retour en haut de page
Villes-Mondes

Villes-Mondes | 13-14

Syndiquer le contenu par Catherine Liber Le site de l'émission
Emission Villes-Mondes

le samedi et dimanche de 15h à 16h

Ecoutez l'émission 58 minutes

VILLE-MONDES IMAGINAIRES "CITÉS OBSCURES" - Escale 1 7

08.09.2013 - 15:00 Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

Carte des Cités Obscures François Schuiten et Benoit Peeters © Casterman

Larguez les amarres, au large du réel, avec la première "Ville-Monde imaginaire"  de la collection de documentaires "Villes-Mondes": découvrez les "Cités obscures".

En cette rentrée 2013, et pour l'anniversaire des 50 ans de France Culture au Palais de Tokyo, "Villes-Mondes" continue sa traversée des frontières et franchit cette fois les frontières de l’imaginaire...

 

Un voyage radiophonique dans le monde et les villes des bandes dessinées "Cités obscures", de Peeters et Schuiten, qui fêtent eux aussi cette année en septembre un anniversaire, celui des 30 ans de la publication de leur série.

Avec Erik Orsenna, François Angelier, Bruno Letort, Peeters&Schuiten, et d’autres rêveurs de villes imaginaires…

 

 

ESCALE 1: "À la recherche des CITÉS OBSCURES, PASSAGE ENTRE DEUX MONDES..." 

Dimanche 8 septembre, à 15h, au PALAIS DE TOKYO pour l'Anniversaire 50 ans de France Culture


Documentaire de Laurent Védrine

Réalisation : Céline Ters - Prise de son et mixage : Pierric Charles

Lectures d'Elina Löwensohn

L'Institut Polyuniversel", le lieu dans les Cités Obscures où les habitants écoutent la Terre... © François Schuiten et Benoit Peeters © Casterman

Avec:

Benoît Peeters, scénariste et écrivain, co-auteur de la série de bande dessinée Les Cités Obscures

François Schuiten, dessinateur et scénographe, co-auteur de la série de bande dessinée Les Cités Obscures

 

Erik Orsenna, écrivain, académicien, marin

 

Bernard Bèzes, cartographe à l'Institut géographique National

 

Wilbur Leguebe, réalisateur et producteur de films documentaires

 

Bruno Letort, musicien, compositeur "obscurophile"

 

François Angelier, journaliste, écrivain, explorateur ésotériste

 

Isadora Louis, documentaliste au bureau central des archives

 

 

 

En 1983, les explorateurs Benoît Peeters et François Schuiten reviennent sains et saufs d’une expédition à travers le continent des Cités Obscures. Ce monde lointain et relativement inaccessible, ils nous le décrivent d’abord comme un reflet décalé de la Terre. Un monde où les villes représentent la forme ultime d’organisation sociale. Un monde radicalement urbain, avide de connaissance, de mobilité et de progrès, mais cependant préservé des excès de la technologie moderne. Malgré l’évidente véracité de leurs observations de terrain, malgré la profusion de notes et de croquis qu’ils brandissent comme preuves, peu de gens prennent encore au sérieux leur aventure. Obsédés par des souvenirs extrêmement vivaces, déterminés à jeter toute la lumière sur ces cités obscures, ces deux hommes ont accepté de nous emmener sur les traces de leur voyage, à Paris et à Bruxelles.

 

Pour aller plus loin, pour vérifier les rumeurs et étayer les preuves, nous avons aussi consulté un écrivain insulaire, un géographe illuminé, un musicien connecté au monde parallèle et un explorateur ésotérique. Ouverts aux possibles et à l’imaginaire, munis d’une carte que nous avons retrouvée dans les archives de l’IGN, nous sommes partis à la recherche des passages entre notre monde et l’autre monde. Ces univers sont-ils l’un sur l’autre? Pour le savoir, nous avons emprunté des escaliers, des trappes, des tunnels. Sont-ils au contraire presque juxtaposés, accessibles grâce à un simple “pas de côté? Suivant cette piste là, nous avons alors expérimenté des trompes l’œil, des zones blanches et des obscurités, des mirages acoustiques et des évidences trompeuses. Au fil de ces rencontres étranges, nous avons cru approcher “Brüsel, “Urbicande, “Samaris. Et le sentiment, prégnant, de toucher du doigt les rivages d’un continent pas si lointain. Alors, peut-être sommes nous réellement passés? Mais peut être n’en était-ce que l’écho...

 

 

Cartes Cités obscures, au Palais de Tokyo... © IGN / Schuiten & Peeters / Casterman

 

           

A retrouver dans France Culture Papiers n° 7,

paru le 29 août 2013

 


 

                      Deuxième escale dimanche prochain, 15 septembre

                    VILLES-MONDES IMAGINAIRES "CITÉS OBSCURES":              

                                         " Voyage au coeur de la carte "


 

Thème(s) : Ailleurs| Ville| Voyage| cités imaginaires| imaginaire| Utopie| voyages imaginaires| Benoît Peeters| François Schuiten| Erik Orsenna| Bernard Bezes| François Angelier

7 commentaires

Portrait de Anonyme lou dandelion02.10.2013

Et à quand, la promenade parmi les villes invisibles d'Italo Calvino ...

Portrait de Anonyme Damien11.09.2013

Bonjour et merci pour cette émission fantastique. À quand une balade dans les villes de Gerard Trignac ?

Portrait de Anonyme Laurent11.09.2013

C'est Elina Löwensohn qui a pris en charge la lecture des textes ?

Portrait de C.L C.L11.09.2013

Merci de votre message, et de votre écoute, oui effectivement les lectures sont bien d'Elina Löwensohn

Portrait de emma emma11.09.2013

Une heure fantastique et fantasque, merci beaucoup!

Portrait de Anonyme christine09.09.2013

Génial cet embarquement pour les Cités obscures !
Un passage existait sûrement dans le bâtiment massif de la BNU (Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg). Quand j'y travaillais en 1977, pour rejoindre mon service situé dans un entre-deux étages au plafond traversé de tuyaux, - ambiance très schuitenienne -, le plus rapide était d'appeler un ascenseur et... de le traverser !
En attendant une future autre expédition dans les villes d'Orbae de François Place, vivement dimanche prochain !!

Portrait de Anonyme eole08.09.2013

très bonne plongée dans les cités obscures, merci !

ne manquait qu'un extrait de l'album urbatectures : http://hymen-records.bandcamp.com/album/urbatectures

Votre commentaire

Type the characters you see in this picture. (Vérification audio)
Tapez les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus : si vous ne n'arrivez pas à les lire, soumettez le formulaire, une nouvelle image sera générée. Il n'y a pas de distinction majuscule minuscule.