Royaume-Uni. Les ambiguïtés du Premier ministre britannique envers l'Europe



31.01.2013
11 min

David Cameron tente la grand écart. Il est à la tête d'un gouvernement de centre droit mais doit affronter les revendications de son parti conservateur, qui ne s'est jamais situé autant à droite et n'a jamais manifesté un tel euro-scepticisme.

Il lui faut gagner du temps pour préserver une situation britannique de plus en plus inconfortable : une Europe à la carte, d'autant plus que la City -première place financière de l'Europe communautaire-, est le lieu par lequel transite la grande majorité des transactions en euros...

L'équipe gouvernementale ne souhaite pas réellement quitter l'Europe, mais ne cherche nullement à accomplir le moindre pas supplémentaire sur la voie de l'intégration.

Jacques Leruez, spécialiste de l'étude du régime et de la vie politique britanniques, est directeur de recherche émérite au CNRS

Cameron fausse pub
Cameron fausse pub Crédits : Radio France



Ecouter le direct
Le direct