L’islam et le luxe



14.12.2012
58 min

Au-delà du territoire économique, les objets liés au luxe restent solidaires des traditions historiques et culturelles, éthiques et religieuses. Ce n’est pas seulement une affaire de marketing et de consommation liée au prestige social.

La croyance religieuse a un effet certain sur les conduites et les imaginaires du luxe. Ceux-ci dépendent de la vision que l’on a de la richesse et de l’ostentation.

En islam, comme dans les christianismes d’Occident et d’Orient, la vision du luxe reste ambiguë. L’exaltation de la richesse par la parade et le décor construit autour de l’ornement représente-t-elle une vanité réprouvée ou manifeste-t-elle un don et une grâce destinés à célébrer la gloire divine ?

De fait, à travers l’histoire, les objets de luxe ont envahi le quotidien des élites musulmanes. Les artisans des cités d’islam ont produit leurs œuvres en entrant en émulations avec les propositions byzantines, perses, indiennes, chinoises.

Et, de nos jours, les pays islamiques pétroliers constituent un des lieux de grande consommation du luxe français. Tandis que certaines traditions locales de luxe (comme les caftans au Maroc) cherchent à se renouveler, à se réinventer pour acquérir les moyens de cheminer sur les voies de la globalisation.

Intervenants :

  • Pascal Morand : professeur d’économie et directeur général de l’ESCP Europe


Ecouter le direct
Le direct