et c'est vrai, plutot vendus par des buralistes mal (in)formés) , ou de 'craquer" un week end ou par suite de panne de batterie. Mais la 'vraie' cigarette est devenue si repoussante que ce n'est même pas un vrai problème.
Pour l’anonyme qui nous soupçonne d'être "payés" par les fabricants de ecig, c'est un exemple caricatural du type qui se croit malin et mieux informé que tout le monde,voire à tendance complotiste, mais qui se fourvoie totalement, en l’occurrence.

Portrait de Copycontrol Copycontrol06.01.2014

Et toujours au Captain Jack, isa ?

Portrait de Anonyme mauritanien05.01.2014

je suis entièrement en accord avec cette émission et sa diffusion et si seulement il était possible d'entendre et de voir plus souvent des messages comme celui ci Philipe Moris et Britsh Américan Tobacco pourraient être obligé de chercher d'autre moyens de pression. Merci également à AIDUCE de nous aider dans ce débat de société pour la santé des français. Merci également à France Culture d'oser faire cette diffusion et de l'élargir au net.
Eric

Portrait de Anonyme atacina04.01.2014

Bonjour, je suis chirurgien dentiste depuis 35 ans très impliqué dans la lutte contre les effets dramatiques de la conso du tabac à long terme(perso non fumeur sans mérite)et je dois dire que mes résultats sur mes campagnes étaient très très faibles. Depuis que la CE est présente chez bon nombre de mes patients je suis stupéfait des résultats sur la chute de conso de tabac et les arrêts complets de certains fumeurs inconditionnels. Est-ce dû à l'effet de nouveauté et une rupture avec une forme habituelle de conso qui va passer dans le temps, ou à la fonction efficace à long terme de la EC je ne sais pas , mais les résultats que j'observe actuellement m'étonnent. je ne suis bien sur qu'un observateur très ponctuel

Portrait de Anonyme patdu4905.01.2014

Bonjour, au niveau dentaire, vapoteur depuis 17 mois, je constate une diminution surprenante de l'entartrage !
Le propylène glycol, aux propriétés antibactériennes, contenu dans les e-liquide, doit probablement jouer un rôle majeur dans ce constat ?!

Portrait de Copycontrol Copycontrol04.01.2014

Merci à Jean-Yves Nau pour avoir précisé l'implication énorme des groupes de pression de l'industrie du tabac dans la mise en place d'une législation contre la cigarette électronique.

C'est même probablement le seul point digne de débat tant il est évident que sur le plan sanitaire, la cigarette électronique ne présente que des avantages, comme les 4 intervenants l'ont constamment souligné au cours de cette émission avec des arguments qui méritent d'être répétés de toute urgence aux oreilles de nos décideurs politiques.

Bravo pour ce programme M. Alberganti.

Portrait de Anonyme romain04.01.2014

salut a tous. premierement un grand bravo pour ce reportage!
j'ai 28 ans, j'ai commencé a fumer a 14 ans, en moyenne 1 paquet par jour.
il y a 8 mois, avec un ami on s'est lancés dans l'aventure.
depuis ce jour je ne refume plus de clope, mon ami lui a replongé un oment mais il est finalement revenu sur l'electronique.
le probleme c'est qu'il achhetais ses liquides dans un tabac donc il avait des liquides vraiment degueulasses et ca lui a pas donné envie de rester . apres que je lui ai fait gouter de vrais bons liquides (halo et green vapes entre autres) il ne lache plus son ecig.
j'ai coommenncé sur un kit ego-t + stardust, je suis ensuite passé sur une batterie VV et maintennant je suis sur un mod. j'ai acheté enormement de matos et ca me revient toujours moins cher que la clope, je pue plus du goulot et j'arrive a courrir sans cracher mes poumons au bout de 3 minutes.
que du bon pour ma part mais j'ai toujours eu du bon maatos et des bon liquides et a mon avis c'est ca qui fait la difference

Portrait de ivanpierre ivanpierre04.01.2014

Une première, merci...

Je finissais par croire que les médias était incapables de pouvoir enfin avoir un discours censé...

Comme disait Anne Borgne, heureusement que la communauté des vapoteurs essaie de faire remonter l'information que les services publics et les politiques ignorent (c'est même pas qu'ils feignent)...

Un grand merci pour ce baume au cœur...

Portrait de Anonyme subreptice1303.01.2014

Merci pour cette émission la première tous medias confondus à dire la vérité sur la cigarette électronique. Dans mon cas fumant 60 gauloises sans filtre par jour je n'ai jamais voulu arrêter la cigarette acceptant le risque d'être dans les 50% qui en mourraient. J'ai essayé sans succès la cigarette électronique jetable des bars-tabac quand enfin je suis tombé sur un forum d'utilisateurs qui m'a conseillé d'aller dans un magasin spécialisé. 2 jours après j'éteignais ce qui fut ma dernière cigarette (c'était il y a 15 mois). PAr contre étant devenu un "geek" me jetant sur toutes les sortes de liquides et de matériels je dépense encore davantage que quand je fumais
Espérons que l'Europe ne cédera pas aux lobbys tant cigaretiers que pharmaceutiques qui font tout pour corrompre les décideurs européens et que la liberté de se procurer ce qui nous convient qui m'a sauvé continuera.
Ah si au lieu d'interdire la publicité pour la cigarette électronique l'Europe y consacrait plutôt un budget ! là je pourrais croire qu'elle s'intéresse à la santé des gens et qu'elle n'est pas vénale

Portrait de Anonyme ener03.01.2014

La cigarette électronique permet elle d'arrêter de fumer sans risques ?
Si on n'est pas né avec une cigarette dans la bouche,un jour on est donc bien devenu fumeur! Comment est ce arrivé, sinon par une identification à un modèle et ou une image et une dépendance au produit.
Je suis un homme de 64 ans,quand j'ai arrêté de fumer vers 35ans, ma motivation n'était que mon honnêteté de ce regard sur moi même :ça fait du mal, mon teint s'est terni, mon alène désagréable, une toux permanente ,je ne parle pas du budget (2 paquets par jour )
Une fois ce regard de la bonne foi accepté ,j'ai essayé divers formes:
Ne pas commencer trop tôt le matin,baisser la quantité, trouver un substituts les bonbons chingums,la pipe. Ect, rien ne marchait
le problème est bien que chaque substitut vous renvoit dans la figure cette danée cigarette,dont ne rompt pas le lien avec elle.
J'ai donc changé de méthode me préparer psychologiquement : je vais arrêter totalement ,quand je serai prêt et je me fixe cet objectif sans date.
Donc pas de substitut, se conditionner, sauter sur la période sereine ( problèmes familiaux, travail, financiers...) et avant les vacances , un matin: c'est le jour.... ça a marché 8mois. Je me suis laissé faire dans une soirée festive avec quelques verres.
Fort de cette démarche je me suis ré positionné et ça a fonctionné. Je dois avouer replonger un an plus tard avec des cigarettes blondes menthe. J'ai repris ma conviction et depuis 25 ans je ne fume plus....je compte bien que ça dure: jeune veux plus toucher.
Je m'en porte beaucoup mieux et n'ai même pas grossi ...

Je suis convaincu que la cigarette électronique n'apporte rien, elle déplace le problème et demain elle sera le nouveau problème.
Pour moi le vais débat est le suivant:

L'hypocrisie est trop forte :
Qui saura dire et chiffrer les intérêts financiers des industriels (leurs marges),des circuits de distribution, de l'état (par la collecte de l'impôt),des laboratoires (par leur vente de médicaments...)
Les chiffres existent, on se garde bien de traiter la pression de ces lobbies qui vont dans le même sens... L'assymetrie des pressions est évidente.
Ainsi on nous fait croire à un discours de technitiens ou médical. C'était le débat, j'en aurai préféré un autre!

Portrait de Anonyme Anonyme03.01.2014

Vous dites :

Je suis convaincu que la cigarette électronique n'apporte rien, elle déplace le problème et demain elle sera le nouveau problème.

Fin de citation

Je pense que vous n'avez pas très bien compris l'intérêt même de la cigarette électronique : déplacer le problème sans en créer de nouveau ;-)

Remplacer la combustion par la vaporisation élimine goudrons, CO et tout ce qui fait le drame du tabac fumé !

Alors vous pouvez imaginer le pire avec les quelques produits aux noms barbares présents dans la cigarette électronique mais sachez que vous en manger sans doute tous les jours.

Portrait de Anonyme Laurence L.03.01.2014

Ouf ! Ça change de la désinformation et de la manipulation scandaleuses qui ont eu cours jusqu'à il y a peu !
Vapoteuse "avertie" moi-même depuis plusieurs mois, je n'ai pu que constater les bénéfices sur ma santé.
Comme tant d'autres, je n'utilise pas n'importe quoi les yeux fermés et je suis convaincue du peu ou prou de nocivité de la cigarette électronique : je fabrique moi-même mes liquides, je sais ce qu'il y a dedans (pareil pour la cuisine !). Quand à ceux qui sont en vente, ils sont souvent de bonne qualité, même si un encadrement comme pour tous les produits de consommation courante serait le bienvenu.
Votre émission a bien fait ressortir et démonté les faux prétextes utilisés par ceux qui nous gouvernent (?) pour en empêcher la propagation, alors qu'il s'agit d'un enjeu de santé publique et de la préservation de nos libertés.

Portrait de Anonyme Anonyme06.01.2014

Bonjour,

Tu les fabriques comment tes produits ?

Portrait de Anonyme MASURE Michel03.01.2014

Enfin une émission vraie, avec des gens qui se sont intéressés à la cigarette électronique, et n'ont pu arriver qu'à la conclusion .... c'est une révolution contre la lutte contre le tabac....Merci à eux ....
Merci aussi à AIDUCE, cette association indépendante qui se bat pour contrecarrer les manœuvres des industries du tabac et du médicament.
Merci enfin à France Culture pour oser dire des vérités ...

Portrait de Anonyme mauritanien05.01.2014

Bonsoir Michel,
je suis entièrement en accord avec toi et si seulement il était possible d'entendre et de voir plus souvent des messages comme celui ci Philipe Moris et Britsh Américan Tobacco pourraient être obligé de chercher d'autre moyens de pression. Merci également à AIDUCE de nous aider dans ce débat de société pour la santé des français.
Eric

Portrait de Anonyme kooper03.01.2014

J'étais un gros fumeur depuis 20 an, 30 à 40 cigarettes par jour, j'avais tout essayer pour arreter.
Pas convaincu de premier abord par la cigarette electronique, j'ai essayer à la demande de ma chère et tendre mais sans y croire du tout.
J'ai ainsi arreté de fumer du jour au lendemain sans la moindre volonté sur le coup, ça fait 9 mois et plus une seule cigarette de tabac depuis.

Que nos gouvernements ne nous interdissent pas et ne freinnent pas cette invention qui peut sauver des milliers de fumeurs.

Portrait de Anonyme MAILLEY 03.01.2014

Merci pour ce formidable éclairage sur le vapotage mais aussi la mauvaise foi de la puissance publique. Ne redouterait-elle pas que l'e.liquide devienne remboursable par la CPAM ?
Ce que personne ne demande.
Nous sommes un couple de "gros" fumeurs de pipe depuis un bon demi-siècle, nous sommes passés au vapotage depuis quatre mois et ne pouvons que nous en féliciter, voire encourager les fumeurs qui hésiteraient. En effet la gestuelle qui accompagne le tabac et bien souvent lui manque, est conservée; elle est une cause souvent méconnue des rechutes.
Si le souci de la santé est bien la cause que veut défendre la puissance publique elle aura à coeur de ne pas interdire ce mode de consommation de la nicotine, elle l'accompagnera autant que possible.
Mais est-ce bien sa motivation? Ou ne serait-ce pas les bénéfices énormes générés par l'industrie du tabac et l'ivresse du pouvoir dans cette autre addiction qu'est le pouvoir d'interdire ?

Portrait de Anonyme Anonyme03.01.2014

Euh vous avez été payés par des vendeurs de cigarettes électroniques ou quoi ??

Portrait de Anonyme CBFurax06.01.2014

Hé bien non, monsieur (ou madame) Anonyme.
Regardez le pédigrée des personnes présentes à ce débat.
D'ordinaire, dans les débats Radio ou TV, ne sont invités que les détracteurs de l'e-cig (pro ou anti tabac), ou alors le débat est orienté en leur faveur par des journalistes qui suivent les courants "bien pensants" ou les orientations gouvernementales ou politiques.
Ce coup-ci, l'émission a donné le champ libre à des ténors de la Santé Publique Européenne qui soutiennent la cigarette électronique pour ses bienfaits en dehors de tout conflit d'intérêt.
On peut dire que pour une fois, c'est allé au fond des choses, sans la pollution mal intentionnée et fallacieuse de nos ayatollahs anti ou pro tabac habituels pourris de conflits d'intérêts.

Portrait de Anonyme Laurence G.04.01.2014

Mais non, cher Anonyme. Les présentateurs de France Culture sont incorruptibles, et leurs émissions dénoncent souvent bien d’autres dysfonctionnements publics à travers analyses et discussions, même les vérités qui peuvent déranger.
D'ailleurs le marché de l'e-cig (vivement qu'on change son nom !) est bien trop petit encore et dispersé pour pouvoir se permettre les mêmes pressions financières que celles qu'utilisent les lobbies du tabac.

Merci pour cette émission qui nous emmène plus loin même que les simples bienfaits que je peux ressentir depuis deux ans de vapotage.

Portrait de Anonyme Mireille03.01.2014

Un immense merci à vous et à vos invités pour cette superbe émission.
Que ça fait du bien d'entendre enfin de l'information sensée et claire sur la cigarette électronique.

Portrait de Anonyme Hubert03.01.2014

Bravo pour cette mise au point, bien que non fumeur je trouve précieux qu'un débat éclairé permette à tout un chacun de se déterminer. Mes discussions avec ceux qui fument ne pourront qu'être plus profitables.

Portrait de Anonyme Lakonture03.01.2014

Merci !
Vous avez tout dit, bravo !

Portrait de Anonyme benny03.01.2014

MERCIIIIIIIII pour cette emission sans faute !!! ça fait du bien !!!!!

Portrait de Anonyme gernez03.01.2014

Bonjour
Merci pour votre excellente émission
Pour l'entourage tout vaut mieux que la fumée et l'haleine du fumeur
La bonne antipub contre le tabac fumé c'est : fumer pue.
La seule qualité de la cigarette c'est qu'elle est une preuve d'amour : pour embrasser un fumeur sur la bouche il faut être amoureux(se) sinon on n'y arrive pas

Portrait de Anonyme gilles03.01.2014

pas faux, je n'y avait pas pensé mais c'est clair que tu pue de la gueule avec la clope, je fume plus je vapotre

Portrait de Anonyme Anonyme03.01.2014

Un simple constat :
Je fumais depuis mes 17 ans, un paquet par jour, 22 ans de cigarettes....
J'ai essayé d'arrêter de fumer 3 fois, échec sur échec ...
Je restais donc fumeuse avec 50% de chance de mourir à cause de la cigarette.
Cela fait 8 mois que je vape et que je touche plus une seule cigarette.
Heureuse de cette solution, je trouve important de pouvoir accéder à toutes les formes de cigarettes électroniques, d'atomiseurs et de liquides.
Les boutiques spécialisées connaissent les produits et savent nous renseigner et vendent globalement du matériel de qualité (ce qui n'est pas le cas des bureaux de tabac...).
La performance du matériel et la qualité et diversité des liquides sont essentiels pour la réussite de cette expérience.

Voilà, juste un petit témoignage.

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.