retour en haut de page
Sur les docks

Sur les docks | 12-13

Syndiquer le contenu par Irène Omélianenko Le site de l'émission
Emission Sur les docks

du lundi au jeudi de 17h à 17h55

Ecoutez l'émission 54 minutes

Héritages (1/4) : - Berlin Memories 1 - « Sur les traces de Wilhelm Stuckart et de la solution finale » 4

15.04.2013 - 17:00 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Un documentaire de Pascale Fossat et Thomas Dutter

 

Mémorial de l'Holocauste © Mario Duhanic

Lore Kleiber, conservatrice de la villa Wannsee, explique comment la décision de la solution finale a été prise le 20 janvier 1942 en deux heures par quinze personnes.  On sait qu’ensuite tout le monde est parti de la villa sauf Reinhardt Heydrich et un de ses amis pour boire encore un verre de cognac.

Comment cela a t-il pu être possible ?

Christian Jasch, jeune juriste spécialisé dans les questions de terrorismes d’extrême droite en Allemagne, a consacré sa thèse à Wilhelm Stuckart, juriste comme lui, participant à la conférence de Wannsee et aussi rédacteur des lois raciales de Nüremberg, également  à l’origine des lois sur l’euthanasie. Il a d’ailleurs sacrifié son propre fils aîné handicapé dans ce programme. L’enfant avait deux ans.

Antisémite, de milieu modeste, originaire de Baden Baden, Wilhelm Stuckart  voulait réussir à Berlin ; le Troisième Reich lui en a donné l’occasion.

Nous faisons une promenade nocturne dans le Berlin de Wilhelm Stuckart : l’hôtel Adlon, où il venait se restaurer à la pause de midi et peut-être un jour aussi rencontrer les auteurs de l’attentat contre Hitler, la Wilhelm Strasse où il avait son bureau non loin de la chancellerie et du bunker de Hitler, Tiergarten ou T4, où il a donné la possibilité juridique d’euthanasier les malades mentaux, la kurfürstenstrasse où vivait son ami Eichman qui habitait exactement à la place de l’arrêt de bus où les enfants descendent maintenant pour se rendre à l’école.

Au milieu des 2700 stèles du mémorial de l’holocauste, Christian Jasch explique comment Wilhelm Stuckart a finalement fait très peu de prison mais est mort dans un accident mystérieux en 1953. 

Nous allons aussi à Schöneberg dans le sud de Berlin, où beaucoup de familles juives aisées habitaient pendant la guerre, à la rencontre de la belle-fille psychanalyste et des petits enfants étudiants de Wilhelm Stuckart. Rafael et Karline ont aujourd’hui 25 et 26 ans. Leur père, décédé, ne leur a jamais parlé du grand-père qu’ils connaissent presque uniquement par Internet. Ils écoutent attentivement  et sidérés, l’histoire racontée par Christian Jasch mais au fond préfèrent rester dans l’ignorance de ce grand-père « monstrueux » …

 

Avec :

Christian Jasch, juriste

Lore Kleiber, conservatrice de la villa Wannsee

Francine, Rafael et Karline Stuckart.

 

 

Production : Pascale Fossat

Réalisation : Thomas Dutter

Mxage : Manuel Couturier

 

 


Thème(s) : Information| 20e siècle| enfants de nazis| lois de Nuremberg| régime nazi| solution finale| Pascale Fossat

4 commentaires

Portrait de Anonyme Anonyme01.07.2013

Un programme très intéressant, Mr Jasch maîtrise ce sujet et réussit à aller à l'essentiel. Bravo!

Portrait de Anonyme Bidull19.04.2013

"Explique comment la décision de la solution finale a été prise le 20 janvier 1942 en deux heures par quinze personnes"

C'est donner aux participants conviés à cette conférence un pouvoir qu'ils n'avaient pas.
On (Heydrich) leur a demandé d'être acteurs et de mettre en œuvre leur savoir-faire, leur savoir-être et compagnie, pour reprendre les termes convenus d'aujourd'hui.
Il est suffisamment monstrueux qu'aucun ne se soit levé pour dire "non" pour ne pas en rajouter et en inventer.

Et comme il est dit par un intervenant de cette émission, c'était une réunion administrative, comme il en existe aujourd'hui et en existait hier.

Portrait de Anonyme daniel16.04.2013

passionnant, émouvant

Portrait de Anonyme sofia15.04.2013

Merci pour cette très bonne émission.
Je n'avais jamais entendu parler de ce Wilhelm Stuckart qui a pourtant été un personnage important de cette période.

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.