Gilles Deleuze notre contemporain (3/5)



21.11.2012
44 min

Gilles Deleuze aux Etats-Unis, 1975
Gilles Deleuze aux Etats-Unis, 1975 Crédits : Jean-Jacques Lebel
Deleuze, c'est un style, une manière de penser le tout du monde, un démineur, une personne qui, quand on la lit, nous rend plus éveillés, plus aux aguets sans doute, parce qu'il ne donne jamais de réponses, mais continue à questionner. Deleuze donc en 2012 notre contemporain. Pourquoi, en le relisant, provoque-t-il encore de l'étonnement ? Comment les concepts qu'il invente - rhizome, machine désirante, ligne de fuite et bien d'autres - restent-ils opératoires aujourd'hui ? Existe-t-il plusieurs Deleuze ? Peut-être celui qui, très jeune, nous a permis de relire Bergson, Hume, Spinoza autrement ne s'est jamais cantonné dans l'histoire de la philosophie et a pensé à la transformer en possibilité d'interrogation du monde - ce qui l'intéresse, ce n'est pas l'harmonie mais le symptôme, tout ce qui peut introduire du désordre. Aujourd'hui plus connu par son Abécédaire que par Différence et répétition, Le Pli, Proust et les signes, son travail avec Félix Guattari avec L'Anti-Oedipe et Mille Plateaux nous ont permis de mieux comprendre les lignes de tension du capitalisme. Les relectures de Kafka, Beckett, Lewis Caroll demeurent toujours éclairantes ainsi que ses deux opus sur le cinéma Deleuze aujourd'hui nous donne de l'énergie, du courage et de la jubilation. Deleuze ou la philosophie exemplaire. Deleuze ou la boîte à outils du XXIe siècle.

Laure Adler s'entretient avec Gérard Fromanger, peintre et Jean-Jacques Lebel, plasticien et écrivain.

Gérard Fromanger
Gérard Fromanger Crédits : Radio France
Jean-Jacques Lebel
Jean-Jacques Lebel Crédits : Radio France

Intervenants :



Ecouter le direct
Le direct