Israël vs Turquie. Les relations turques avec Israël peuvent-elles réellement s’améliorer dans un tel contexte ?



09.04.2013
11 min

Turquie : carte des évolutions de 1800 à 1925
Turquie : carte des évolutions de 1800 à 1925 Crédits : naqshband

Dans les années 90, les relations entre Ankara et Tel Aviv avaient traversé une lune de miel, célébrée même avec emphase. La coopération était étroite : entraînement d’avions israéliens dans le ciel turc, renseignement, etc.

En revanche, ce fut en mai 2010 que ces relations devinrent détestables, avec l’abordage par les Israéliens d’un navire affrété par des organisations turques pro-palestiniennes, cela dans les eaux internationales (9 morts). Les navires étaient chargés d’apporter du ravitaillement à la population de Gaza, laquelle endure un blocus de longue date.

Les Turcs réclament le versement de compensations financières pour les familles des victimes ainsi que la levée du blocus et, membres de l’OTAN, mettent leur veto à toute participation d’Israël à des manœuvres militaires avec l’Alliance atlantique. Lors de sa récente visite en Israël, le président Obama a exhorté Israël et la Turquie à se rapprocher.

Derniers éléments à prendre en compte : le profond désordre irakien, les bouleversements dans le monde arabe, l’éclatement de la guerre civile syrienne en 2011 et la menace israélienne d’attaques contre des installations du programme nucléaire iranien.

Didier Billion est directeur-adjoint de l’Institut de recherches internationales et stratégiques (IRIS)



Ecouter le direct
Le direct