15.02.2013
44 min

Elles sont peu nombreuses, à peine plus de de 2000, et trop souvent ignorées, isolées. C'est que l'univers fermé auxquels leurs crimes ou délits les ont condamnés est surtout fait pour les hommes.

Ces femmes forment à peine 3,5% de la population carcérale.

La prison de femmes de Rennes. Aquarelle de Noëlle Herrenschmidt pour Carnets de prison (Albin Michel)
La prison de femmes de Rennes. Aquarelle de Noëlle Herrenschmidt pour Carnets de prison (Albin Michel) Crédits : Noëlle Herrenschmidt
Sur 191 établissements pénitentiaires, seuls deux leur sont réservés. Ailleurs, elles doivent se contenter d'annexes ou de quartiers.

La violence est moindre, dit-on, dans les quartiers de femmes. Mais la détresse au moins aussi intense. D'autant qu'à l'extérieur attendent des enfants avec lesquelles il est si compliqué de continuer à tisser des liens à travers les barreaux.

A Rennes, par exemple, l'une des deux seules prisons réservées aux femmes, 2/3 des détenues sont mères.

« Le plus difficile dans la prison, c'est la séparation. Mais peu à peu … la place de la séparation se fait à l'intérieur de moi. Je ne l'oublie jamais, je la vis. Même séparé de moi, mon enfant existe pour moi. Tu … me restes présent. Alors, moi aussi j'existe. J'existe à deux endroits à la fois : je suis ici bien sûr mais, en même temps, je suis avec ceux que j'aime. Surtout la nuit dans mon coeur, je m'évade. En pensée. Chez nous. C'est mon secret ».

Voilà les paroles des femmes de Rennes recueillies par le Relais Enfant-Parents Grand Ouest.

Des témoignages comme nous allons en entendredans le reportage à Rennes de Florence Sturm, dans le cadre de la journée "24h en prison, Surveiller, punir et après ?".

> Entrez dans cet établissement, guidé par Marie Annick Horrel, surveillante, major pénitentiaire. Images ci-dessous :

Écouter
Écouter
> La prison de Rennes propose 3 "modules", de petits appartements pour faciliter la vie familiale que décrivent 2 surveillantes, Carole et Delphine:
Écouter
Écouter

> Ci-dessous : la carte des établissements pénitentiaires disposant de quartiers femmes en octobre 2012  :

Extrait d'un livret de l'association 'Enjeux d'Enfants' intitulé 'Raconte moi la prison'.
Extrait d'un livret de l'association 'Enjeux d'Enfants' intitulé 'Raconte moi la prison'. Crédits : Enjeux d'Enfants

Intervenants :

  • Odile Barral : magistrate à Albi, ancienne juge d'application des peines


Ecouter le direct
Le direct