Méditerranée. Les nouveaux aléas de la sécurité en Méditerranée



28.03.2013
11 min

Bassin méditerranéen
Bassin méditerranéen

Du temps des rapports Est-Ouest, la sécurité en Méditerranée dépendait essentiellement de l’Alliance atlantique, malgré des montages sous-régionaux, notamment en Méditerranée occidentale entre pays des rives nord et sud.

Bien après les bouleversements internationaux, le projet d’Union méditerranéenne, sur le modèle de l’Union européenne (UE), avait été brutalement et hâtivement lancé par la France (2007). Il a vite capoté, l’Allemagne s’y opposant (à noter que les Européens n’avaient même pas été consultés).

Aujourd’hui, l’Union pour la Méditerranée, incorporée au «processus de Barcelone », inclut tous les membres de l’UE, ce qui n’a plus de sens.

Évidemment, depuis fin 2010, les soulèvements populaires dans le monde arabe ont totalement remis l’ouvrage sur le métier, pour une durée indéterminée.

Pourquoi et comment ?

Pierre Pascallon est président de Participation et progrès et professeur honoraire à l’université de Clermont-Ferrand



Ecouter le direct
Le direct