L'iPod de nos grands-mères était-il vraiment plus solide ?



03.10.2012
39 min

A celles et ceux qui, par négligence ou manque de temps, n’auraient pas encore succombé aux charmes proprement révolutionnaires de l’Iphone 5, nous nous permettons ce soir d’adresser cet amical conseil : attendez encore un peu. Quelques mois seulement, pour être enfin possesseur de l’Iphone 6, lequel sera plus léger, plus puissant et toujours aussi peu compatible avec les versions précédentes. A moins que vous ne préfériez prolonger l’attente d’une poignée d’années supplémentaires pour profiter de l’Iphone 10.

Car ainsi va la vie depuis qu’Apple nous prend pour des pommes : les produits d’une même gamme se succèdent à vitesse grand V, la marque misant sur l’addiction de ses fidèles pour engranger de jolis profits. Un phénomène qu’il est aujourd’hui convenu d’appeler : l’obsolescence programmée.

Serge Latouche
Serge Latouche Crédits : J-C Francis - Radio France
De quoi s’agit-il ? D’une manipulation des produits manufacturés visant à les rendre plus vite inutilisables. La durée de vie d’un ordinateur par exemple serait décidée dès sa fabrication, de façon à ce que celui-ci tombe en panne rapidement après l’expiration de la période de garantie. L’obsolescence programmée serait même encore plus pernicieuse, dans la mesure où elle inciterait le consommateur à changer son matériel avant même que celui-ci ne devienne défectueux.

Quelles sont les conséquences de cette pratique ? Et d’ailleurs, existe-t-elle vraiment ou bien s’agit-il d’un mythe ?

« L’Iphone de nos grands-mères était-il vraiment plus solide ? »

C’est notre sujet du jour :

Et le contrepoint:

Anne Tricaud
Anne Tricaud Crédits : J. Gacon - Radio France
Anne Tricaud
Anne Tricaud Crédits : J. Gacon - Radio France
Le grand retour de... la tradition du trousseau, avec Anne Tricaud, conservateur du patrimoine et qui avait travaillé sur cette question dans le cadre de l'exposition "Les passeurs de linge", en 2000, au musée national des Arts et traditions populaires.

Écouter
Anne Tricaud

Suivez-nous aussi sur :

twitter
twitter
facebook
facebook

Intervenants :

  • Alexandre Delaigue : économiste. Professeur d'économie à l'université Lille 1
  • Serge Latouche : Professeur émérite d’économie à l’Université d’Orsay Objecteur de croissance


Ecouter le direct
Le direct