retour en haut de page
Un autre jour est possible

Un autre jour est possible│11-12

Syndiquer le contenu par Tewfik Hakem Le site de l'émission
Un autre jour est possible

du lundi au vendredi de 6h à 6h30

Ecoutez l'émission 29 minutes

Une histoire de la guerre d'Algérie / Les héritiers du silence et C'était en 58 ou 59

15.03.2012 - 06:00 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Une histoire de la guerre d'Algérie (14/20)
Par Benjamin Stora.

Les visiteurs du matin :
Florence Dosse pour le livre «Les héritiiers du silence»

 

Il y a eu plus d'un million d'appelés en Algérie, mobilisés pour ce qui, alors, n'était pas reconnu comme une guerre. Pour beaucoup d'entre eux, l'expérience marquante, voire traumatisante, de ce conflit sans nom et sans gloire est restée enfouie dans le silence. Elle n'avait pas de place dans l'histoire officielle et suscitait plus de gêne que de curiosité. Leurs proches eux-mêmes posaient peu de questions. Au fond, personne ne souhaitait vraiment entendre leur récit et ils ont préféré se taire, durablement.
À la génération suivante et dans un contexte différent, alors que l'histoire et la mémoire de la guerre d'Algérie commencent à s'écrire, certains de leurs enfants se découvrent héritiers de ce silence. C'est le cas de Florence Dosse, qui a entrepris de cerner cette «mémoire seconde». Entre quête personnelle et enquête, elle a interviewé à la fois d'anciens appelés, les épouses de ces derniers et leurs enfants, aujourd'hui adultes, à qui rien ou presque n'a été transmis. On découvre le «vécu congelé» des premiers, raconté avec les mots du passé, le désarroi des femmes, les non-dits dans les couples et le mélange d'ignorance, d'interdit, de douleur ou de honte confusément ressenti par les enfants. L'originalité profonde de ce livre tient à la juxtaposition de ces trois paroles et à l'écoute attentive de Florence Dosse.

(4ème de couverture)

 

et Saïd Mahrane auteur de «C'était en 59 ou 59»

 

Un soir, à l'heure où l'on raconte des histoires aux enfants, Mohamed Mahrane sort délicatement d'un sachet en plastique bleu une feuille jaunâtre et la tend à son fils Saïd. C'est ainsi que le petit garçon découvre le passé de son père, et ce que fut sa guerre d'Algérie. Une guerre dans l'ombre du second front du FLN, menée depuis Paris.
Dès lors, l'enfant brûle de tout connaître, jusque dans les moindres détails. Seulement son père, «ce sombre taiseux», ne se livre que trop rarement... À peine a-t-il entamé le récit de ses missions secrètes dans les cafés kabyles du IIIe arrondissement, sa cavale sur les toits de Paris, les gendarmes à ses trousses, qu'il disparaît brutalement.
Cinquante ans après ces faits d'armes, Saïd Mahrane se lance dans une enquête très personnelle pour renouer les fils d'un passé englouti. Entre Paris et Alger, il recueille les souvenirs des derniers témoins de cette époque. Faisant ressurgir des fantômes disparus de l'histoire de la guerre d'Algérie, il restitue les images violentes, intenses, clandestines du quotidien des petites mains du FLN et de son père, jeune Kabyle dans ce Paris étouffant des années cinquante.
Un récit intime et bouleversant sur un aspect méconnu de la guerre d'Algérie.

(4ème de couverture)

Invité(s) :
Saïd Mahrane, auteur
Florence Dosse, ecrivain

Thème(s) : Littérature| Mémoires