La pédagogie est-elle dématérialisable ?



26.11.2012
39 min

Ahh, que n’ai-je été étudiant en 2012 plutôt qu’en 1980 et quelques années… A l’époque, la technologie ne nous offrait pas grand-chose pour suivre notre scolarité sans passer par la case grand amphi : il fallait payer, un prix modique certes, mais payer tout de même, pour récupérer les cours magistraux sur des ronéos composés par des étudiants scrupuleux ou vénaux (ou les 2).

Etre étudiant aujourd’hui est tellement plus simple : il suffit d’être connecté. Internet a dématérialisé le savoir. L’université en ligne avance à petits pas : le lancement de FranceCulturePlus aujourd’hui symbolise bien la mutation qu’est en train de traverser le monde de l’éducation dans son ensemble, et l’enseignement supérieur en particulier (pour le sujet qui nous occupe ce soir).

François Germinet, Emmanuel Davidenkoff, Pierre Tapie et Julien Gautier
François Germinet, Emmanuel Davidenkoff, Pierre Tapie et Julien Gautier Crédits : J-C F - Radio France
Mutation aujourd’hui. Révolution dès demain. Il suffit de regarder ailleurs plutôt que dans le futur pour s’en convaincre. A l’étranger, des universités comme Stanford en Californie ont fait le choix de la démocratisation de l’enseignement en proposant une partie de leurs cours gratuitement sur internet : succès immédiat. En France, grandes écoles et universités peinent à suivre ce mouvement. Pas uniquement par manque de moyens. La culture numérique se diffuse lentement au sein de la communauté éducative. Peut-être par prudence, pas forcément excessive : après tout, il ne suffit pas d’avoir de nouveaux outils pour changer la manière d’enseigner, encore faut-il leur donner un sens.

« La pédagogie est-elle dématérialisable ? »

E. Delacroix
E. Delacroix Crédits : cce info - Licence CC-BY
Et le contrepoint :

Poser la question d'un équipement numérique à l'école suppose un vrai travail de formation des professeurs et des élèves à ces outils. Etienne Delacroix est un artiste rencontré samedi au Salon de l'Education. De retour d'un long séjour en Amérique latine, il explique comment il a travaillé, avec des groupes d'étudiants de plusieurs universités, à l'appropriation de cette "culture digitale" dont les élèves d'Europe dit, manquent tant.

Pour aller plus loin...

twitter
twitter
facebook
facebook

Intervenants :



Ecouter le direct
Le direct