Les Rêveries du promeneur solitaire - Rousseau



30.09.2012
59 min

Jean-Jacques Rousseau
Jean-Jacques Rousseau Crédits : Ramsay - Radio France

C’est quand il rase le sol que le soleil brille le mieux, c’est à la dernière minute qu’on a soif de la vie, c’est sur le quai de la gare que les amants s’aiment le plus et c’est juste avant de mourir que Rousseau écrit son meilleur livre : les rêveries du promeneur solitaire. Le crépuscule a la sagesse, la finesse des sentiments indécis. Il brille de guerre lasse et la tête haute. Le crépuscule est, à tous égards, le contraire de la nuit. Et les Rêveries du promeneur solitaire sont le rayon vert de Jean-Jacques Rousseau à qui on peut faire tous les reproches, sauf celui d’avoir raté sa sortie.

A la lecture : Julie-Marie Parmentier

Mais aussi, des extraits du Devin du village de Rousseau...

Intervenants :



Ecouter le direct
Le direct