retour en haut de page
Tout feu, tout flamme

Tout feu, tout flamme de Jean Birnbaum

Syndiquer le contenu par Jean Birnbaum Le site de l'émission
Chronique Tout feu, tout flamme de Jean Birnbaum

le jeudi de 8h50 à 8h57

Ecoutez l'émission 7 minutes

Les meilleurs essais de l'année 2012 par Brice Couturier

27.12.2012 - 08:50 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Ce matin, après une brève présentation de son émission L'Hebdo des idées, Brice Couturier dresse sa liste des meilleurs essais de l'année écoulée :

- D'abord deux livres d'histoire impressionnants : "La Fin" de Ian Kershaw (le meilleur biographe d'Hitler), publié au Seuil, qui tente de répondre à la question : pourquoi l'Allemagne a continué une guerre manifestement perdue, au lieu de capituler,après la tentative d'attenta de von Stauffenberg, en juillet 1944 ? Pourquoi le régime nazi, de plus en plus mal supporté par la population, a-t-il tenu ? Et "Ghettostadt" de Gordon Horowitz (Calmann-Lévy), qui raconte l'édification, la persécution et l'agonie du ghetto de Lodz en Pologne. Parce qu'il interroge les causes du comportement immoral de son président du Judenrat, le trop fameux Mordechai Chaim Rumkowski, qui a collaboré avec les nazis à l'oeuvre d'extermination de la population placée sous sa responsabilité. Un roman avait été consacré à cette figure peu glorieuse, traduit l'an dernier en français : "Les dépossédés" écrit par un Suédois, Steve Sem-Sandberg (Robert Laffont). 

- Du côté des économistes, il y a d'abord le livre de Daniel Cohen, "Homo Economicus" (Albin Michel), le meilleur de l'année, qui constitue une véritable critique philosophique de la science économique elle-même et qui fait appel aux recherches les plus pointues en cours dans les domaines connexes à l'économie. Magistral. Deux économistes, plus proches de l'évènement et particulièrement prolofiques, m'ont passionné, cette année. L'excellent  Jean-Marc Daniel, qui dirige la revue Sociétal et est aussi un historien des théories économiques. Il vient de publier, chez Odile Jacob, "8 leçons d'histoire économique", qui comporte d'utiles leçons pour le présent : oublier Keynes !... Et Christian Saint Etienne, une espèce de Cassandre exaspéré par l'accumulation d'erreurs commises, selon lui, par nos dirigeants. Il vient de faire paraître "France état d'urgence" (Odile Jacob).  

- Chez les philosophes, j'ai été ébloui par l'érudition et l'intelligence de Michael Foessel. Son essai sur le catastrophisme contemporain, "Après la fin du monde" (Le Seuil), analysé dans la perspective plus globale de l'histoire de la rupture introduite par la modernité, est magistrale et très éclairante. Mais je recommande aussi "Du compromis et des compromis pourris" d'Avishai Margalit (Denoël) qui, entre la morale pratique et la théorie politique, essaie de définir à partir de quand les concessions faites à l'adversaire en vue de la paix, deviennent dangereux et moralement inacceptables.  

- Mais le livre qui m'a le plus passionné cette année et à la lecture duquel j'ai consacré mes vacances d'été, ce sont les deux tomes d'essais de Raymond Aron publiés en poche par les éditions Perrin (Tempus), sous le titre "Une histoire du XX° siècle". La guerre froide, les religions séculières, la décolonisation, tout y est analysé avec une intelligence sans équivalent. Et c'est une bonne manière de se replonger dans l'histoire du XX° siècle, qui a encore beaucoup à nous dire...

 

Parmi les "meilleurs livres de l'année", recommandés par les revues et magazines sérieux anglo-saxons, j'ai repéré ces titres qui me semblent témoigner des intérêts de nos voisins :

- "The Great Sea" par David Abulafia, qui passe pour la somme la plus impressionnante jamais consacrée à l'histoire de la Méditerranée, de la préhistoire à l'année dernière...

- Les Américains encensent "Time's Shadow" de Arnold Bauer, qui est une histoire du Kansas rural, des années 30 aux années 50 du XX° siècle. Un chef-d'oeuvre, paraît-il.

- Sur la crise du système politique américain, sur l'ingouvernabilité d'un système institutionnel où il devient de plus en plus difficile de dégager des prises de décision en cas d'opposition entre une partie du Congrès et le Président (situation actuelle), il semble que "It's Even Worts Thant It Looks" de Michael Grunwald, un spécialiste du Congrès, soit très éclairant. Sous-titre : "Comment le système constitutionnel américain est entré en collision avec le nouvel extrémisme politique".

- Toujours dans le domaine de l'inquiétude que leur avenir semble désormais inspirer aux Américains, "The Immigrant Exodus", sous-titré : "Pourquoi l'Amérique est en train de perdre la course globale à attirer le talent entrepreunarial". Si les cerveaux et les créateurs d'emplois nouveaux préfèrent l'Asie, l'Amérique est foutue...

- Anne Applebaum, historienne du Goulag, publie une histoire de la prise de contrôle de l'Europe de l'Est par les Soviétiques à partir de 1945, qui paraît impeccable, "Iron Curtain : The Crushing of Eastern Europe : 1944 - 1956".  

Sinon, côté fiction historique, tous les journaux et sites anglais semblent plébisciter "Bring Up Bodies" de Hilary Mantel, une évocation très documentée de la vie de Cromwell.

Thème(s) : Arts & Spectacles| Essai| Idées| Radio